Advertisement

Experientia

, Volume 14, Issue 7, pp 234–235 | Cite as

Uranvererzungen in Gesteinen des Bernhardkristallins (Kt. Wallis, Schweiz)

  • Th. Hügi
  • F. de Quervain
  • G. Welti
Kurze Mitteilungen

Résumé

Des roches radioactives ont été découvertes dans les galeries de la Grande Dixence S.A. (voir loc.A etB de la Fig. 1). Les analyses aux rayons X, les analyses chimiques et chalcographiques ont montré la présence de l'uranium sous forme de pechblende. La minéralisation se manifeste, dans les micaschistes gréseux et chloriteux, par des niveaux noirâtres. La pechblende est associée à la pyrite, la chalcopyrite, la galène, la covelline et l'hématite (loc.A). A Sarreyer (loc. B) la minéralisation n'est pas apparente. La roche radioactive est un quartzite sériciteux carbonaté, contenant de l'uranium.

Literatur

  1. 3.
    J. J. Calame, Thèse no 1171, Genève 1954.Google Scholar
  2. 5.
    Siehe zum BeispielCh. Bizard, C. R. Acad. Sci. (Paris)240, 791 (1955).Google Scholar

Copyright information

© Birkhäuser Verlag 1958

Authors and Affiliations

  • Th. Hügi
    • 1
  • F. de Quervain
    • 1
  • G. Welti
    • 1
  1. 1.Mineralogisch-petrographisches Institut der Universität Bern, Mineralogisch-petrographisches Institut der ETH Zürich und Grande Dixence S.A.Lausanne

Personalised recommendations