Advertisement

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

, Volume 4, Issue 4, pp 230–235 | Cite as

Les hépatites virales B et C chez les porteurs du virus de l’immunodéficience humaine à Bukavu (Sud-Kivu), République démocratique du Congo

  • J.-M. Kabinda
  • B.-P. Katchunga
Article Original / Original Article

Résumé

Objectif

Déterminer la prévalence de la coïnfection des virus des hépatites B et C avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les personnes vivant avec le VIH par rapport à un groupe témoin VIH (−).

Méthodes

Au cours d’une étude transversale de mars à août 2008 à Bukavu, nous avons collecté 209 échantillons de personnes vivant avec le VIH, âge moyen de 36,7 ± 11,7 ans dont 67,4 % de femmes et 51 % de patients sous antirétroviraux (ARV). Le groupe témoin comportait 211 personnes: 143 donneurs bénévoles de sang et 68 malades VIH (−), d’âge moyen de 37,3 ± 11,3 ans.

Résultats

La coïnfection VIH-VHB chez les personnes vivant avec le VIH était de 8 %. Par rapport au groupe témoin, les personnes vivant avec le VIH n’avaient pas de risque accru de séropositivité VHB: odds ratio (OR): 1,0 (intervalle de confiance à 95 % [IC 95 %]: 0,5–2,2). L’infection VHC était de 4 % dans le groupe témoin et de 10 % chez les personnes vivant avec le VIH, qui avaient un risque trois fois plus élevé de sérologie positive à l’hépatite C que le groupe témoin: OR = 2,7; p = 0,02 [IC 95 %: 1,1–6,8]. La coïnfection globale soit par le VHB, soit par le VHC a été de 18 % chez les patients VIH (+). Dans ce groupe, deux patients (1 %) avaient les marqueurs des deux virus de l’hépatite. Dans le groupe témoin VIH (−), la coïnfection VHB-VHC était de 12 %.

Conclusions

Vu la prévalence relativement élevée de la coïnfection VHB et VHC, nous recommandons la recherche systématique des marqueurs biologiques des hépatites chez tous les patients infectés par le VIH.

Mots clés

Virus de l’hépatite B Virus de l’hépatite C Virus de l’immunodéficience humaine Afrique subsaharienne République démocratique du Congo 

Viral hepatitis B and C in individuals infected with human immunodeficiency virus in Bukavu (South-Kivu), Democratic Republic of Congo

Abstract

Objective

To determine the prevalence of the co-infection of hepatitis B (HBV) and C (HCV) viruses with the human immunodeficiency virus (HIV) in individuals living with HIV in comparison with a control group HIV(−).

Methods

During a transversal study from March until August 2008 in Bukavu, we collected 209 sera from individuals living with HIV, mean age 36.7 ± 11.7 years with 67.4% females and 51% under antiretroviral (ARV) drugs. The control group consisted of 211 subjects: 143 voluntary blood donors and 68 patients, all HIV (−), with a mean age of 37.3 ± 11.3 years.

Results

The co-infection HIV-HBV affected 8% of the individuals living with HIV. The latter had no increased risk of HBV seropositivity in comparison with the control group: odds ratio (OR) of 1.0 [95% confidence interval (CI): 0.5–2.2]. HCV infection affected 4% of the control group versus 10% in the group of individuals living with HIV, which had a three times increased risk of positive serology for HCV in comparison with the control group: OR = 2.7; P = 0.02 (95% CI: 1.1–6.8). Co-infection either with HBV or HCV affected 18% of the group HIV (+). Two patients (1%) of the latter group had the markers for both hepatitis viruses. In the HIV (−) group, co-infection with HBV and HCV reached 12%.

Conclusion

Owing to the relative high prevalence of HBV and HCV co-infection, we recommend the systematic screening for hepatitis markers in the patients infected by HIV.

