Archive for History of Exact Sciences

, Volume 66, Issue 5, pp 485–530 | Cite as

Blondel et les oscillations auto-entretenues

Article

Abstract

En 1893, « physicien-ingénieur » André Blondel invente l’oscillographe bifilaire permettant de visualiser les tensions et courants variables. À l’aide de ce puissant moyen d’investigation, il entreprend tout d’abord l’étude des phénomènes de l’arc électrique alors utilisé pour l’éclairage côtier et urbain puis de l’arc chantant employé comme émetteur d’ondes radioélectriques en T.S.F. En 1905, il met en évidence un nouveau type d’oscillations non-sinusoïdales au sein de l’arc chantant. Vingt ans plus tard, Balthasar Van der Pol reconnaitra qu’il s’agissait en réalité d’oscillations de relaxation. Pour expliquer ce phénomène, il fait appel à une representation dans le plan de phase et montre que son évolution prend la forme de petits cycles. Pendant le premier conflit mondial la triode remplace peu à peu l’arc chantant dans les systèmes de transmission. Au sortir de la guerre, Blondel transpose à la triode la plupart de ses résultats par analogie avec l’arc chantant. En avril 1919, il publie un long mémoire dans lequel il introduit la terminologie « oscillations auto- entretenues » et propose d’illustrer ce concept à partir de l’exemple du vase de Tantale qui sera ensuite repris par Van der Pol et par Philippe Le Corbeiller. Il fournit alors une définition d’un système auto-entretenu assez proche de celles qui seront données par la suite par Aleksandr’ Andronov et Van der Pol. Pour étudier la stabilité des oscillations entretenues par la triode et par l’arc chantant il utilise cette fois une représentation dans le plan complexe et explicite l’amplitude en coordonnées polaires. Il justifie alors l’entretien des oscillations par l’existence de cycles qui présentent presque toutes les caractéristiques des cycles limites de Poincaré. Enfin, en novembre 1919, Blondel réalise, un an avant Van der Pol, la mise en équation des oscillations d’une triode. En mars 1926, Blondel établit l’équation différentielle caractérisant les oscillations de l’arc chantant, en tous points similaire à celle qu’obtient concomitamment Van der Pol pour la triode. Ainsi, tout au long de sa carrière, Blondel, a apporté une contribution fondamentale et relativement méconnue à l’élaboration de la théorie des oscillations non linéaires. L’objet de cet article est donc d’analyser ses principaux travaux dans ce domaine et de mesurer leur importance, voire leur influence en les replaçant dans la perspective du développement de cette théorie.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

