Advertisement

Work and immigrants: An analysis of employment activity in the first ten years of establishment in the Montreal area

  • Jean-François Godin
  • Jean Renaud
Articles

Abstract

The Quebec labour market of the last two decades has undergone profound changes due to progress in information technology and market globalization. This new context has generated new forms of work which have been termed” non-standard work”. Since the early eighties, the number of such positions has been growing significantly. Often associated with precarious employment activity, the phenomenon of non-standard work has raised a fundamental question: are these positions stable? This is the main question that we wish to investigate from the perspective of new immigrants: do new immigrants achieve stability in the labour market upon arrival in Quebec? In a society that has, quite often for demographic and economic reasons, welcomed an average of 35,000 newcomers every year since the early 90s, the success (or failure) of economic integration rests in part on immigrants’ capacity to participate in the labour market and remain employed. Our analysis is based on a longitudinal survey that describes the biographical trajectories of the Settlement of New Immigrants (SNI). This survey describes the main attempts of 1,000 immigrants’ to establish themselves over a period of 10 years in the greater Montreal area. This research mainly shows that continuous sequences of employment are growing overtime, thus ensuring new immigrants greater stability in the labour market. On the other hand, results suggest that racial discrimination modulates labour market participation, in particular for natives of North Africa and the Middle East.

Key words

New Immigrants Stability in the Labour Market Random effects 

Résumé

Dans les vingt dernières années, le marché du travail québécois a connu de profonds changements avec l’évolution des technologies de l’information et la globalisation des marchés. Cette nouvelle conjoncture a engendré de nouvelles formes de travail que l’on a surnommé “emplois non standard”. Depuis le début des années quatrevingt, les emplois de cette nature ont connu une forte croissance. Souvent associé à la précarité d’emploi, ce phénomène de l’emploi non standard a soulevé une question fondamentale: ces emplois sont-ils stables? La question principale que nous désirons approfondir selon la perspective des nouveaux immigrants est la suivante: est-ceque les nouveaux immigrants parviennent à une stabilité sur le marché du travail à leur arrivée au Québec? Pour une société qui accueille en moyenne 35 000 nouveaux arrivants par année depuis le début des années 90, bien souvent pour des raisons démographiques mais aussi économiques, le succès (ou l’insuccès) de l’intégration économique repose en partie sur la capacité de ces derniers à prendre non seulement part au marché du travail, mais aussi à se maintenir en emploi. Pour nos analyses, nous aurons recours à une enquête longitudinale décrivant les parcours biographiques de l’établissement, sur une période de dix ans, de 1000 nouveaux arrivants ayant comme destination l’agglomération de Montréal. Cette recherche montre principalement qu’au fil du temps, les séquences continues d’emploi se prolongent, ce qui laisse entendre que les nouveaux arrivants parvienment avec le temps à une stabilité sur le marché du travail. En revanche, celles-ci semblent stagner pour quelques groupes de répodants, notamment les natifs de l’Asie orientale, du Moyen-Orient et les Africains.

Mots-clefs

Nouveaux arrivants Stabilité au sein du marché du travail Effets aléatoires 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

