Annales françaises de médecine d'urgence

, Volume 6, Issue 1, pp 39–46 | Cite as

Retour d’expérience des attentats du 13 novembre 2015. Rôle de deux hôpitaux d’instruction des Armées

Article Spécial / Special Article

Résumé

À l’instar des autres hôpitaux publics de la région parisienne, les deux hôpitaux d’instruction des armées (HIA) de la plateforme militaire Île-de-France, l’hôpital Bégin (Saint-Mandé) et l’hôpital Percy (Clamart), ont pris en charge des blessés des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint Denis. En deux vagues d’admission chacun, de minuit à 1 heure du matin, ces deux établissements de santé ont accueillis et traités 52 blessés de guerre, acheminés en convoi d’ambulance de premiers secours le plus souvent. Cette situation exceptionnelle d’afflux de blessés mérite un retour d’expérience pour relever les éléments d’organisation et de prise en charge qui ont été pertinents, comme ceux pour lesquels des améliorations sont à prévoir. Cet article rend compte du délai entre l’alerte et l’arrivée des blessés, de la montée en puissance du plan de renfort en personnels, de l’organisation de l’accueil avec identification, triage, réanimation initiale et chirurgie en urgence. La transfusion sanguine, le soutien médicopsychologique et l’accueil des familles sont également décrits. Situation inconnue en métropole, cet afflux de blessés par armes de guerre présente des similitudes avec les opérations extérieures, mais en diffère par certains aspects, en particulier l’absence de saturation des blocs opératoires.

Mots clés

Afflux massif Terrorisme Plan Réponse hospitalière Organisation Triage 

Feedback on terrorist attacks on November 13, 2015. Mass casualty Management in two military hospitals

Abstract

Like the other public hospitals in Paris, the two teaching military hospitals (HIA) of the military platform in Île-de-France, the Bégin Hospital (Saint-Mandé) and Percy Hospital (Clamart), admitted wounded victims of the terrorist attacks on November 13th 2015 in Paris and Saint Denis. From midnight to 1 am, the two health facilities have received and treated 52 war-wounded civilian people, often transported by convoy of first aid ambulances. This exceptional influx situation of injured people merits a return of experience to meet the elements of organization and management that have been adapted, as those for which improvements are expected. This article reports the time between the warning and the arrival of the wounded, the rise of the staff reinforcement plan, and the organization of the in-hospital admittance with identification, triage, initial resuscitation and emergency surgery. Blood transfusion, psychological support and welcoming families are also shortly described. Unknown situation in France, this massive casualty influx has similarities with those encountered in military operations, but differs in certain aspects, in particular the lack of saturation of operating theatres.

Keywords

Massive casualties Terrorism Preparedness Hospital response Organization Triage 

Références

  1. 1.
    Bonnet S, Gonzalez F, Poichotte A, et al (2012) Lessons learned from the experience of visceral military surgeons in the French role 3 Medical Treatment Facility of Kabul (Afghanistan): an extended skill mix required. Injury 43:1301–6CrossRefPubMedGoogle Scholar
  2. 2.
    Pasquier P, de Rudnicki S, Donat N, et al (2011) Type et épidémiologie des blessures de guerre, à propose de deux conflits actuels: Irak et Afghanistan. Ann Fr Anesth Reanim 30:819–27CrossRefPubMedGoogle Scholar
  3. 3.
    Le Noel A, Merat S, Ausset S, et al (2011) Le concept de damage control resuscitation. Ann Fr Anesth Reanim 30:665–78CrossRefPubMedGoogle Scholar
  4. 4.
    Assemblée Nationale (2015) Audition du médecin général des Armées Debonne devant la commission de la Défense. http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cr-cdef/15-16/c1516020.pdf (Dernier accès le 21 décembre 2015)Google Scholar
  5. 5.
    Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS) (2006) Circulaire DHOS/CGR/2006/401 du 14 septembre 2006 relative à l’élaboration des Plans blancs des établissements de santé et des Plans blancs élargis. Paris 2006. http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/circulaire_401_140906.pdf (Dernier accès le 21 décembre 2015)Google Scholar
  6. 6.
    Direction Générale de la Santé (DGS) (2014) Instruction DGS/DUS/SGMAS/2014/153 du 15 mai 2014 relative à la préparation du système de santé à la gestion des situations sanitaires exceptionnelles. Paris 2014. http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2014/14-06/ste_20140006_0000_0050.pdf (Dernier accès le 21 décembre 2015)Google Scholar
  7. 7.
    Arrêté du 4 février 2015 modifiant l’arrêté du 17 février 2010 portant création d’un traitement automatisé des données à caractère personnel dénommé « système d’information numérique standardisée » (SINUS), n°38 du 14 février 2015 (2015). Journal Officiel de la République Française. http://www.legifrance.gouv. fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000030237096&date- Texte=20150714 (Dernier accès le 21 décembre 2015)Google Scholar
  8. 8.
    Lamb CM, MacGoey P, Navarro AP, Brooks AJ (2014) Damage control surgery in the era of damage control resuscitation. Br J Anaesth 113:242–9CrossRefPubMedGoogle Scholar
  9. 9.
    Service Armées (2010) Délais cliniques et catégorisation pour la relève et le triage des blessés de guerre. In: EMOSANTE, eds. IM N°913/DEF/DCSSA/EMO ed. Paris: ministère de la DéfenseGoogle Scholar
  10. 10.
    Langan NR, Eckert M, Martin MJ (2014) Changing patterns of in-hospital deaths following implementation of damage control resuscitation practices in US forward military treatment facilities. JAMA Surg 149:904–12CrossRefPubMedGoogle Scholar
  11. 11.
    Blackbourne LH (2008) Combat damage control surgery. Crit Care Med 36(7 Suppl):S304–10CrossRefPubMedGoogle Scholar
  12. 12.
    Roberts DJ, Bobrovitz N, Zygun DA, et al (2015) Indications for use of damage control surgery in civilian trauma patients: A content analysis and expert appropriateness rating study. Ann Surg [in press]Google Scholar
  13. 13.
    Holcomb JB, Jenkins D, Rhee P, et al (2007) Damage control resuscitation: directly addressing the early coagulopathy of trauma. J Trauma 62:307–10CrossRefPubMedGoogle Scholar

Copyright information

© Société française de médecine d'urgence and Springer-Verlag France 2016

Authors and Affiliations

  1. 1.Fédération anesthésie, réanimation, brûlés et blocs opératoires, hôpital d’instruction des Armées (HIA) Percyplateforme hospitalière militaire Île-de-FranceClamartFrance
  2. 2.Pôle anesthésie, réanimation, urgences et blocs opératoires, HIA Béginplateforme hospitalière militaire Île-de-FranceSaint MandéFrance

Personalised recommendations