Les troubles du comportement alimentaire chez la sportive

  • Thierry Adam

Résumé

Depuis la redéfinition des termes de la triade de l’athlète opérée en 2007, les troubles de la fonction ovarienne et de la minéralisation osseuse ne sont plus nécessairement la conséquence de troubles du comportement alimentaire (TCA). Ils peuvent être provoqués par l’inadéquation parfois involontaire entre les apports caloriques et la dépense énergétique liée à l’activité sportive. Une étude effectuée auprès de cyclistes féminines très entraînées (minimum 5 entraînements par semaine) avait révélé que leurs apports énergétiques atteignaient à peine 85 % des apports nutritionnels conseillés1 pour une activité physique importante (1 781 calories en moyenne), sans qu’il n’y ait de volonté active de restriction alimentaire [66]. Certaines activités physiques pratiquées dans le cadre d’une période d’entraînement très intense ou de compétition peuvent entraîner des dépenses énergétiques extrêmement importantes, dépassant parfois 1 000 kcal/heure chez les cyclistes ou les marathoniennes.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Springer-Verlag France 2012

Authors and Affiliations

  • Thierry Adam
    • 1
  1. 1.ToulouseFrance

Personalised recommendations