Obésité

, Volume 6, Issue 4, pp 230–234

Efficacité et sécurité de la sleeve gastrectomie chez les super-superobèses

  • J. -M. Catheline
  • R. Dbouk
  • N. Helmy
  • I. Ruseykin
  • J. Chebib
  • R. Cohen
  • G. Réach
  • H. Bihan
Article Original / Original Article

DOI: 10.1007/s11690-011-0293-6

Cite this article as:
Catheline, J.M., Dbouk, R., Helmy, N. et al. Obes (2011) 6: 230. doi:10.1007/s11690-011-0293-6
  • 38 Downloads

Résumé

Objectif

Évaluation des résultats de la sleeve gastrectomie (SG) laparoscopique chez 30 patients supersuperobèses (IMC > 60 kg/m2).

Méthodes

Étude prospective étudiant la durée opératoire, la durée de séjour, les complications postopératoires immédiates et à distance, le pourcentage de perte d’excès de poids (% PEP) et l’éventuelle nécessité d’un second temps opératoire (re-SG ou by-pass gastrique) si amaigrissement insuffisant. Ont été inclus : 23 femmes et sept hommes, d’âge moyen de 35 ans (18–59), IMC préopératoire moyen de 66 kg/m2 (60–85). Le poids préopératoire moyen était de 168 kg (140–258). Un patient était porteur d’un situs inversus complet et quatre autres (14 %) avaient un antécédent de gastroplastie par anneau gastrique.

Résultats

Le temps opératoire moyen a été de 120 minutes (80–220). Il n’y a pas eu de conversion en laparotomie ni de mortalité postopératoire. La durée moyenne de séjour a été de 7,5 jours (4–28). Quatre patients (14 %) ont eu une complication postopératoire : deux hématomes sous-phréniques, une fistule gastrique et une embolie pulmonaire. Parmi les 23 patients avec suivi supérieur à 18 mois, l’amaigrissement a été jugé satisfaisant chez 17 (77 %) et insuffisant chez six (23 %), pour lesquels nous avons réalisé une re-SG (trois) et un by-pass gastrique (deux). Un patient en échec a refusé un second temps opératoire. Trois ans après la SG initiale, la perte de poids moyenne était de 56 kg (28–144), le %PEP moyen de 51 % (21–82) et la perte moyenne d’IMC de 20 kg/m2 (10–39). Lors du suivi, deux patients ont eu une éventration sur site de trocart.

Conclusion

La SG est associée à peu de complications postopératoires et à distance, et constitue un traitement efficace de la super-superobésité. Il peut s’agir d’une procédure définitive si le résultat à long terme est bon, ou d’une première étape avant une re-SG ou un by-pass gastrique.

Mots clés

Super-superobésité Sleeve gastrectomie Re-sleeve gastrectomie By-pass gastrique 

Efficacy and safety of sleeve gastrectomy for super-superobesity

Abstract

Aim

To assess the efficacy of laparoscopic sleeve gastrectomy for super-superobesity in 30 patients (BMI > 60 kg/m2).

Methods

This prospective study has analyzed the duration of surgery, length of hospital stay, post-operative complications, percentage of excess weight loss and need for a second surgery (re-sleeve gastrectomy or gastric bypass) in case of insufficient weight loss. Twenty-three women and 7 men were included, with a mean age of 35 years (18–59), mean pre-operative BMI of 66 kg/m2 (60–85) and mean weight of 168 kg (140–258). The study included one patient with complete situs inversus and 4 (14%) patients with a previous restrictive bariatric surgery.

Results

The mean duration of surgery was 120 minutes (80–220). The mean hospital stay was 7.5 days (4–28). There was no post-operative mortality. Laparotomy was not needed. There were 4 complications: sub-phrenic haematoma (2), gastric fistula (1) and pulmonary embolism (1). Out of the 23 patients who were followed up for 18 months, 17 (77%) patients achieved sufficient weight loss, whereas 6 (23%) patients showed insufficient weight loss, leading to re-sleeve gastrectomy (in 3 cases) or gastric bypass (in 2 cases), and one patient refused another surgery. Three years after the initial sleeve gastrectomy, the mean weight loss was 56 kg (28–144), the mean percentage of excess weight loss was 51% (28–82) and the mean loss of BMI was 20 kg/m2 (10–39).

Conclusion

These results show that laparoscopic sleeve gastrectomy can be performed safely, with few post-operative complications and is efficient in treating super-superobese patients. It can be either a stand-alone procedure if the results are good or a first-stage procedure before a re-sleeve or a gastric bypass if long-term results are insufficient.

Keywords

Super-super obesity Sleeve gastrectomy Re-sleeve gastrectomy Gastric bypass 

Copyright information

© Springer-Verlag France 2011

Authors and Affiliations

  • J. -M. Catheline
    • 1
  • R. Dbouk
    • 1
  • N. Helmy
    • 1
  • I. Ruseykin
    • 1
  • J. Chebib
    • 1
  • R. Cohen
    • 2
  • G. Réach
    • 2
  • H. Bihan
    • 2
  1. 1.Service de chirurgie viscéralecentre hospitalier de Saint-DenisSaint-Denis cedexFrance
  2. 2.Service d’endocrinologiehôpital Avicenne AP-HPBobignyFrance

Personalised recommendations