Google et l'algorithme PageRank

Part of the Springer Undergraduate Texts in Mathematics and Technology book series (SUMAT)

Les trois premières sections de ce chapitre font appel à l'algèbre linéaire (diagonalisation, valeurs et vecteurs propres) et aux probabilités élémentaires (y compris l'indépendance d'événements et la probabilité conditionnelle). Elles constituent la partie élémentaire de ce chapitre, peuvent être couvertes en trois heures et donnent une fort bonne idée de l'algorithme PageRank. La section 9.4 constitue la partie avancée; elle requiert une connaissance de base de l' analyse réelle (point d'accumulation, convergence d'une suite) et peut être couverte en une ou deux heures supplémentaires.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Page L., S. Brin, R. Motwani et T. Winograd. « The PageRank citation ranking: Bringing order to the web », rapport technique, Stanford University, 1998.Google Scholar
  2. 2.
    Karlin S. et M. Taylor. A first course in stochastic processes, deuxième édition, Academic Press, 1975.Google Scholar
  3. 3.
    Langville, A. M. et C. D. Meyer. Google's PageRank and Beyond: The Science of Search Engine Rankings, Princeton University Press, 2006.Google Scholar
  4. 4.
    Ross S. M. Stochastic processes, deuxième édition, Wiley & Sons, 1996. (Cet ouvrage est plus avancé que celui de Karlin et Taylor.)Google Scholar

Copyright information

© Springer Science + Business Media, LLC 2008

Personalised recommendations