References

  1. Allison, P.D. (1984). Event history analysis: Regression for longitudinal event data. Quantitative Applications in the Social Sciences 46, Beverly Hills, CA: Sage Publications.Google Scholar
  2. Åslund O., & Rooth D.-O. (2003). Do When and Where Matter? Initial Labor Market Conditions and Immigrant Earnings. Working Paper, January, IFAU.Google Scholar
  3. Aydemir, A. (2003). Les effets des cycles économiques sur l’assimilation des immigrants sur le marché du travail. Statistique Canada, Documents de recherche, Division de l’études sur la famille et le travail.Google Scholar
  4. Bernier, J., G. Vallée, & C. Jobin (2003). Les besoins de protection sociale des personmes en situation de travail non traditionnel. Synthèse du rapport final, Gouvernement du Québec.Google Scholar
  5. Blossfeld, H.-P., & M. Mills (2001). A Causal Approach to Interrelated Family Events: A Cross-National Comparison of Cohabitation, Non-Marital Conception, and Marriage. Canadian Studies in Population, 28(2), 409–37.Google Scholar
  6. Chiswick, B., Cohen, Y., & Zach, T. (1997). The Labor Market Status of Immigrants: Effects on the Unemployment Rate at Arrival on Duration of Residence. Industrial and Labor Relations Review, 50 (2), 289–303.CrossRefGoogle Scholar
  7. Citoyenneté et Immigration Canada (1999). Profil comparatif des nouveaux immigrants de la région métropolitaine de Montréal—d’après le recensement de 1996.Google Scholar
  8. Doogan, K. (2001). Insecurity and Long-term Employment. Work Employment and Society, 15(3), 419–441.CrossRefGoogle Scholar
  9. Doogan, K. (2003). Job Insecurity and Long-term Employment in Europe. Working Paper presented to the ESRC’s WORKLIFE Seminar, Manchester.Google Scholar
  10. Doz, C., & Lenglart, F. (1999). Analyse factorielle dynamique: test du nombre de facteurs, estimation et application à l’enquête de conjoncture dans l’industrie. Annales d’Économie et de Statistique, 54, 91–127.Google Scholar
  11. Fassi Fihri, M. (2003). L’impact de la conjoncture économique sur la situation en emploi d’une cohorte d’immigrants établie à Montréal. Mémoire de maîtrise, Département de démographie, Université de Montréal.Google Scholar
  12. Gouriéroux, C., & Monfort, A. (2002). Séries temporelles et modèles dynamiques, 2e édition, Economica.Google Scholar
  13. Grenier, C. (1998). Conjoncture économique et premier emploi des immigrants nouvellement arrivés au Québec. Mémoire de maîtrise au Département de Sociologie, Université de Montréal.Google Scholar
  14. Harvey, A.C. (1990). Forecasting, structural time series models and the Kalman filter. Cambridge University Press.Google Scholar
  15. Kaplan, E., & Meier, P. (1958). Nonparametric estimation from incomplete observations. Journal of the American Statistical Association, 53, 457–481.CrossRefGoogle Scholar
  16. Laplante, B., & Hébert, B.-P. (2001). L’analyse des données biographiques au moyen des modèles linéaires à effets aléatoires. Le cas des carrières des acteurs professionnels. Cahiers québécois de démographie, 30(1), 115–145.Google Scholar
  17. Malenfant, R., Larue, A., Vézina, M., April, M., & Parent, A.-A. (2002), L’intégration durable en emploi dans la nouvelle mouvance du marché du travail. Recension des écrits et points de vue d’organismes d’aide à l’emploi, Rapport présenté au Fonds québécois de recherche sur la société et la culture et au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociate.Google Scholar
  18. Matte, D., Baldino, D., & Courchesne, R. (1998). L’évolution de l’emploi atypique. Gouvernement du Québec, Les publications du Québec.Google Scholar
  19. Miller, P.W. (1986). Immigrant Unemployment in the First Year of Australian Labour Market Activity. Economic Record, 62(176), 82–87.Google Scholar
  20. Piché, V. & Bélanger, L. (1995), Une revue des études québécoises sur les facteurs d’intégration des immigrants. Département de démographie et Groupe de recherche ethnicité et société (GRES), Université de Montréal.Google Scholar
  21. Rabe Hesketh, S., Skrondal, A., & Pickles, A. (2002). Reliable estimation of generalized linear mixed models using adaptive quadrature. The Stata Journal, 2, 1–21.Google Scholar
  22. Rabe-Hesketh, S., Skrondal, A., & Pickles, A. (2005). Maximum likelihood estimation of limited and discrete dependent variable models with nested random effects. Journal of Econometrics, in press.Google Scholar
  23. Renaud, J. (1992). Fluctuations de l’économie et l’emploi des nouveaux immigrants. Département de Sociologie, Université de Montréal et Institut québécois de recherche sur la culture.Google Scholar
  24. Renaud, J., & Lebeau, R. (1993). L’évolution de la connaissance des langues française et anglaise chez les immigrants. Département de Sociologie, Université de Montréal.Google Scholar
  25. Renaud, J., Gingras, L., Vachon, S., Blaser, C., Godin, J.-F. & Gagné, B (2001). Ils sont maintemant d’ici! Les dix premières années au Québec des immigrants admis en 1989. Collection Études, recherches et statistiques no 4, Gouvernement du Quebec.Google Scholar
  26. Trottier, C., Laforce, L. et Cloutier, R. (1997). Les représentations de l’insertion professionnelle chez les diplômés de l’université: À la recherche d’une définition conventionnelle. Formation-Emploi, 58, 61–77.Google Scholar
  27. Waldinger, R., Aldrich, H., & Ward, R. (1990). Ethnic entrepreneurs, London: Sage.Google Scholar

Copyright information

© Springer SBM 2005

Authors and Affiliations

  • Jean-François Godin
    • 1
  • Jean Renaud
    • 1
  1. 1.Université de MontréalMontréalCanada

Personalised recommendations