Advertisement

Journal of Radioanalytical Chemistry

, Volume 17, Issue 1–2, pp 291–299 | Cite as

Analyse non destructive d'impuretes dans Ag, Al et Co en utilisant l'activation par les protons de 11 MeV

  • J. L. Debrun
  • J. N. Barrandon
Dosage d'Eléments dans les Métaux par Irradiation dans les Neutrons Rapides, les Photons γ et les Particules Chargées

Résumé

Nous montrons que l'activation par les protons de 11 MeV permet le dosage non destructif de traces d'impuretés dans des échantillons d'Argent, d'Aluminium et de Cobalt. Nous avons pour le moment étudié le dosage de 30 éléments dans Al et Co et de 24 dans Ag. Nous avons choisi les protons car ces particules sont les seules qui permettent d'effectuer un dosage non destructif dans Ag et Co, au niveau des traces sans interférence, et ceci pour de nombreux éléments. Le cas de l'aluminium a été étudié, bien que les neutrons puissent ici être utilisés pour l'analyse non destructive car l'activation dans les protons permet de doser facilement des éléments autres que ceux dosés en irradiant dans les neutrons. Ces premiers résultats nous conduisent à penser que l'activation dans les protons sera très employée dans les cas où l'activation neutronique est en difficulté (exemple de Ag, Co, Ir, HgTe, AsGa, terres rares, etc.).

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. 1.
    B. VIALATTE, J. Radioanal. Chem., 8 (1971) 269.Google Scholar
  2. 2.
    J. L. DEBRUN, Ph. ALBERT, Bull. Soc. Chim. Fr., no 3 (1969) 1017. J. L. DEBRUN, J. N. BARRANDON, Ph. ALBERT, N. B. S. Special Publication 312 Vol. 2, p. 774. J. P. THOMAS, E. A. SCHWEIKERT, Nucl. Instr. Methods, 99 (1972) 461.Google Scholar
  3. 3.
    R. PRETORIUS, E. A. SCHWEIKERT, J. Radioanal. Chem., 7 (1971) 319.CrossRefGoogle Scholar
  4. 4.
    E. A. SCHWEIKERT, Ph. ALBERT, C. R. Acad. Sc. Paris, 262 (1966) 87.Google Scholar
  5. 5.
    J. L. DEBRUN, J. N. BARRANDON, Ph. ALBERT, Ann. Chim., 5 (1970) 357. J. L. DEBRUN, J. N. BARRANDON, Ph. ALBERT, Uses of Cyclotrons in Chemistry, Metallurgy and Biology, Butterworths, 1970, p. 354.Google Scholar
  6. 6.
    E. A. SCHWEIKERT, Ph. ALBERT, C. R. Acad. Sc. Paris, 262, (1966) 342.Google Scholar
  7. 7.
    D. C. RIDDLE, E. A. SCHWEIKERT, Intern. Conf. Modern Trends in Activation Analysis Oct. 2–6 1972, Saclay, France, A paraître dans J. Radioanal. Chem.Google Scholar
  8. 8.
    J. L. DEBRUN, D. C. RIDDLE, E. A. SCHWEIKERT, Anal. Chem., 44 (1972) 1386.CrossRefGoogle Scholar
  9. 9.
    C. E. CROUTHAMEL, Applied gamma-ray spectrometry, 2nd ed., F. ADAMS, R. DAMS (Eds), Pergamon Press, 1970.Google Scholar
  10. 10.
    J. E. CLINE, R. L. HEATH, Rapport IN-1130, 1969, Rapports IDO 17188, 1966, IDO 17222, 1967.Google Scholar
  11. 11.
    J. N. BARRANDON J. L. DEBRUN, A. KOHN, Intern. Conf. on Modern Trends in Activation Analysis Oct. 2–6 1972, Saclay, France.Google Scholar
  12. 12.
    E. RICCI, R. L. HAHN, Anal. Chem., 37 (1965) 742. E. RICCI, R. L. HAHN, Anal. Chem., 39 (1967) 794.CrossRefGoogle Scholar

Copyright information

© Akadémiai Kiadó 1973

Authors and Affiliations

  • J. L. Debrun
    • 1
  • J. N. Barrandon
    • 1
  1. 1.Laboratoire d'Analyse par Activation “Pierre Sue” C.N.R.S., Groupe d'Application des Réactions Nucléaires à l'Analyse ChimiqueGif-sur-YvetteFrance

Personalised recommendations