Advertisement

Le RAC décrit par Paul Nogier

  • Y. Rouxeville
Part of the Médecines d’Asie - Savoirs et Pratiques book series (MEDASIE, volume 0)

Résumé

Paul Nogier était un médecin formé à l’acupuncture traditionnelle. Il avait particulièrement étudié les pouls chinois. En 1965, après un long entraînement, il avait recueilli au pouls une information nouvelle, qu’il a nommé le Yu. Dans certains cas pathologiques, cette force subtile disparaissait ; elle était comme inhibée. Il en fit une communication aux Ve Journées internationales d’acupuncture, en juillet 1965, à Vichy (1).

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Nogier P, Nogier R (1979) L’homme dans l’oreille. Maisonneuve, Moulins-lès-MetzGoogle Scholar
  2. 2.
    Nogier PMF (1969) Traité d’auriculothérapie. Maisonneuve, Sainte-RuffineGoogle Scholar
  3. 3.
    Nogier PMF (1981) De l’auriculothérapie à l’auriculomédecine. Maisonneuve, Moulinslès-MetzGoogle Scholar
  4. 4.
    Rouxeville Y (2000) Acupuncture auriculaire personnalisée. Sauramps médical, MontpellierGoogle Scholar
  5. 5.
    Bourdiol J (1980) Éléments d’auriculothérapie. Maisonneuve, Moulins-lès-MetzGoogle Scholar
  6. 6.
    Nogier R (1993) Introduction pratique à l’auriculomédecine. La photoperception cutanée. Haug international, BruxellesGoogle Scholar
  7. 7.
    Magnin P (2010) Des Photons et de la Vie. Chromatothérapie. Sauramps médical, Montpellier, p. 28–30Google Scholar
  8. 8.
    Sanchez Araujo M, Luckert de Sanchez A (1982) Champs magnétiques polarisés et réponse thermique réflexe: une évaluation contrôlée. Revue Auriculomédecine 27: 5Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag France 2011

Authors and Affiliations

  • Y. Rouxeville

There are no affiliations available

Personalised recommendations