Late Upper Palaeolithic human diet: first stable isotope evidence from Riparo Tagliente (Verona, Italy)

  • V. Gazzoni
  • G. Goude
  • E. Herrscher
  • A. Guerreschi
  • F. Antonioli
  • F. Fontana
Article / Article

Abstract

This article reports results of carbon (13C/12C) and nitrogen (15N/14N) stable isotope analysis performed on the bone collagen of a Late Epigravettian human individual and 11 faunal remains from the Upper Palaeolithic deposits of Riparo Tagliente (Verona, Italy). Riparo Tagliente is located in Valpantena on the pre-alpine massif of Monti Lessini, at 250 m a.s.l. Its strategic position, about halfway from the plain and the top of the limestone plateau, has allowed the groups that occupied the site to exploit different ecosystems. The human skeleton comes from an incomplete burial excavated in 1973 and belongs to a young adult male. It is dated between 16,634 and 15,286 cal BP (OxA-10672). The δ13C (−18.4‰) and δ15N (13.0‰) values of the human individual are enriched compared to those of herbivores on average by +1.2‰ in 13C and +10.0‰ in 15N, and to the omnivores on average by +1.4‰ in 13C and +7.2‰ in 15N. Isotopic values would indicate an origin of proteins from terrestrial herbivores and high trophic level species. These data match with the results of taphonomic analyses carried out on the bone remains of herbivores, while the study of other species as fish is still in progress.

Keywords

Epigravettian North-eastern Italy Carbon Nitrogen Subsistence strategies 

Alimentation humaine au Paléolithique supérieur : premières données isotopiques du site de Riparo Tagliente (Verone, Italie)

Résumé

Dans l’objectif d’étudier les modes de subsistance à l’Épigravettien récent, des analyses isotopiques (carbone et azote) ont été réalisées sur le collagène osseux d’un sujet humain et de plusieurs espèces animales de la série Paléolithique supérieur de Riparo Tagliente (Vérone, Italie). Le site est localisé dans le fond de vallée du Valpantena, sur le massif préalpin des Monts Lessini, à 250 m au-dessus du niveau marin. Ce site occupe une position qui favorise l’accès a différents écosystèmes, environ à mi-chemin entre la plaine et le sommet du plateau calcaire. Les restes humains sont ceux d’un jeune adulte de sexe masculin, datés entre 16634-15286 cal BP. Les valeurs isotopiques du sujet humain (δ13C : −18,4 ‰ ; δ15N : 13,0 ‰) montrent un enrichissement important comparativement à la faune herbivore (+1,2 ‰ en 13C et +10,0‰ en 15N) et par rapport à la faune omnivore du même site (+1,4‰ en 13C et +7,2 ‰ en 15N). Les valeurs isotopiques (δ13C, δ15N) enregistrées sur le sujet indiquent que les protéines consommees ont plusieurs origines impliquant des espèces de niveaux trophiques différents. L’etude des traces de boucherie sur la faune herbivore terrestre confirme une partie de ces résultats. Malgré la présence de poisson sur le site, aucune information n’est disponible à ce jour pour discuter des espèces concernées et de leur rôle dans l’alimentation humaine.

Mots clés

Épigravettien Italie nord-orientale Carbone Azote Stratégies de subsistance 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Société d'anthropologie de Paris et Springer-Verlag France 2012

Authors and Affiliations

  • V. Gazzoni
    • 1
  • G. Goude
    • 2
  • E. Herrscher
    • 2
  • A. Guerreschi
    • 3
  • F. Antonioli
    • 4
  • F. Fontana
    • 3
  1. 1.MantovaItaly
  2. 2.CNRS, MCC (UMR 7269), Maison méditerranéenne des sciences de l’HommeLAMPEA - Université de ProvenceAix-en-Provence cedex 02France
  3. 3.Dipartimento di Biologia ed EvoluzioneUniversità degli Studi di FerraraFerraraItaly
  4. 4.Department of Environment, Global Change and Sustainable DevelopmentENEARomaItaly

Personalised recommendations