Revue de médecine périnatale

, Volume 8, Issue 2, pp 72–85

Problèmes éthiques du dépistage prénatal non invasif (DPNI)

Mise au Point / Update

DOI: 10.1007/s12611-016-0351-2

Cite this article as:
Sann, L. Rev. med. perinat. (2016) 8: 72. doi:10.1007/s12611-016-0351-2
  • 32 Downloads

Résumé

Le dépistage prénatal non invasif constitue un progrès qui présente de nombreux avantages pour la femme enceinte. Mais il pose cependant des problèmes d’ordre éthique de trois types : 1) ceux liés aux conditions techniques d’exactitude et d’efficience clinique en vue de la pertinence de son utilisation ; 2) les problèmes d’enjeu éthique portant sur la non-maléficience (rassurer, éviter les examens invasifs inutiles, les fausses couches et leurs conséquences psychologiques, ainsi que des traitements anténatals inutiles et favoriser les décisions et choix reproductifs) ; ainsi que les enjeux éthiques informationnels, d’autonomie et de justice ; 3) les défis éthiques sont enfin discutés, concernant aussi bien le rôle de la qualité de la vie (QOV) que les risques de stigmatisation et de discrimination des handicapés, et l’extension des utilisations du dépistage prénatal non invasif (DPNI) à la sélection du sexe, la détermination de la paternité ainsi que les problèmes du consumérisme et de l’eugénisme. Ces analyses établissent que l’usage du DPNI entraîne de nouvelles responsabilités pour les tests génétiques et les choix reproductifs.

Mots clés

Tests génétiques ADN circulant Éthique 

Ethical issues regarding non-invasive prenatal screening (NIPNS)

Abstract

The antenatal noninvasive testing represents a new progress with many possible benefits for the pregnant woman. However, it also raises three types of ethical problems: 1) those linked to the technical conditions of this test in respect of the exactitude of the results and its relevant use in clinical situations; 2) those raised by the stakes of nonmaleficience (to reassure the women, to avoid many invasive diagnosis, and miscarriage with their psychological consequences, useless antenatal treatments, and the facilitation of antenatal decisions) and the stakes of information, autonomy, and justice are also mentioned; 3) the new challenges of this new testing are also discussed with special concern for the quality of life, the risks of stigmas and discrimination of the disabled persons and the extension of this test to sex selection, paternity determination, consumerism, and the concern of eugenics. These analyses conclude that new responsibilities are raised by these tests and for the reproductive choices to come.

Keywords

Genetic testing Circulating DNA Ethics 

Copyright information

© Springer-Verlag France 2016

Authors and Affiliations

  1. 1.Conseil d’éthique de l’hôpital Femme-Mère-Enfanthôpital Femme-Mère-EnfantBronFrance

Personalised recommendations