Advertisement

Essais D’Épandage au Sol de la Deltaméthrine Poudre Mouillable à Différentes Doses Contre Glossina Palpalis (S.L.) Dans Une Zone Préforestière de Côte D’Ivoire

  • A. Sékétéli
  • L. Johannes
  • M. Van de Laar
  • F. A. S. Kuzoe
Research Article

Résumé

Des essais d’épandage au sol de deltaméthrine poudre mouillable 2,5% (NRDC 161) ont été effectués en janvier et novembre 1981 dans le foyer à Trypanosomiase humaine de Bouaflé, Côte d’Ivoire. Ces essais visaient à évaluer l’effet de différentes doses de ce pyréthrinoïde de synthèse sur la densité apparente par piègeage de G. palpalis (s.l.)» vecteur de la maladie du sommeil dans la zone concernée. Trois doses ont été testées: 60 g de matière active (g.m.a.) par hectare à la concentration de 0,08% en janvier; 20 et 12 g.m.a./na en novembre, aux concentrations de 0,027 et 0,016% respectivement. Pour chaque dose donnée, les traitements ont été exécutés une suele fois et à l’aide d’atomiseurs portatifs, Solo Port 423 de 5 m de portée. Les effets immédiats, à court et à moyen terme de l’insecticide sont très satisfaisants qu’il s’agisse des doses de 60 et 20g.m.a./ha ou de la plus faible dose de 12g.m.a./ha: taux de réduction de la densité apparente (D.A.P.) du vecteur compris dans l’ensemble entre 90 et 98% durant les deux premiers mois après traitement, quelle que soit la dose. A long terme, des taux de réduction dépassant 95% ont été obtenus jusqu’à 4 mois après épandage même avec la plus faible dose de 12g.m.a./ha. La plus forte dose de 60g.m.a./ha ne semble apporter aucun gain appréciable ni dans les taux de mortalité du vecteur, ni dans la rémanence de l’insecticide dans la zone d’étude. Afin de diminuer le coût en insecticide d’une éventuelle campagne de lutte chimique antiglossine et de sauvegarder au mieux les ressources de l’environnement, il est donc recommandé que la deltaméthrine p.m. en épandage au sol et en traitement rémanent, soit utilisée à la dose de 12g.m.a./ha.

Mots Cléfs

Lutte antivectorielle épandage au sol insecticides glossines Côte d’Ivoire 

Abstract

Ground spraying trials with different dosages of deltamethrin wettable poweder (NRDC 161) were carried out against G. palpalis (s.l.), vector of sleeping sickness, in January and November 1981 in the Bouaflé human trypanosomiasis focus, Ivory Coast. Three dosages have been tested: 60 g of active ingredient (a.i.) per ha at a concentration of 0.08% in January; and 20 and 12 g of active ingredient per ha in November at 0.027 and 0.016%, respectively. Each dosage has been applied once as a residual spray; spraying apparatus used was the atomiser Solo Port 423. The knock-down and short-term effects of the insecticide were very satisfactory: 90-98% reduction in apparent density of the vector was obtained during the first 2 months after treatment with all the three dosages applied. In the long term, 21 months after spraying, more than 95% reduction in apparent density of G. palpalis (s.l.) was achieved even with the lowest dosage of 12 g (a.i.)/ha. The highest dosage of 60 g (a.i.)/ha does not seem to increase significantly the persistence of the insecticide nor the mortality rate of the vector in the study area. In order to reduce the cost of a tsetse control programme and also to minimise insecticide impact on non-target organisms, it is therefore recommended that deltamethrin w.p. be applied at the lower dosage of 12 g (a.i.)/ha in residual ground spraying.

Key Words

Vector control ground spraying insecticides tsetse Ivory Coast 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

References

  1. Baldry D. A. T., Molyneux D. H. et Wettere P. van (1978) The experimental application of insecticide from a helicopter for the control of riverine popuLations of Glossina tachinoides in West Africa. V. Evaluation of deltamethrin applied as a spray. PANS 24, 447–454.CrossRefGoogle Scholar
  2. Challier A. et Laveissiere C. (1973) Un nouveau piège pour La capture des glossines (Glossina: Diptera, Muscidae): description et essais sur Ie terrain. Cah. ORSTOM Ser. ent. méd. Parasit. 11, 251–262.Google Scholar
  3. Challier A., Eyraud M. et Sales S. (1977) Rémanence de trois pyréthoïdes de synthèse (OMS-1998, OMS-1998, OMS-2002) comparée à celle d’un organochlore (OMS-570) dans les conditions d’une galerie forestière de savane soudanienne en Haute-Volta. Doc. ronéo OCCGEORSTOM, 6481/Doc. Tech. OCCGE.Google Scholar
  4. Laveissiere C., Gouteux J. P. et Couret D. (1979) Essais de méthodes de lutte contre les glossines en zone préforestière de Côte d’Ivoire. 2ème partie: Résultats quantitatifs obtenus sur Glossina palpalis s.l. Doc. Tech. OCCGE no. 7085/79.Google Scholar
  5. Seketeli A. et Kuzoe F. A. S. (1981) Essais d’épandage au sol de pyréthroïdes synthèse (cyperméthrine, deltaméthrine, pérmethrine) contre Glossina palpalis s.l. dans une zone préforestière de Côte d’Ivoire: Caractéristiques physiques des gouttelettes et elfet sur la densité des populations vectrices. ISCTRC 17th Meeting. Arusha. Tanzania (1981) O.A.U./S.T.R.C. Publication No. 112, pp. 589–608.Google Scholar
  6. Spielberger U., Na’Isa B. K., Koch K., Manno A., Skidmore P. R. et Coutts H. H. (1979) Field trials with the synthetic pyrethroids permethrin, cypermethrin and decamethrin against Glossina (Diptera: Glossinidae) in Nigeria. Bull. enl. Res. 69, 667–689.CrossRefGoogle Scholar

Copyright information

© ICIPE 1985

Authors and Affiliations

  • A. Sékétéli
    • 1
  • L. Johannes
    • 2
  • M. Van de Laar
    • 2
  • F. A. S. Kuzoe
    • 3
  1. 1.Projet O.M.S. de Recherche et Formation en matière de Trypanosomiases humainesDaloaCôte d’Ivoire
  2. 2.Gen. Foulkesweg 43WageningenThe Netherlands
  3. 3.Organisation Mondiale de la Santé Avenue AppiaGenèveSuisse

Personalised recommendations