Advertisement

Orthopédie Traumatologie

, Volume 3, Issue 2, pp 175–178 | Cite as

Etude des résultats

  • M. Perrin
Introduction
  • 11 Downloads

Résumé

La critique principale de ce travail tient au fait que certaines séries ont été revues avec des critères très précis et que d'autres ont été évaluées de façon plus superficielle. Il convient de s'interroger sur ce point pour les études futures. Malgré cela, toutes les séries ont été utilement exploitées. De grandes tendances semblent pouvoir être dégagées. Les avantages et les inconvénients de chacune des PTG sont apparus clairement. L'étude des taux de complications a mis en évidence une certaine concordance entre la nature des complications observées et la conception biomécanique de la prothèse. Les prothèses à charnière, surtout lorsqu'elles laissent persister une certaine liberté en rotation, procurent de bons résultats, vite acquis et durables, mais comportent un taux de descellement élevé qui n'est pas retrouvé dans les autres séries. La prothèse postérostabilisée qui figure dans cette étude a été associée à un nombre rédhibitoire de complications rotuliennes, ce qui incite à la plus grande prudence, et au moins à des études complémentaires, en ce qui concerne ce mode de stabilisation mécanique. Les prothèses semicontraintes, posées en sectionnant les ligaments croisés, deviennent instables tardivement dans un petit nombre de cas. Ces complications ne sont plus retrouvées si le LCP est conservé. Les prothèses anatomiques conservant les deux ligaments croisés sont manifestement difficiles à poser et les mauvais résultats sont nombreux. La prothèse anatomique sans conservation du LCA et la prothèse à plateaux mobiles se partagent les meilleurs résultats qui doivent être mis à l'épreuve du temps.

Mot clé

Prothèses de genou 

Results

Abstract

The main criticism of this study is linked to the fact that some series have been reviewed with very precise criteria and others were assessed in a more superficial way. It is advisable to question oneself on this point for future studies. Despite this, all the series have been usefully exploited. Gross trends may be inferred. The advantages and disadvantages of each TKP clearly appeared. The study of the rates of complications showed a certain similarity between the nature of the complications observed and the biomechanical basis of the prosthesis. The hinge prostheses, specially when they let a certain freedom persist in rotation, provide good results, rapidly acquired and long lasting, but include a high rate of loosening which is not found in the other series. The posterior-stabilized prosthesis in this study has been associated with an unacceptable number of patellar complications, which encourages the greatest caution, and at least complementary studies, concerning this type of mechanical stabilization. The semi-constrained prostheses, implanted by severing the cruciate ligaments, show late loosening in a small number of cases. These complications are not found if the PCL is preserved. The anatomical prostheses preserving the both cruciate ligaments are obviously difficult to implant and there are many bad results. The anatomical prosthesis without preservation of the ACL and the mobile bearing prostheses share the best results which must now stand the test of time.

Key word

Knee prostheses 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. 1.
    Olivier H (1989) Prothèses totales de genou In: Cahiers d'enseignement de la SOFCOT n°35, Expansion Scientifique Française, ParisGoogle Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag 1993

Authors and Affiliations

  • M. Perrin
    • 1
  1. 1.Le Point MédicalRond Point de la NationDijonFrance

Personalised recommendations