Skip to main content

Évaluer la douleur

Assessing pain

Résumé

En ajoutant au regard du clinicien celui du phénoménologue, nous évoquons le dualisme corps/esprit et la notion selon laquelle la douleur est toujours vivante, vive, radicalement subjective. Nous abordons la difficulté de différencier la souffrance de la douleur. Pour évaluer la douleur, nous revenons sur les notions d’évaluation et de communicabilité de l’expérience douloureuse. Nous recommandons l’écoute du patient mettant en récit son expérience et son observation par l’hétéroévaluation.

Abstract

By combining the views of the doctor with those of the phenomenologist, we are able to convey the mind/ body dualism and the concept that pain is always present, alive and radically subjective. We are tackling the difficulty of differentiating between pain and suffering. In order to assess pain, we are revisiting the concepts of assessment and how the painful experiences are communicated. We recommend listening to patients talking about their experiences and observing them through hetero-evaluation.

This is a preview of subscription content, access via your institution.

Références

  1. Arendt H (1983) Condition de l’homme moderne. Calmann-Lévy, Paris, p 90

    Google Scholar 

  2. Buber M (1969) Je et Tu. Aubier, Paris, p 66

    Google Scholar 

  3. Canguilhem G (2010) Le normal et le pathologique, op. cit., p 56

    Google Scholar 

  4. Canguilhem G (2010) Le normal et le pathologique. PUF, « Quadrige », Paris, p 92

    Google Scholar 

  5. Damasio AR (2005) Spinoza avait raison. Odile Jacob, « Poche », Paris, p 60

    Google Scholar 

  6. Damasio AR (2005) Spinoza avait raison. Odile Jacob, « Poche », Paris, p 293

    Google Scholar 

  7. Fiat E (2011–2012) Ontologie du corps fragile. Séminaire de philosophie pratique, université Paris-est

    Google Scholar 

  8. Foucault M (2000) Naissance de la clinique. PUF, « Quadrige », Paris, p 138

    Google Scholar 

  9. Henry M (1987) La barbarie. Grasset, Paris, p 230

    Google Scholar 

  10. Le Breton D (2010) Expériences de la douleur. Métaillié, Paris, p 20

    Google Scholar 

  11. Levinas E (1991) « La souffrance inutile », Entre nous. Grasset, Paris, p 102

    Google Scholar 

  12. Merleau-Ponty M (1945) Phénoménologie de la perception. Gallimard, Paris, p 249

    Google Scholar 

  13. 1999) Recommandations ANAES (Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé): Évaluation et suivi de la douleur chronique chez l’adulte en médecine ambulatoire, p 17

  14. Ricœur P (1994) La souffrance n’est pas la douleur. Colloque organisé par l’Association française de psychiatrie à Brest les 25 et 26 janvier 1992: Le psychiatre devant la souffrance. Le texte de cette communication a été publié dans la revue Autrement, « Souffrances », no 142

    Google Scholar 

  15. Romano C (1999) L’événement et le monde. PUF, « Épiméthée », Paris, p 195

    Google Scholar 

  16. Sartre JP (1943) L’être et le néant. Gallimard, Paris, « tel », p 352

    Google Scholar 

  17. Schopenhauer A (2009) Le monde comme volonté et comme représentation. PUF. « Quadrige », Paris, p 393

    Google Scholar 

  18. von Weizsäcker V (1926) Die Schmerzen. Die Kreatur, Jahrgang I, Helft III, pp 315–335

    Google Scholar 

Download references

Author information

Authors and Affiliations

Authors

Corresponding author

Correspondence to C. Joussellin.

About this article

Cite this article

Joussellin, C. Évaluer la douleur. Douleur analg 26, 180–183 (2013). https://doi.org/10.1007/s11724-013-0328-x

Download citation

  • Received:

  • Accepted:

  • Published:

  • Issue Date:

  • DOI: https://doi.org/10.1007/s11724-013-0328-x

Mots clés

  • Douleur
  • Subjectivité
  • Évaluation

Keywords

  • Pain
  • Subjectivity
  • Assessment