Orthopédie Traumatologie

, Volume 3, Issue 2, pp 137–141 | Cite as

Bilan de 116 prothèses totales de genou de Freeman sans conservation du ligament croisé postérieur

  • M. Perrin
Introduction
  • 11 Downloads

Résumé

La conservation du ligament croisé postérieur dans l'arthroplastie totale du genou semble être un principe admis par tous aujourd'hui. Des prothèses dénommées “postero-stabilisées” sont construites pour pallier l'insuffisance de ce ligament lorsqu'il est détruit, soit par le processus pathologique, soit par l'acte chirurgical. La prothèse de Freeman, Mark 1 et Mark 2, a été accusée d'être particulièrement instable. La prothèse de Freeman-Samuelson, semi-contrainte, autorise la conservation du croisé postérieur. Nous présentons une série homogène de 45 prothèses de Freeman et de 60 prothèses de Freeman-Samuelson sans conservation du ligament croisé postérieur. La conception biomécanique de Freeman, concernant les arthroplasties totales du genou, fait appel à deux principes : l'alignement sur l'axe mécanique et la mise en tension des ligaments latéraux. L'étude de la série montre, sur 105 observations utilisables avec un recul moyen de 5,8 ans, des bons résultats (TB et B de la cotation d'Aubriot) dans 90 % des cas avec un bon alignement dans 87 % des observations. Deux descellements par enfoncement du plateau tibial ont été repris et ont abouti à d'excellents résultats. Deux instabilités globales graves sont à déplorer. Elles sont la conséquence d'insuffisances techniques. Nous n'avons constaté aucun glissement latéral secondaire, aucune subluxation antérieure. L'absence de douleur est habituelle. La mobilité est de 0–90 dans 87% des cas. Une appréhension lors de la descente des escaliers est constatée très régulièrement. Si la conservation du ligament croisé postérieur procure des avantages évidents sur la stabilité du genou prothétique, il n'est pas certain que la stabilisation d'un genou dont le ligament croisé postérieur est détruit doive passer par l'augmentation des contraintes au niveau de la pièce tibiale (adjonction d'un aileron central formant butée). La qualité, la régularité et la permanence des résultats obtenus avec la prothèse de Freeman devraient nous orienter, dans ce type d'indication, vers une stabilisation par mise en tension des ligaments latéraux et dessin de prothèse de type semi-contraint.

Mot clé

Prothèses de genou 

Study of 116 cases of TKP "Freeman" without preservation of the posterior cruciate ligament

Abstract

Preservation of the posterior cruciate ligament in total knee replacement appears to be an accepted principle nowadays. The so-called posterior stabilised prostheses are designed to compensate for deficiency of this ligament when it is destroyed, either by a pathological process or by surgical excision. It is said that the Mark I and Mark II Freeman prostheses are particularly unstable. The semi-constrained Freeman/Samuelson's prosthesis allows the posterior cruciate to be preserved. We present a homogenous series of 45 Freeman's prostheses and 60 Freeman/Samuelson prostheses without preservation of the posterior cruciate ligament. Freeman's biomechanical ideas regarding total knee replacement rest on two principles: mechanical alignement and soft tissue balancing. From 105 cases with an average follow-up of 5.8 years we found 90% good results, with 87% good alignement (very good and good Aubriot scores). Two tibial plateaus sank and were revised to give excellent results. Two major global instabilities occurred due to technical imperfection. We did not find any secondary lateral or anterior subluxation. Absence of pain was routine. The range of movements were from 0–90° in 87% of cases. Apprehension when descending stairs was noted regularly. While preservation of the posterior cruciate ligament has obvious advantages for the stability of the prosthetic knee, it is not sure that stabilisation of a knee whose posterior cruciate is destroyed should be obtained by increasing the constraints on the tibial component (adding a central post). The quality, consistency and longevity of the results we obtained with the Freeman prosthesis should lead us in these cases towards stabilisation by soft tissue balancing and a semiconstrained design of prosthesis.

Key word

Knee prostheses 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. 1.
    Freeman MAR, Samuelson KM, LevacKB, De Alencar PGC (1987) Arthroplastie du genou de Freeman au “London Hospital” de 1975 à 1984. In: Bonnel F, Mansat Ch, Jaeger JH (eds) La Gonarthrose. Masson, Paris, pp 165–178Google Scholar
  2. 2.
    Huten D, Duparc J (1989) Prothèse tricompartimentale Mark II de Freeman et Samuelson. Cahiers d'enseignement de la SOFCOT, Expansion Scientifique Française Paris 35: 69–82Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag 1993

Authors and Affiliations

  • M. Perrin
    • 1
  1. 1.Le Point MédicalRond Point de la NationDijonFrance

Personalised recommendations