Advertisement

Bulletin Volcanologique

, Volume 47, Issue 1, pp 79–103 | Cite as

Sur l'éruption du Nyamulagira de décembre 1981 à janvier 1982: cône et coulée du Rugarambiro (Kivu, Zaïre)

  • A. B. Kampunzu
  • R. T. Lubala
  • R. Brousse
  • J. P. -H. Caron
  • D. Cluzel
  • L. Lenoble
  • P. J. Vellutini
Article

Resume

L'éruption de décembre 1981 à janvier 1982 qui s'ést déclenchée dans la nuit de Noël sur le flanc SE du Nyamulagira a émis la plus longue coulée historique de ce volcan (26 km). Le matériel épanché représente le plus fort taux de production de cet appareil au cours de ce siècle (280×106m3 de magma rejetés en 19 jours d'activité). Un cône pyroclastique composite a été édifié: le Rugarambiro.

La lave émise est une K-hawaiite (kivite) dont la basicité décroit au cours de l'éruption (premières émissions: D.I. = 40; derniers épanchements: D.I. = 35). Cette évolution chimique se reflète sur:
  • --la composition modale de produits; les premières émissions sont pauvres en phénocristaux ferromagnésiens (olivine + Cpx: 3%) et riches en plagioclases (12%) alors que l'inverse s'observe dans les dernières laves épanchées (olivine + Cpx : 16%; plagioclase: 1%);

  • --la nature de minéraux qui cristallisent dans la pâte. En effet, seules les premières émissions contiennent des feldspaths alcalins, de la néphéline et des paillettes de Ti-phlogopite;

  • --la composition des verres qui est plus évoluée dans les premières laves (D.I. 68–84) que dans les dernières (D.I. 42–61).

Une stratification de la chambre magmatique du Nyamulagira est ainsi proposée; une chambre dans laquelle s'est vraisemblablement opérée une différenciation magmatique par cristallisation fractionnée.

Les équilibres minéralogiques susceptibles d'être formulées en thermobaromètres permettent de situer ce réservoir magmatique aux alentours de 6–7 km de profondeur; une profondeur que nous avions déjà proposée.

Les phénocristaux de bytownite, chrysolite basique, diopside et salite excédentaire en calcium charriés par la lave de l'éruption considérée rélèvent d'une paragenèse basaltique qui peut être regardée comme la marqueur d'un apport de magma basique neuf dans ce réservoir à liquide hawaiitique.

Abstract

The December 1981 — January 1982 eruption which started in the Christmas night on the SE side of Nyamulagira, gave the longest historical flow (26 km) representing the highest production rate of this volcano in this century (280×106m3 of erupted magmas in 19 days). This eruption built Rugarambiro, a composite spatter cinder-cone.

The ejected lava is a K-hawaiite (kivite) whose basicity decreased during the eruption (first emission: D.I. = 40; last products: D.I. = 35). This chemical evolution is reflected by:
  • --the modal composition of lavas. The first emissions are poor in ferromagnesian phenocrysts (olivine + clinopyroxene: 3%) and rich in plagioclase (12%); the contrary is observed in the last ejected lavas (livine + Cpx: 16%; plagioclase: 1%);

  • --the nature of the crystallizing minerals in the groundmass. In fact, only the first ejections include alkaline feldspars, nepheline and Tiphlogopite;

  • --the glassy phase composition which is more differentiated in the first lavas (D.I. 68–84) than in the last ones (D.I. 42–61).

A stratification of the Nyamulagira magmatic chamber is proposed where magmatic differentiation has probably occurred for fractional crystallization.

Mineralogical thermobarometers lead to locate this magmatic reservoir at the depth of 6–7 km that we had already hypothesized.

