Advertisement

Table of contents

  1. Front Matter
    Pages 1-5
  2. Comment s’est fait ce livre

    1. Marc Lebiez
      Pages 7-8
  3. Parabole

    1. Edgard Pisani
      Pages 9-10
  4. Analyses et propositions

    1. Front Matter
      Pages 11-11
    2. Jean-Christophe Kroll
      Pages 33-47
    3. Lucien Bourgeois
      Pages 49-56
    4. Jean-Jacques Blain
      Pages 57-61
  5. Conclusions

    1. Front Matter
      Pages 103-103
    2. Marc Lebiez
      Pages 105-107
    3. Edgard Pisani
      Pages 109-115

About this book

Introduction

La faim n’a pas disparu, et surtout elle pourrait s’étendre si l’humanité va bien vers les neuf milliards d’individus au milieu du siècle. Il n’est pas certain que le monde puisse nourrir le monde.

Les experts internationaux qui négocient dans le cadre de l’OMC sont convaincus que la persistance de soutiens publics à l’agriculture dans certains pays est le principal obstacle actuel au développement des plus pauvres. L’idée paraît évidente, ce n’est pas pour autant qu’elle serait vraie. Pour qu’elle le soit, il faudrait que les denrées agricoles puissent être produites et échangées dans des conditions semblables à celles que l’on observe pour les marchandises industrielles. Cela est plus que douteux.

À supposer, en second lieu, que les marchés agricoles puissent être entièrement soumis au mécanisme du libre-échange mondial, celui-ci aurait pour effet (attendu et même espéré) de ruiner les producteurs les moins rentables au profit des plus rentables. Mais peut-on impunément ruiner la moitié des habitants de la terre? Le problème n’est même pas moral, il est concret: que deviennent ces milliards de miséreux? Certains se révoltent ; d’autres émigrent massivement; d’autres encore louent leur force de travail pour des salaires infimes, provoquant la délocalisation de la quasi-totalité des industries du monde, et la ruine des régions où elles étaient installées.

Edgard Pisani, dont on connaît l’action tant en faveur de l’agriculture française et européenne que du développement, a réuni une vingtaine d’experts – agronomes, démographes, hauts fonctionnaires, économistes, banquiers, politiques, paysans – et il leur a posé ces questions. Ils ont confronté leurs analyses en séminaire, oralement et par écrit; sur l’essentiel, leurs visions s’accordent.

La conclusion peut être ainsi tirée par Edgard Pisani: une agriculture moderne à dimension artisanale peut assurer la production des denrées alimentaires nécessaires à neuf milliards d’humains, tout en garantissant la survie économique d’un grand nombre d’agriculteurs dans le monde.

Keywords

OMC alimentation environnement gouvernance mondiale prix mondiaux

Bibliographic information

  • DOI https://doi.org/10.1007/978-2-287-71811-3
  • Copyright Information Springer-Verlag Paris 2007
  • Publisher Name Springer, Paris
  • Print ISBN 978-2-287-71810-6
  • Online ISBN 978-2-287-71811-3
  • Buy this book on publisher's site