Pelvi-périnéologie

, Volume 5, Issue 1, pp 62–70

Le traitement conservateur de l’incontinence urinaire d’effort de la femme

Pratique Médicale / Medical Practice

DOI: 10.1007/s11608-010-0295-4

Cite this article as:
Denys, P. & Kerdraon, J. Pelv Perineol (2010) 5: 62. doi:10.1007/s11608-010-0295-4
  • 41 Downloads

Résumé

But

Regrouper des niveaux de preuve et/ou des grades de recommandation issus d’une revue de la littérature relative aux traitements non chirurgicaux de l’incontinence urinaire chez la femme.

Matériel et méthodes

Revue systématique par recherche numérique dans Medline, Cinahh, Cochrane Library, National Library for Health (NLH), en appliquant lorsque possible des niveaux de preuve et/ou de grades de recommandations selon les critères énoncés par la HAS.

Résultats

Soixante-douze études contrôlées randomisées et huit revues de la Cochrane Library ont été identifiées dans le champ des traitements conservateurs de l’incontinence urinaire chez la femme.

Conclusion

Il existe des niveaux de preuve pour établir que le renforcement musculaire du plancher périnéal et les programmes de rééducation comportementale peuvent guérir l’incontinence urinaire chez la femme. En cas de surpoids, la perte de poids améliore l’incontinence urinaire. La duloxétine améliore l’incontinence et la qualité de vie, mais sa place n’est actuellement pas déterminée dans l’algorithme des traitements conservateurs. Les effets de l’électrostimulation périnéale et de l’estrogénothérapie sont inconstants ou inhomogènes.

Mots clés

Incontinence urinaire Femme Traitement conservateur Niveau de preuve 

Conservative treatment of female stress urinary incontinence

Abstract

Objectives

To synthetize evidence-based results related to nonsurgical management for urinary incontinence in women.

Materials and methods

Electronic search in Pubmed, Cinahl, Cochrane Library, and National Library for Health.

Results

There were 72 randomized control studies and eight review from the Cochrane Library.

Conclusion

Moderate to high levels of evidence suggest that weight loss from obesity state, pelvic muscle training, and bladder training may resolve urinary incontinence in women. The effects of electrical stimulation of pelvic floor, oestrogene therapy were inconstant or inhomogeneous. Duloxetine may improve continence and quality of life, but its range in therapeutic algorithm is still to be defined.

Keywords

Urinary incontinence Woman Non surgical treatment Level of evidence. 

Copyright information

© Springer Paris 2010

Authors and Affiliations

  1. 1.Service de médecine physique et de rééducationhôpital Raymond-PoincaréGarchesFrance
  2. 2.Centre mutualiste de KerpapePloemeur cedexFrance

Personalised recommendations