, Volume 30, Issue 1, pp 97-114,
Open Access This content is freely available online to anyone, anywhere at any time.

The History of African Village Chickens: an Archaeological and Molecular Perspective

Abstract

The history of the introduction and dispersal of village chickens across the African continent is a subject of intense debate and speculation among scholars. Here, we synthesize and summarise the current scientific genetic and nongenetic knowledge in relation to the history of the species on the continent. Sociocultural, linguistic, archaeological and historic data all suggest a complex history for the species in Africa, characterized by multiple maritime and/or terrestrial introductions over time and several dispersal routes towards and within Africa. Molecular genetics information supports these observations and in addition suggests possible Asian centers of origin for African domestic chickens, including South Asia and Island Southeast Asia. However, both sets of data were until now too limited in their geographic scope, both within Africa and in comparison with chickens from Asia, to unravel the history of the species in detail. We anticipate that further continent-wide studies combining archaeological, ancient and/or modern genetic information may shed new insights on the history of the species. These will contribute to a deeper understanding of the history of trading networks and human interactions within Africa and between African and Asian societies, at the root of the development and expansion of African civilizations.

Résumé

L’histoire des introductions et des dispersions des poulets de village sur le continent africain reste un sujet fortement débattu et plein de spéculations parmi les experts. Ici, nous synthétisons et résumons nos connaissances génétiques et autres en rapport avec l’histoire de cette espèce domestique sur le continent. Les évidences socio-culturelles, linguistiques, archéologiques et historiques suggèrent toutes une histoire complexe de l’espèce en Afrique caractérisée par de multiples introductions maritimes et/ou terrestres, ainsi que plusieurs routes de dispersions vers l’Afrique et sur le continent. Les informations de la génétique moléculaire supportent ces observations et en plus, elles identifient les centres possibles d’origines, lesquels incluent le Sud de l’Asie et les îles de l’Asie du Sud-Est. Cependant, toutes ces évidences sont jusqu’à présentes trop limitées au niveau géographique, au sein du continent Africain et en Asie, pour révéler en détails l’histoire de l’espèce. Nous anticipons que de nouvelles études sur une grande échelle géographique associant des informations archéologiques et génétiques (ADN ancien et moderne) pourraient apporter de nouvelles lumières sur l’histoire de l’espèce. Celles-ci contribueront à une compréhension plus profonde de l’histoire des réseaux commerciaux et des interactions entre sociétés africaines, ainsi ainsi qu'entre sociétés africaines et asiatiques. Interactions qui sont à la base du développement et de l’expansion des civilisations africaines.