References

  1. Abraham H., Bloch E. (1919) Mesure en valeur absolue des périodes des oscillations électriques de haute fréquence. Annales de Physique 9: 237–302Google Scholar
  2. Andronov, A.A. 1928. Open image in new window inIVs’ezd ruskikh fizikov (5–16.08, pp. 23–24). Moscow: N.-Novgorod, Kazan, Saratov; [Les cycles limites de Poincaré et la théorie des oscillations, Ce rapport a été lu lors du IVe congrés des physiciens russes á Moscou du 5 au 16 août, pp. 23–24].Google Scholar
  3. Andronov A.A. (1929) Les cycles limites de Poincaré et la théorie des oscillations auto-entretenues. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 189: 559–561Google Scholar
  4. Andronov, A.A., and S.E. Khaikin. 1949. Open image in new window Google Scholar
  5. Andronov, A.A., and S.E. Khaikin. 1956. Open image in new window Google Scholar
  6. Andronov, A.A., A.A. Witt, and S.E. Khaikin. 1966. Open image in new window Google Scholar
  7. Appleton E.V., Vander Pol B. (1922) On a type of oscillation-hysteresis in a simple triode generator. The London, Edinburgh, and Dublin Philosophical Magazine and Journal of Science 43: 177–193Google Scholar
  8. Barkhaüsen H. (1907) Das Problem der Schwingungserzeugung mit besonderer Berücksichtigung schneller elektrischer Schwingungen. Leipzig, S. HirzelGoogle Scholar
  9. Bethenod, J., and André Blondel. 1938. Revue Générale de l’électricité 44: 751–756.Google Scholar
  10. Blondel, A. 1891. études expérimentales sur l’arc à courants alternatifs, La Lumière électrique, XLII: 551–560, 618–623, XLIII: 51–61.Google Scholar
  11. Blondel, A. 1893a. Oscillographes: Nouveaux appareils pour l’étude des oscillations électriques lentes, Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 116: 502–506.Google Scholar
  12. Blondel, A. 1893b. Nouvelles recherches sur l’arc à courants alternatifs. La Lumière électrique XLIX: 502–508, 557–569, 608–617.Google Scholar
  13. Blondel, A. 1897. Sur les phénoménes de l’arc électrique. Journal de Physique Théorique et Appliquée (3e série), VI: 513–520.Google Scholar
  14. Blondel, A. 1905a. Sur les phénoménes de l’arc chantant, Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances deÍAcad́emie des Sciences 140: 1680–1682.Google Scholar
  15. Blondel, A. 1905b. Sur les phénoménes de l’arc chantant, R.G.S.P.A. 16 (1905) 708. Journal de Physique Théorique et Appliquée (4e série), V: 77–97.Google Scholar
  16. Blondel, A. 1905c. Sur les phénoménes de l’arc chantant. éclairage électrique XLIV: 41–58, 81–104.Google Scholar
  17. Blondel A. (1911) Notice sur les Travaux Scientifiques et Techniques de M. André Blondel. Gauthier-Villars, ParisGoogle Scholar
  18. Blondel A. (1913) Sur l’origine de la télégraphie sans fil par étincelles musicales. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 156: 371–373Google Scholar
  19. Blondel, A. 1919a. Sur les systèmes à oscillations persistantes, et en particulier sur les oscillations entretenues par auto-amorçage. Journal de Physique Théorique et Appliquée (5e série), IX: 117–151, 153–161.Google Scholar
  20. Blondel A. (1919b) Caractéristiques d’oscillations des lampes à trois électrodes utilisées comme générateurs d’oscillations entretenues. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 169: 676–680Google Scholar
  21. Blondel A. (1919c) Amplitude du courant oscillant produit par les audions générateurs. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 169: 943–948Google Scholar
  22. Blondel A. (1919d) étude graphique du fonctionnement des audions à circuit résonant comme récepteurs sensibilisés ou comme désamortisseurs. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 169: 1377–1382Google Scholar
  23. Blondel, A. 1920. Théorie graphique des audions générateurs et calcul de l’amplitude des oscillations. Radioélectricité 1: 7–13, 63–72.Google Scholar
  24. Blondel A. (1923a) Sur les conditions de rendement des lampes-valves génératrices ayant une caractéristique d’arc électrique chantant et sur la définition de leur puissance. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 177: 87–92Google Scholar
  25. Blondel A. (1923b) Méthode rationnelle pour les essais de spécification des lampes triodes destinées à fonctionner en clapet. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 177: 376–382Google Scholar
  26. Blondel A. (1926) Contribution à la théorie de l’arc chantant musical. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 182: 900–903MATHGoogle Scholar
  27. Braun K.F. (1897) Über ein Verfahren zur Demonstration und zum Studium des zeitlichen Verlaufes variabler Ströme. Annalen der Physik Chemie 60: 552–559CrossRefGoogle Scholar
  28. Cartan E., Cartan H. (1925) Note sur la génération des oscillations entretenues. Annales des Postes, Télégraphes et Téléphones 14: 1196–1207Google Scholar
  29. Curie, P. 1891. équations réduites pour le calcul des mouvements amortis. La Lumière électrique (1re série), 41: 201–209, 270–276, 307–362.Google Scholar
  30. David, P. 1927. Les oscillations par décharges (Relaxation Oscillations). Onde électrique, t. 6, 69: 38A.Google Scholar
  31. de Broglie, Louis. 1944. Notice sur La vie et l’oeuvre d’ndré Blondel, Membre de l’Académie des Sciences. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 219: 656. Paris: Gauthier-Villars.Google Scholar
  32. DuBois Duddell W. (1897) Oscillographs. The Electrician 39: 636–638Google Scholar
  33. DuBois Duddell W. (1900a) On rapid variations in the current through the direct-current arc. Journal of the Institute of Electrical Engineers 30: 232–283Google Scholar
  34. Du Bois Duddell, W. 1900b. On rapid variations in the current through the direct-current arc. The Electrician 46: 269–273, 310–313.Google Scholar