Keywords

VHB-VHC HIV Sub-Saharan Africa Democratic Republic of Congo 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. 1.
    Margaret JK, Peters MG (2007) Viral hepatitis in VIH infection. New Engl J Med 356:1445–54CrossRefGoogle Scholar
  2. 2.
    Zylberberg H, Pol S (1996). Reciprocal interactions between human immunodeficiency virus and hepatitis C virus infections. Clin Infect Dis 23:1117–25PubMedGoogle Scholar
  3. 3.
    Gervais A, Winock M, Raffi F (2000) Prévalence des coïnfections par le virus de l’hépatite B (VHB), le virus de l’hépatite C (VHC) dans une cohorte de maladies infectés par le VIH et traits par inhibiteurs de protéases. Med Infect 30:360Google Scholar
  4. 4.
    Madhava V, Burgess C, Drucker E (2002) How much hepatitis C in Africa. The Lancet infectious disease 2:293CrossRefGoogle Scholar
  5. 5.
    Yombi JC, Marot JC, De Visscher N, et al (2007) La coïnfection du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et le virus de l’hépatite C (VHC) ou le virus de l’hépatite B (VHB). Louvain Médical 126:238–48Google Scholar
  6. 6.
    Culbert H, Tu D, O’Brien D, et al (2007) HIV Treatment in a conflict setting: outcomes and experiences from Bukavu, Democratic Republic of the Congo. PLoS Med 4(5): e129doi:10.1371/journal.pmed.0040129 visité le 3 mars 2008Google Scholar
  7. 7.
    Sungkanuparph S, Vibhagool A, Manosuthi W, et al (2004). Prevalence of hepatitis B virus and hepatitis C virus co-infection with human immunodeficiency virus in Thai patients: a tertiary-care-based study. J Med Assoc Thai 87:1349–54PubMedGoogle Scholar
  8. 8.
    Kilani B, Ammari L, Marrakchi C, et al (2007). Seroepidemoilogy of HCV-HIV coinfection in Tunisia. Tunis Med 85:121–3PubMedGoogle Scholar
  9. 9.
    Lot F, Larsen C, Valin N, et al (2004). Parcours sociomédical des personnes originaires d’Afrique subsaharienne atteintes par le VIH, prises en charge dans les hôpitaux d’Île-de-France, 2002. BEH 5:17–20Google Scholar
  10. 10.
    Amat-Roze JM (2003). L’infection à VIH/sida en Afrique subsaharienne, propos géographiques. Hérodote 111: 117–54CrossRefGoogle Scholar
  11. 11.
    Onusida (2002) rapport sur l’épidémie mondiale de VIH/sidaGoogle Scholar
  12. 12.
    Onusida (2004) rapport sur l’épidémie mondiale de sida 4e rapport mondialGoogle Scholar
  13. 13.
    Lesi AO, Kehinde MO, Oguh DN, et al (2007). Hepatitis B and C virus infection in Nigerian patients with HIV/AIDS. Niger Postgrad Med J 14:129–33PubMedGoogle Scholar
  14. 14.
    Diarra M, Konate A, Minta D, et al (2006). Aspects épidémiologiques de la coïnfection par le VIH et les virus des hépatites. Mali Médical 21:27PubMedGoogle Scholar
  15. 15.
    Ntakarutimana V, Delaporte E, Pollet D, et al (1995) Séroprévalence du virus de l’hépatite C parmi les personnes fréquentant les services de soins du Burundi. Ann Soc belge Med trop 75:283–90Google Scholar
  16. 16.
    Sehonou J, Kodjoh N, Sama IS, et al (2008). Prévalence des anticorps antivirus de l’hépatite C chez des patients porteurs de sida sous traitement à Cotonou. J Afr Hepato Gastroenterol 2:163–6CrossRefGoogle Scholar
  17. 17.
    Zouhdi M, Moustakhi M, El Alaoui AM, et al (1997). Prévalence des marqueurs sériques des hépatites virales B et C chez les donneurs de sang au CRIS de Rabat (1995–1996). Biologie-infectiologie 3:12–20Google Scholar
  18. 18.
    Nico T, Rogez S, Denis F (1997) Épidémiologie de l’hépatite C en Afrique. Gastroentérol Clin Biol 21:596–606Google Scholar
  19. 19.
    Elira-Dokekias A, Okandze-Elenga JP, Dzia-Lepfoundzou A, Parra HJ (2002) Prévalence des marqueurs viraux majeurs chez les donneurs de sang à Brazzaville. La Gazette de la transfusion 177:4–6Google Scholar
  20. 20.
    Owusu-Ofori S, Temple J, Sarkodie F, et al (2005) Predonation screening of blood donors with rapid tests: implementation and efficacy of a novel approach to blood safety in resource-poor settings. Transfusion 45:133–40CrossRefPubMedGoogle Scholar

Copyright information

© Springer Verlag France 2010

Authors and Affiliations

  1. 1.Hôpital provincial de référence de Bukavu, Université Catholique de Bukavu et Centre Provincial de Transfusion SanguineSud-kivuRépublique Démocratique du Congo
  2. 2.Hôpital provincial de référence de Bukavu et Université Catholique de BukavuSud-KivuRépublique Démocratique du Congo

Personalised recommendations