Annales des Télécommunications

, Volume 16, Issue 5–6, pp 133–151 | Cite as

Étude d’une application de l’effet Hall la réalisation d’éléments de circuits logiques

  • Jacques Vermot-Gaud
Article

Sommaire

Le travail présent porte sur l’étude des possibilités d’utilisation de l’effet Hall dans les machines à calculer numériques et dans les automatismes à séquences où le fonctionnement repose essentiellement sur la manipulation d’impulsions. Le premier chapitre de cette étude est consacré à des rappels sur l’effet Hall et à la description du dispositif envisagé pour son application dans les circuits logiques. Dans le chapitre II, nous étudions les énergies mises en jeu dans ce dispositif, en fonction des paramètres électriques et géométriques qui le caractérisent. Le chapitre III est consacré à l’étude expérimentale de ces paramètres, et le chapitre IV à quelques procédés technologiques de réalisation. Enfin, le chapitre V traite du fonctionnement en impulsions de dispositifs réalisés avec les méthodes exposées précédemment.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. [1]
    Hall (E. H.). On the new action of magnetism on a permanent electric current. (Sur une nouvelle action du magnétisme sur un courant électrique permanent.)Philosophical Magazine (nov. 1880), pp. 301–328.Google Scholar
  2. [2]
    Shockley (W.). Electrons and holes in semiconductors, with applications to transistor electronics. (Conduction par excès et défaut d’électrons dans les semi-conducteurs, Application à l’étude des transistrons.) Ouvrage de la collection «the Bell Telephone Laboratories series». D.van Nostrand Co Inc., New York, U. S. A. (1950), 558 p.Google Scholar
  3. [3]
    Goudet (G.) etMeuleau (C.). Les semi-conducteurs. Chap. VI,Eyrolles, Paris (1958), 446 p.Google Scholar
  4. [4]
    Dumontel (M.). L’effet Hall et ses applications.J. Rech. C. N. R. S. (juin 1957), pp. 131–135.Google Scholar
  5. [5]
    Barlow (H. E. M.). Hall effect and its counterpart radiation pressure in microwave power measurement. (L’effet Hall et sa contre partie, la pression du rayonnement, dans la mesure de puissance en hyperfréquences).Proc. Inst. of electr. Engr. Part C, G. B., (mars 1957),104, no 5, pp. 35–42.Google Scholar
  6. [6]
    Bruhat (G.). Cours de physique générale: électricité. 6e éd., revue et complétée par G. Goudet.Masson, Paris (1956), 900 p.Google Scholar
  7. [7]
    Ross (I. M.),Saker (E. W.). Applications of indium antimonide. (Les applications de l’antimoniure d’indium))J. Electron G. B. (sept.) 19551 no 2, pp. 223–230.CrossRefGoogle Scholar
  8. [8]
    Mason (W.P.),Hewitt (W. H.),Wick (R. F.). Hall effect modulators and “gyrators” employing magnetic field independent orientation in germanium. (Modulateur utilisant l’effet Hall et «gyrators» employant de orientations indépendantes des champs magnétiques dans le germanium.)J. Appl. Phys., U. S. A. (févr. 1953),24, no2 pp. 166–175.CrossRefGoogle Scholar
  9. [9]
    Wick (R. F.). Solution of the field problem of the germanium gyrator. (Solution pu problème de la répartition du champ dans le gyrateur au germanium.)J. appl. Phys., U. S. A. (juin 1954),25, no6, pp. 741–756.MATHCrossRefGoogle Scholar
  10. [10]
    Lofgren (L.) Analog multiplier based on the Hall effec. (Un multiplicateur analogique basé sur l’effet Hall.)Journées internationales de calcul analogique Bruxelles (26 sept. 1955), pp. 111–115.Google Scholar
  11. [11]
    Kuhrt (F). Eigenschaften der Hallgeneratoren. (Propriétés des générateurs de tension Hall.) Siemens Z. Dtsch. (sept. 1954),28, no8, pp. 370–376.Google Scholar
  12. [12]
    Saker (E. W.),Cunnell (F. A.),Edmond (J. T.). Indium antomonide as a flux meter material. (L’utilisation de l’antimoine d’indium pour la mesure des flux.)Brit. J. appl. Phys. (juim 1955),6 no6, pp. 217–220.CrossRefGoogle Scholar
  13. [13]
    Welker (H). Semiconducting intermetallic compounds. (Les composés bimétalliques semiconducteurs.)Physica, Pays-Bas (nov. 1954),20 no11, 893–909.Google Scholar
  14. [14]
    Rodot (M.),Duclos (P.),Kover (R.),Rodot (H.). Préparation d’antimoniure d’indium.C. R. Acad. Sci. Fr., (23 mai 1956),242, no21, pp. 2522–2525.Google Scholar
  15. [15]
    Bozorth (R. M.). Ferromagnetism. (Ferromagnétisme.) D.van Nostrand Co, New York, U. S. A. (1951), 968 p.Google Scholar
  16. [16]
    Eckert (O.). Ferrites with constricted loops and thermal magnetic treatment. (Les ferrites à cycles resserrés et le traitement thermiquemagnétique.)Proc. Instn. electr. Engrs. Part B suppl. G. B. (1957),104, no7, pp. 428–432.Google Scholar
  17. [17]
    Kienlin (A, de), Kornetzki (M.), Rabl (H.). Ferrites à cycle d’hystérésis modifié par traitement thermique dans un champ magnétique faible.Colloque internation. Magnetisme. Grenoble (2–6 juil. 1958), pp. 183–186.Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag 1961

Authors and Affiliations

  • Jacques Vermot-Gaud
    • 1
  1. 1.Laboratoire d’Électronique et de Radioélectricité de la Faculté des Sciences de GrenobleActuellement Institut BattelleGenève

Personalised recommendations