  35. DuBois Duddell W. (1901) The musical arc. The Electrician 52: 902Google Scholar
  36. Gaugain, J.M. 1866. Mémoire sur la décharge disruptive, Annales de Chimie Physique (4e série), 8: 75–134.Google Scholar
  37. Gérard-Lescuyer J.M.A. (1880) Sur un paradoxe électrodynamique. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 168: 226–227Google Scholar
  38. Ginoux, J.M. 2011. Analyse mathématique des phénoménes oscillatoires non linéaires, Thèse de troisième cycle, Université Pierre & Marie Curie, Paris VI.Google Scholar
  39. Ginoux, J.M., and S. Walter. 2012. La contribution fondamentale des Cartan á la théorie des oscillations non linéaires, soumis.Google Scholar
  40. Janet, P. 1902. Application de l’arc chantant de Duddell à la mesure des faibles coefficients de self-induction, Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 134: 462–463.Google Scholar
  41. Janet P. (1919) Sur une analogie électrotechnique des oscillations entretenues. Comptes Rendus Hebdomadaires des Śeances de ÍAcad́emie des Sciences 168: 764–766Google Scholar
  42. Janet, P. 1925. Note sur une ancienne expérience d’électricité appliquée. Annales des Postes, Télégraphes et Téléphones 14: 1193–1195.Google Scholar
  43. Léauté, H. 1885. Mémoire sur les oscillations à longue période dans les machines actionnées par des moteurs hydrauliques et sur les moyens de prévenir ces oscillations. Journal de l’école Polytechnique 55: 1–126.Google Scholar
  44. Le Corbeiller, Ph. 1931. Les systémes auto-entretenus et les oscillations de relaxation. Paris: Hermann (Actualités scientifiques et industrielles, vol. 144) (conférences des 6 et 7 mai 1931 au Conservatoire des Arts et Métiers).Google Scholar
  45. Le Corbeiller Ph. (1932) Le mècanisme de la production des oscillations. Annales des P.T.T. 21: 697–731Google Scholar
  46. Liénard, A. 1928. étude des oscillations entretenues. Revue générale de l’électricité 23: 901–912, 946–954.Google Scholar
  47. LordRayleigh ou J.W. Strutt (1883) On maintained vibrations. The London, Edinburgh, and Dublin Philosophical Magazine and Journal of Science 5(15): 229–235Google Scholar
  48. Luggin A. (1888) Versuche und Bemerkungen über den galvanischen Lichtbogen. Centralblatt für Elektrotechnik X: 567–581Google Scholar
  49. Poincaré, H. 1881. Sur les courbes définies par une équation différentielle. Journal de mathématiques pures et appliquées (3e série), 7: 375–422.Google Scholar
  50. Poincaré, H. 1882. Sur les courbes définies par une équation différentielle. Journal de mathématiques pures et appliquées (3e série), 8: 251–296.Google Scholar
  51. Poincaré, H. 1885. Sur les courbes définies par une équation différentielle. Journal de mathématiques pures et appliquées (4e série), 1: 167–244.Google Scholar
  52. Poincaré, H. 1886. Sur les courbes définies par une équation différentielle. Journal de mathématiques pures et appliquées (4e série), 2: 151–217.Google Scholar
  53. Poincaré, H. 1899. Les Méthodes Nouvelles de la Mécanique Céleste. Paris: Gauthier-Villars, 1892, 1893, 1899.Google Scholar
  54. Poincaré, H. 1908. Sur la télégraphie sans fil. Lumiére électrique 4: 259–266, 291–297, 323–327, 355–359, 387–393.Google Scholar
  55. Poincaré, H. 1913. La Dynamique de l’électron, Annales des Postes, Télégraphes et Téléphones Paris: A. Dumas.Google Scholar
  56. Poincaré H. (1885) Sur l’équilibre d’une masse fluide animée d’un mouvement de rotation. Acta Mathematica 7: 259–380MathSciNetCrossRefGoogle Scholar
  57. Poincaré, H. 1886. Notice sur les Travaux Scientifiques de Henri Poincaré. Paris: Gauthier-Villars, 1886.Google Scholar
  58. Pomey J.B. (1920) Introduction à la théorie des courants téléphoniques et de la radiotélégraphie. Gauthier-Villars, ParisGoogle Scholar
  59. Pomey J.B. (1914) Cours d’électricité Théorique, Tome I. Gauthier-Villars, ParisGoogle Scholar
  60. Pomey J.B. (1928) Cours d’électricité Théorique, Tome II. Gauthier-Villars, ParisGoogle Scholar
  61. Pomey J.B. (1931) Cours d’électricité Théorique, Tome III. Gauthier-Villars, ParisMATHGoogle Scholar
  62. Simon Th. (1901) Tönende Flammen und Flammentelephonie. Elektrotechnische Zeitschrift 22: 510–514Google Scholar
  63. Simon Th. (1906) Zur Theorie der selbsttönenden Lichtbogens. Physikalische Zeitschrift 7: 433–445Google Scholar
  64. Thomson (Lord Kelvin), W. 1853. On transient electric currents. The London, Edinburgh, and Dublin Philosophical Magazine and Journal of Science (Series 4), 5: 393–405.Google Scholar
  65. Van der Pol, B. 1920. A theory of the amplitude of free and forced triode vibrations, Radio Review, London, 1: 701–710, 754–762.Google Scholar
  66. Van der Pol, B. 1925. Het onderling verband tusschen eenige moderne vorderingen in de draadlooze telegrafie en telefonie, [Sur certaines corrélations dans les progrès récents de la télégraphie sans fil et de la téléphonie.]. Polytechnish Weekblad 19: 791–794.Google Scholar
  67. Vander Pol B. (1926) On « relaxation-oscillations ». The London, Edinburgh, and Dublin Philosophical Magazine and Journal of Science 7(2): 978–992Google Scholar
  68. Vander Pol B., Vander Mark J. (1928) Le battement du cœur considéré comme oscillation de relaxation et un modéle électrique du cœur. Onde électrique 7: 365–392Google Scholar
  69. Van der Pol, B. 1930. Oscillations sinusoïdales et de relaxation. Onde électrique 9: 245–256, 293–312.Google Scholar
  70. Zenneck J. (1929) The importance of radiotelegraphy in science. Proceedings of the Institute of Radio Engineers 17: 89–114Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag 2012

Authors and Affiliations

  1. 1.Laboratoire Protee, I.U.T. de Toulon, Université du SudLa Garde CedexFrance
  2. 2.Laboratoire Laboratoire J. A. Dieudonné, Université de Nice Sophia-AntipolisNice Cedex 02France

Personalised recommendations