Advertisement

Orthopédie Traumatologie

, Volume 3, Issue 2, pp 125–129 | Cite as

Prothèse de genou à charnière "AXEL"

  • B. Reignier
Introduction
  • 24 Downloads

Résumé

L'“AXEL” est une prothèse à charnière qui présente deux caractéristiques essentielles. Elle autorise une rotation limitée qui supprime les contraintes rotatoires au niveau des tiges et améliore la stabilité rotulienne. Elle assure, du fait de l'appui permanent des condyles sur les plateaux polyéthylène, une bonne dispersion des contraintes qui limite l'usure des axes. Une série homogène de 142 prothèses de genou “AXEL” a servi de base à cette étude. Les indications sont celles de toute prothèse à charnière : les grandes déviations, les instabilités majeures, les raideurs serrées et les changements de prothèse. Les résultats sont analysés sur les 108 malades survivants, tous revus, totalisant 129 interventions avec un recul moyen de trois ans. On ne note dans cette série aucun accident per opératoire lié au scellement. Parmi les complications post opératoires, il faut retenir deux sepsis tardifs, une détérioration importante de l'axe, un descellement aseptique et quatre problèmes d'instabilité rotulienne. Toutes ces complications ont fait l'objet d'une réintervention, avec un sepsis residuel et deux rotules qui restent instables. La récupération fonctionnelle est toujours rapide et de bonne qualité quel que soit l'état pré-opératoire. La simplicité technique, l'absence d'accidents per opératoires ont conduit à proposer cet implant à des malades de plus de 80 ans qui représentent dans cette série 24 % des indications. Il apparaît en effet qu'à cet âge, en l'absence de risque particulier lié au type d'implant, la qualité et la rapidité de la récupération fonctionnelle priment largement sur l'importance du sacrifice osseux.

Mot clé

Prothèse de genou 

The total knee prosthesis "AXEL"

Abstract

The AXEL total knee arthroplasty is a constrained prosthesis that presents two main characteristics. It allows a limited rotation that eliminates the rotatory stress at the stem level and improves the patellar stability. Because of the condyles permanent bearing on the polyethylene plates, the AXEL prosthesis allows good stressdispersion that reduces the axle wear. 142 cases were reviewed. The indications were those for a constrained total knee prosthesis: the marked tibio-femoral malalignment, major knee instability, marked joint stiffness and prosthetic knee revision. The results have been studied on the 108 surviving patients, who have all been reviewed. This group of patients represents 128 surgical procedures with a mean follow-up of 3 years. In this series, no operative incident related to the cementing procedure was noted. Post-operatively, among the complications, two late infections, one severe axle wear, one aseptic loosening and four problems of patellar instability should be noted. All of these complications required additional surgery with one infection and two patellar instabilities at final assessment. The functional recovery was always quick and of good quality what-ever the preoperative status. The technical simplicity, the absence of operative complication propose this type of total knee arthroplasty to patients aged over 80, 24 % in this series. Indeed, it appears, at this age, when there are no particular risks related to the type of implant, that the quality and the rapidity of the functional recovery greatly exceeds the extent of the bone sacrifice.

Key words

Total knee replacement Constrained total knee prosthesis 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. 1.
    Alnot JY, Aubriot JH, Deburge A, Dubousset JF, Kenesi C, Mazas F, Patel A, Schramm P (1971) Arthroplastie totale du genou: la prothèse GUEPAR. Description et technique de pose. Rev Chir Orthop 57 : 575–581PubMedGoogle Scholar
  2. 2.
    Aubriot JH, Deburge A, Genet JP (1981) Prothèse totale à charnière du genou GUEPAR. Expérience avec cinq ans de recul. Rev Chir Orthop 67: 337–345PubMedGoogle Scholar
  3. 3.
    Aubriot JH, Lebreton L (1991) Reprises des descellements aseptiques des prothèses charnières du genou. Ann Orth Ouest 23: 101–106Google Scholar
  4. 4.
    Aubriot JH (1984) Réinterventions pour complications de prothèses totales du genou. Rev Chir Orthop 70: 189–194Google Scholar
  5. 5.
    Bauer R, Kerschbaumer F, Poisel S (1988) Voies d'abord en chirurgie orthopédique et traumatologique. Masson, ParisGoogle Scholar
  6. 6.
    De Peretti F, Argenson C, Beracassat R, Bourgeon Y (1987) Problèmes artériels et nerveux posés par les incisions cutanées antérieures au niveau de l'articulation du genou. SOFCOT 73 [Suppl II]: 231–233Google Scholar
  7. 7.
    Duparc J, Pidhorz L, Nordin JY (1972) Arthroplastie du genou par prothèse charnière. Rev Chir Orthop 58: 179–203PubMedGoogle Scholar
  8. 8.
    Duquennoy A, Decoulx J, Epinette JA, Letendart J (1983) Les prothèses à charnière du genou. A propos de 185 cas. Rev Chir Orthop 69: 465–474PubMedGoogle Scholar
  9. 9.
    Fahmy NR, Chandler HP, Danylschuk K, Matta EB, Siliski JM, (1990) Blood-gas and circulatory changes during total knee replacement. Role of the intramedullary alignement rod. J Bone Joint Surg [Am] 72-A: 19–26Google Scholar
  10. 10.
    Herbert JJ, Herbert A (1973) Nouvelle prothèse totale du genou. Rev Chir Orthop 59: 451–458PubMedGoogle Scholar
  11. 11.
    Herbert A, Paillot JM, Herbert JJ (1980) Prothèse de genou à pivot axial. Rev Chir Orthop 66: 89–90PubMedGoogle Scholar
  12. 12.
    Kenesi C (1976) Complications générales précoces dans les prothèses totales du genou à charnière cimentées. Rev Chir Orthop 62: 413–417PubMedGoogle Scholar
  13. 13.
    Lettin AWF, Kavanagh TG, Cragi D, Sclaes JT (1984) Assessment of the survival and the clinical results of Stanmore Total Knee replacements. J Bone Joint Surg [Br] 66-B: 355–361Google Scholar
  14. 14.
    Salmon M (1936) Les artères de la peau. Etude anatomique et chirurgicale. Masson, ParisGoogle Scholar
  15. 15.
    Tatrière J, Aubriot JH, Jehan C, Berthelin C (1985) Variations hémodynamiques en rapport avec le moment du lacher de garrot dans les prothèses totales du genou scellées. Etude randomisée sur dix cas. Ann Orthop Ouest 17: 29–36Google Scholar
  16. 16.
    Trillat A, Dejour H, Bousquet G, Grammont P (1973) La prothèse rotatoire du genou. Rev Chir Orthop 59: 513–522PubMedGoogle Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag 1993

Authors and Affiliations

  • B. Reignier
    • 1
  1. 1.Clinique Sainte-CroixLe MansFrance

Personalised recommendations