Advertisement

Materials and Structures

, Volume 36, Issue 1, pp 32–39 | Cite as

Mesure de l'absorption d'eau des additions minérales des bétons par évaporométrie

Measurement of the absorption of water of the mineral admixtures in concrete by evaporometry
  • J. -M. Mechling
  • A. Lecomte
  • K. Merriaux
Article

Résumé

On présente une méthode simple pour mesurer l'absorption des additions minérales utilisées dans les bétons hydrauliques. Les techniques courantes sont souvent inadaptées à ces produits fins qui, lorsqu'ils sont poreux, mobilisent une part non négligeable de l'eau de gâchage. Le procédé proposé consiste à enregistrer la vitesse d'évaporation de l'eau qui imprègne un tapis granulaire faiblement immergé dans un bac horizontal, lui-même suspendu sous une balance, dans une étuve régulée à température modérée. Le changement de régime qui apparaît entre l'évaporation de l'eau externe et de l'eau interne aux grains permet de repérer la teneur en eau critique, qui correspond à l'absorption recherchée. La technique a été validée sur différents sables, par comparaison à l'absorption mesurée selon la norme française qui leur est dédiée (P 18-555). Elle a été appliquée ensuite à des additions minérales souvent incorporées dans les bétons, puis à des déchets industriels pouvant être recyclés dans ces milieux.

Abstract

A simple method is presented to measure the absorption of the mineral admixtures used in hydraulic concretes. Usual techniques are often ill-suited to these fine products which, when they are porous, mobilize a non-negligible part of mixing water. The proposed procedure consists in recording the evaporation rate of the water that impregnates a granular bed slightly immersed in a horizontal tank, itself suspended on a balance, in a drying oven regulated at a moderate temperature. The change in the rate of evaporation that appears between the external and internal water in the grains permits to mark the water critical content, which corresponds to the desired absorption. The technique has been validated on different sands, by comparison with the absorption measured according to the French norm that is assigned to them (P 18–555). It has then been applied to the mineral admixtures often incorporated in concretes, and to the industrial wastes that can be recycled in these materials.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. [1]
    De Larrard, F., traduit de l'anglais par Lecomte, A., ‘Structures granulaires et formulation des bétons’. (OA 34, Études et Recherches des Laboratoires des Ponts et Chaussées, 2000).Google Scholar
  2. [2]
    Lecomte, A., ‘Ajustement des méthodes de formulation de béton au m3 en tenant compte du volume réel’,Annales du Bâtiment et des Travaux Publics 5 (1998) 13–26.Google Scholar
  3. [3]
    Aïtcin, P.-C., ‘Bétons haute performance’, (Eyrolles, Paris, 2001).Google Scholar
  4. [4]
    Mechling, J.-M., ‘Formulation de bétons courants avec les Grès du Luxembourg et des kieseguhrs de filtration des brasseries’, (Thèse Université Henri Poincaré Nancy 1, 2000).Google Scholar
  5. [5]
    Lecomte, A. and Mechling, J.-M. ‘Analysis of the granular structures of aggregates using solid volume measurement of elementary fractions’,CCA 23 (2) (2001) 105–112.Google Scholar
  6. [6]
    Sedran, T., ‘Rhéologie et rhéométrie des bétons. Application à la formulation des bétons autonivelants’, (Thèse École Nationale des Ponts et Chaussées, 1999).Google Scholar
  7. [7]
    Bigas, J.-P., Gallias, J.-L. et Aoune-Seghir, M., ‘Détermination du besoin en eau des additions minérales fines et ultra-fines’, dans ‘Des matériaux à l'ouvrage’, 2e Congrès Universitaire de Génie Civil, Poitiers, mai 1999 (AUGC Ed.) 100–107.Google Scholar
  8. [8]
    Baroghel-Bouny, V., Ammouche, A., hornain, H. and Gawsewitch, J., ‘Vieillissement des bétons en milieu naturel. Une expérimentation pour le XXIe siècle’,Bulletin des Laboratoires des Ponts et Chaussées 228 (2000) 71–86.Google Scholar
  9. [9]
    Freeman, G. J., McKechnie, M. T. and Brewer, T. S., ‘Improved methods for the quality control of kieselguhr’,Journal Institute of Breweries 101 (1995) 447–452.CrossRefGoogle Scholar
  10. [10]
    Charreau, A. et Cavaillé, R., ‘Séchage, I. Théorie et calculs’, (Techniques de l'Ingénieur, J 2480, 1991).Google Scholar
  11. [11]
    Meyer-Pittroff, R., Mörtel, H., Rub, W., Knirsch, M., Mayer, W. et Penschke, A., ‘Valorisation des déchets de brasserie dans la construction’, (Rapport final du projet de recherche, Université Technique de Munich, 1997) (en allemand).Google Scholar
  12. [12]
    Gaboriau, H., Le Berre, P. et Gallias, J.-L. ‘Utilisation de poudres minérales naturelles ultra-fines pour l'amélioration des performances des bétons’,Mines et carrières-Industrie minérale (1997) 46–54.Google Scholar

Copyright information

© RILEM 2003

Authors and Affiliations

  • J. -M. Mechling
    • 1
  • A. Lecomte
    • 1
  • K. Merriaux
    • 1
  1. 1.EA 1116/UHP Nancy 1IUT Génie Civil de Nancy-BraboisVillers-lès-Nancy CedexFrance

Personalised recommendations