Advertisement

Quelques éléments de comparaison entre les politiques «d’intégration» de l’allemagne, du canada, de la france, de la grande bretagne, de l’italie et des pays-bas

  • Gérard Moreau
Policy Matters/Questions de Politiques Publiques

Résumé

Dans cet article, l’auteur tente une comparaison entre les politiques d’intégration menées dans plusieurs pays européens et le Canada. De cette comparison il ressort que sous des appellations différentes, des formulations politiques sinon idéologiques distinctes et, bien sûr, avec des histoires différentes, tous les pays examinés rencontrent des problèmes sociaux similaires d’adaptation des populations immigrées et «d’intégration» (même si ce mot n’est pas d’usage général) et sont contraints de les traiter. Ils le font avec pragmatisme et sans appliquer de, «modèle» théorique. Les politiques développées sont donc plus comparables qu’on ne le croit parfois, quand on cherche à les opposer. L’article repère d’abord les points communs des politiques menées dans les différents pays. Les actions en langues et cultures d’origine, la lutte contre le chômage, les association d’immigrés sont ainsi brièvement commetées, de même que la formation des personnels publics, la lutte contre le racisme ou contre la ségrégation urbaine. L’auteur met ensuite en évidence certaines divergences nettes, selon différents groupes de pays. Celles-ci sont caraactéristiques dans deux domaines: la politsation, ou non, du thème, et la relation, étroite ou non, entre chercheurs et décideurs. Dans une deuxième partie, on évoque des actions ou des institutions à développer pour améliorer l’intégration, comme le montrent des programmes de certains pays: l’accueil des nouveaux immigrants, la préscolarisation et la scolarisation, le développment de projects complet, d’une part, la déconcentration, les institutions participatives, el l’animation de la recherche d’autre part. L’article soutient en définitive la thèse selon laquelle une politique d’intégration ne peut être efficace que si elle contribue à renforcer le lien social pour l’ensemble de la société.

Abstract

In this article the author compares integration policies in some European countries and Canada. Despite the varying political or ideological wordings and histories all countries reviewed face similar social problems in the integration of migrants. Because public authorities act with pragmatism and without any strict theoretical model, policies are more comparable that one might suppose, although sometimes differences are marked. The article first points out the similarities in the policies of each country. Cultures and languages of origin, migrants’ associations, and unemployment are discussed briefly, as well as trianing of public servants, and struggle against racism, and urban segregation. A second section shows clear distinctions between the countries’ policies in two respects: politicization and relationships between searchers and policy-makers. The author then discusses several initiatives to improve integration using pre-existing programmes in other countries as examples. These include: welcome programmes for new immigrants, preschool programmes, dropout prevention programmes, globally conceived urban projects, as well decentralization of local authority, active local participation, and strong links with research work. The article concludes by supporting the thesis that no efficient integration policy can succeed if it does not strengthen the overall social link.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Springer SBM 2000

Authors and Affiliations

  • Gérard Moreau

There are no affiliations available

Personalised recommendations