Annales françaises de médecine d'urgence

, Volume 6, Issue 1, pp 39–46

Retour d’expérience des attentats du 13 novembre 2015. Rôle de deux hôpitaux d’instruction des Armées

Article Spécial / Special Article

DOI: 10.1007/s13341-016-0609-4

Cite this article as:
de Saint Maurice, G. & Ould-Ahmed, M. Ann. Fr. Med. Urgence (2016) 6: 39. doi:10.1007/s13341-016-0609-4

Résumé

À l’instar des autres hôpitaux publics de la région parisienne, les deux hôpitaux d’instruction des armées (HIA) de la plateforme militaire Île-de-France, l’hôpital Bégin (Saint-Mandé) et l’hôpital Percy (Clamart), ont pris en charge des blessés des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint Denis. En deux vagues d’admission chacun, de minuit à 1 heure du matin, ces deux établissements de santé ont accueillis et traités 52 blessés de guerre, acheminés en convoi d’ambulance de premiers secours le plus souvent. Cette situation exceptionnelle d’afflux de blessés mérite un retour d’expérience pour relever les éléments d’organisation et de prise en charge qui ont été pertinents, comme ceux pour lesquels des améliorations sont à prévoir. Cet article rend compte du délai entre l’alerte et l’arrivée des blessés, de la montée en puissance du plan de renfort en personnels, de l’organisation de l’accueil avec identification, triage, réanimation initiale et chirurgie en urgence. La transfusion sanguine, le soutien médicopsychologique et l’accueil des familles sont également décrits. Situation inconnue en métropole, cet afflux de blessés par armes de guerre présente des similitudes avec les opérations extérieures, mais en diffère par certains aspects, en particulier l’absence de saturation des blocs opératoires.

Mots clés

Afflux massif Terrorisme Plan Réponse hospitalière Organisation Triage 

Feedback on terrorist attacks on November 13, 2015. Mass casualty Management in two military hospitals

Abstract

Like the other public hospitals in Paris, the two teaching military hospitals (HIA) of the military platform in Île-de-France, the Bégin Hospital (Saint-Mandé) and Percy Hospital (Clamart), admitted wounded victims of the terrorist attacks on November 13th 2015 in Paris and Saint Denis. From midnight to 1 am, the two health facilities have received and treated 52 war-wounded civilian people, often transported by convoy of first aid ambulances. This exceptional influx situation of injured people merits a return of experience to meet the elements of organization and management that have been adapted, as those for which improvements are expected. This article reports the time between the warning and the arrival of the wounded, the rise of the staff reinforcement plan, and the organization of the in-hospital admittance with identification, triage, initial resuscitation and emergency surgery. Blood transfusion, psychological support and welcoming families are also shortly described. Unknown situation in France, this massive casualty influx has similarities with those encountered in military operations, but differs in certain aspects, in particular the lack of saturation of operating theatres.

Keywords

Massive casualties Terrorism Preparedness Hospital response Organization Triage 

Copyright information

© Société française de médecine d'urgence and Springer-Verlag France 2016

Authors and Affiliations

  1. 1.Fédération anesthésie, réanimation, brûlés et blocs opératoires, hôpital d’instruction des Armées (HIA) Percyplateforme hospitalière militaire Île-de-FranceClamartFrance
  2. 2.Pôle anesthésie, réanimation, urgences et blocs opératoires, HIA Béginplateforme hospitalière militaire Île-de-FranceSaint MandéFrance

Personalised recommendations