The presence of phenocrysts of bytownite, basic chrysolite, diopside and salite indicates a basaltic paragenesis which marks a hawaiitic magma chamber feeding.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. Brousse, R., Caron, J. P. H., Kampunzu, A. B. &Lubala, R. T., 1983,Le Rugarambiro: nouveau cône adventif du Nyamulagira actif de décembre 1981 à janvier 1982 (rift valley d'Afrique Centrale, Kivu). C. R. Ac. Sc. Paris (à paraître).Google Scholar
  2. —— —— —— —— &Vellutini, P. J., 1981, Eruption et nature de la lave du Gasenyi, un nouveau volcan (janvier-février 1980) au flanc Nord du Nyamulagira (Kivu - Zaïre). C. R. Ac. Sc. Paris,292, série II, p. 1413–1416.Google Scholar
  3. —— &Vellutini, P. J., 1979, Eruption et nature de la lave du Murara: un nouveau volcan (décembre 1976 — avril 1977) au Kivu (Zaïre). C. R. Ac. Sc. Paris,289, série D, p. 809–812.Google Scholar
  4. Carmichael, I. S. E., 1967,The Iron-Titanium Oxides of Salic Volcanic Rocks and Their Associated Ferromagnesian Silicates. Contr. Min. Petrol.,14, p. 36–64.CrossRefGoogle Scholar
  5. Caron, J-P. H., Kampunzu, A. B., Lubala, R. T., Miruho, K. B., Musengie, M. K., Vellutini, P. J. &Brousse R., 1982, A propos de l'éruption adventive du Nyamulagira de janvier — février 1980: nature de la lave du nouveau Gasenyi. Ann. Soc. Géol. Belg.,105, p. 31–40.Google Scholar
  6. Cocheme, J. J. &Vellutini, P. J., 1981, A propos de la récente reprise de l'activité volcanique dans la chaîne des Virunga (Kivu septentional). Ann. Fac. Sc. de Lubumbashi, Zaïre,II, p. 67–73.Google Scholar
  7. Delhaye, F., 1941, Les volcans au Nord du lac Kivu. Bull. Inst. Roy. Col. Belge,XII (3, p. 409–459.Google Scholar
  8. Denaeyer, M. E., 1973, L'éruption du volcan Rugarama en 1971 et ses produits (Nyamuragira, Kivu). Ann. Soc. Géol. Belgique,96, p. 91–103.Google Scholar
  9. Haine, G., 1958,Résultats des quatre missions effectuées au volcan Nyamuragira, en vue de récolter et d'analyser les gaz et les sublimés (7/52–7/53). Serv. Géol. Congo Belge, Bull. n. 8, fasc. 4.Google Scholar
  10. Kudo, A. M., &Weill, D. F., 1970,An Igneous Plagioclase Thermometer. Contr. Mineral. Petrol.,25, p. 52–65.CrossRefGoogle Scholar
  11. Leeman, W. P. &Scheidegger, K. F., 1977,Olivine Liquid Distribution Coefficients and a Test for Crystal-Liquid Equilibrium. Earth. Planet. Sc. Lett.,35, p. 247–257.CrossRefGoogle Scholar
  12. Pottier, Y., 1978,Première éruption historique du Nyiragongo et manifestations adventives simultanées du volcan Nyamulagira (Chaîne des Virunga — Kivu — Zaïre: Déc. 76 – Juin 77). Mus. roy. Afr. Centr., Tervuren (Belg.), Dépt. Géol. Min., Rapp. ann. 1977, p. 157–175.Google Scholar
  13. Pouclet, A., 1973,L'eruption du Nyamulagira de mars à mai 1971, cône et coulées du Rugarama. publ. spec. n. 1, Inst. Rech. Scient. Afr. Centr., Zaïre, 15 pp., 2 pl.Google Scholar
  14. ——, 1974, Pétrographie du Rugarama, dernier cône adventif du volcan Nyamulagira (1971) — Rift W-africain. Bull. Volcanol.,38 (2, p. 397–424.Google Scholar
  15. --, 1976,Volcanologie du rift de l'Afrique Centrale. Le Nyamulagira dans les Virunga. Essai de magmatologie du rift. Thèse d'Etat, Orsay, 610 pp.Google Scholar
  16. ——, &Villeneuve, M., 1972, L'éruption du Rugarama (mars — mai 1971) au volcan Nyamuragira (Rep. dém. Congo). Bull. Volcanol.,36 (1, p. 200–221.Google Scholar
  17. Roeder, P. L. &Emslie, R. F., 1970,Olivine Liquid Equilibrium. Contr. Miner. Petrol.,29 (4, p. 275–189.CrossRefGoogle Scholar
  18. Sparks, R. S. J., Meyer, P. andSigurdsson, H., 1980,Density Variation amongst Midocean Ridge Basalts: Implications for Magma Mixing and the Scarcity of Primitive Lavas. Earth Planet. Sc. Lett.,46, p. 419–430.CrossRefGoogle Scholar
  19. —— &Wilson, L., 1977,Magma Mixing: a Mechanism for Triggering Acid Explosive Eruptions. Nature,267, n. 5609, p. 315–318.CrossRefPubMedGoogle Scholar
  20. Tazieff, H., 1977,An Exceptional Eruption: Mt Nyiragongo (Zaïre) Jan. 10th 1977. Bull. Volcanol.,40 (3, pp. 1–13.Google Scholar
  21. Thonard, R. L. G., Denaeyer, M. E. &Antun, P., 1965,Carte volcanologique des Virunga (Afrique Centrale). Feuille 1. Centre Nation. de Volcanologie, Minist. Ed. Nat. et de la Culture (Belgique). Imprimé à l'Institut Géogr. Milit de Bruxelles.Google Scholar
  22. Thornton, C. P. &Tuttle, O. F., 1960,Chemistry of Igneous Rocks: I. Differenciation Index. Am. J. Sc.,258, p. 664–684.Google Scholar
  23. Vellutini, P. J., Kampunzu, A. B., Lubala, R. T. &Caron, J-P. H., 1982,Essai de synthèse sur la chimie des laves de l'épisode récent à actuel de la chaîne des Virunga (Nord-Kivu, Zaïre). Trav. labo. Sc. Terre Saint-Jérôme Marseille, Rifts et fossés anciens. résumés, série B, n. 19, pp. 35–38.Google Scholar

Copyright information

© Stabilimento Tipografico Francesco Giannini & Figli 1984

Authors and Affiliations

  • A. B. Kampunzu
    • 1
  • R. T. Lubala
    • 1
  • R. Brousse
    • 2
  • J. P. -H. Caron
    • 3
    • 4
  • D. Cluzel
    • 3
    • 4
  • L. Lenoble
    • 3
    • 4
  • P. J. Vellutini
    • 5
  1. 1.Laboratoire de Pétrologie, Faculté de SciencesUniversité d'Aix-Marseille IIIMarseille Cedex 13France
  2. 2.Laboratoire de Pétrographie-VolcanologieUniversité de Paris-SudOrsayFrance
  3. 3.Laboratoire de Pétrologie, Département de GéologieUniversité de LubumbashiLubumbashiZaïre
  4. 4. mission Universitaire Géologique Française, Consulat Général de FranceLubumbashiZaïre
  5. 5.Département de GéologieUniversité Marien N'GOUABIBrazzavilleCongo

Personalised recommendations