Advertisement

« Quand on m’a annoncé mon cancer »

  • Y. Arnault
Chapter
Part of the Dépistage et cancer book series (DC)

Abstrait

Sandra, jeune femme de 34 ans, vient d’arriver dans l’unité d’oncohématologie pour la prise en charge d’une leucémie aiguë. Tout est parti d’une fatigue persistante ressentie durant plusieurs semaines. Travaillant dans une cantine, Sandra pensait que cette fatigue était la conséquence de cette fin d’année scolaire. Les vitamines, prises dans un premier temps, n’ayant évidemment en rien amélioré la situation, son médecin généraliste lui prescrit un bilan sanguin. C’est ainsi qu’en moins de 24 heures, elle se retrouve en bulle face à un diagnostic de leucémie aiguë avec la pose d’un site, de multiples prélèvements et examens (myélogramme, bilans sanguins…) et enfin l’introduction de la chimiothérapie d’Induction. Vivant seule, elle a dû confier « en catastrophe » son fils de 10 ans au père dont elle est séparée depuis plusieurs années.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Bensaïd N (1985) Un médecin dans son temps. Flammarion, ParisGoogle Scholar
  2. 3.
    Benslama F (2005) De la responsabilité de l’annonce. In: Violence du dire, violence de l’annonce, 7e Colloque de médecine et psychanalyse, études freudiennes, Paris, p. 37Google Scholar
  3. 4.
    Sicard D (2002) La médecine sans le corps, une nouvelle réflexion éthique. Plon, ParisGoogle Scholar
  4. 5.
    Deschamps D (2004) L’engagement du thérapeute, une approche psychanalytique du trauma. Érès, Ramonville-Saint-AgneGoogle Scholar
  5. 6.
    Pontalis JB (2002) En marge des jours. Gallimard, Paris, p. 33Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag France, Paris 2009

Authors and Affiliations

  • Y. Arnault
    • 1
  1. 1.Département de psychologie cliniqueInstitut Paoli-CalmettesMarseille

Personalised recommendations