, Volume 54, Issue 9, pp 744-747

Noninvasive bilevel positive airway pressure for preoxygenation of the critically ill morbidly obese patient

Abstract

Purpose

We describe the use of noninvasive bilevel positive airway pressure (BiPAP) in a critically ill, hypoxemic and morbidly obese patient for preoxygenation prior to rapid sequence induction of anesthesia.

Clinical features

A critically ill morbidly obese patient (body mass index: 49 kg·m-2) was scheduled for urgent laparoscopic cholecystectomy. Preoxygenation with 5 L·min-1 oxygen flow resulted in a moderate increase in oxygen saturation (SPO2) from 79% to 90%. Prior to rapid sequence induction of anesthesia, a trial of noninvasive BiPAP with oxygen delivery at 5 L·min-1 increased his SPO2to 95% initially, with full saturation of 99% achieved when oxygen flow was increased to 10 L·min-1. Bilevel positive airway pressure with an inspiratory and expiratory pressures of 17 cm H2O and 7 cm H2O, respectively, was applied using a full face mask to achieve a tidal volume of 8 mL·kg-1. Rapid sequence induction proceeded uneventfully.

Conclusions

Prior to rapid sequence induction of anesthesia in patients with respiratory compromise secondary to factors which reduce FRC, noninvasive BiPAP in combination with supplemental oxygen may be indicated whenever traditional preoxygenation does not provide adequate oxyhemoglobin saturation. Improved oxygenation is most likely attributable to improved ventilation and alveolar recruitment.

Résumé

Objectif

Nous décrivons l’utilisation de la ventilation en pression positive non invasive à bi-niveau (BiPAP) chez un patient sévèrement malade, hypoxémique et obèse morbide, pour la préoxygénation précédant l’induction de l’anesthésie en séquence rapide.

Éléments cliniques

Un patient sévèrement malade et obèse morbide (indice de masse corporelle: 49 kg·m-2) s’est présenté pour une cholécystectomie laparoscopique urgente. La préoxygénation avec un débit d’oxygène de 5 L·min-1 a eu pour résultat une augmentation modérée de la saturation d’oxygène (SPO2) de 79 % à 90 %. Avant l’induction de l’anesthésie à séquence rapide, un essai de BiPAP non invasive avec un débit d’oxygène à 5 L·min-1 a accru sa SPO2 à 95% initialement, avec une saturation complète achevée à 99 % lorsque le débit d’oxygène a été accru à 10 L·min-1. La ventilation en pression positive bi-niveau avec des pressions inspiratoire et expiratoire de 17 cm H2O et 7 cm H2O respectivement a été appliquée à l’aide d’un masque facial total afin d’obtenir un volume courant de 8 mL·kg-1. L’induction à séquence rapide s’est déroulée sans incident.

Conclusion

Avant l’induction de l’anesthésie à séquence rapide chez les patients présentant des difficultés respiratoires secondaires à des facteurs réduisant la capacité fonctionnelle résiduelle, la BiPAP non invasive combinée à de l’oxygène supplémentaire pourrait être indiquée lorsque la préoxygénation traditionnelle ne fournit pas une saturation de l’oxyhémoglobine appropriée. Une meilleure oxygénation est sans doute attribuable à une meilleure ventilation et à un meilleur recrutement alvéolaire.