Advertisement

« Elle n’a pas mal, c’est dans sa tête »

  • C Mariotti
Part of the Dépistage et cancer book series (DC)

Abstrait

Lorsque je rencontre Christine, elle témoigne des ravages de la disqualification de sa parole et des effets d’une Interprétation médicale sauvage.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Daudet Alphonse (1930) La Doulou. Aux pays de la douleur, Arléa, 1994, p. 17–18Google Scholar
  2. 2.
    Del Volgo Marie-José (1997) L’instant de dire, Erès, RamonvilleGoogle Scholar
  3. 3.
    Assoun Paul-Laurent (2004) Corps et symptôme — Leçons de psychanalyse, Anthropos, Paris, p. 89Google Scholar
  4. 4.
    Freud Sigmund (1914) « Pour introduire le narcissisme », in La vie sexuelle, 1969, Puf, ParisGoogle Scholar
  5. 5.
    Tisseron Serge (2006) «De la honte qui tue à la honte qui sauve », In Secret, honte et violences, Le Coq»Héron, numéro 184, p. 18–31Google Scholar
  6. 6.
    Barazer Claude (2006) « Quand le « Propre » fait tache », In Secret, honte et violences, Le Coq-Héron, numéro 184Google Scholar
  7. 7.
    Gori Roland (1996) La preuve par la parole — Sur la causalité en psychanalyse, PUF, ParisGoogle Scholar
  8. 8.
    Fondras Jean-Claude (2005) « La douleur, entre objet et sujet », Douleurs, 6: 1Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag France, Paris 2009

Authors and Affiliations

  • C Mariotti
    • 1
    • 2
  1. 1.Doctorante Laboratoire de psychopathologie clinique et psychanalyseUniversité de ProvenceMarseille
  2. 2.Département de psychologie cliniqueInstitut Paoli-CalmettesMarseille

Personalised recommendations