Advertisement

La Fidélité en Traduction Juridique: Stratégies de Traduction, de L’anglais Vers le Français, de Vrais et Faux Amis

  • Isabelle Richard
Article
  • 409 Downloads

Abstract

Traduire consiste à faire passer la teneur d’un message exprimé dans une langue, dans une autre, avec la plus grande fidélité. Pour que la traduction soit fidèle au texte de départ il est donc nécessaire de comprendre ledit texte. Lorsque ce dernier est de nature juridique, traduire sous-tend de comparer deux systèmes de droit (tradition civiliste et Common Law pour les textes qui nous intéressent) qui généralement ne coïncident que de manière partielle. On se propose d’analyser la traduction de concepts qui posent problème sur le plan du signifiant et/ou sur celui du signifié, soit parce que la graphie des mots qui les désignent est identique ou très proche en anglais et en français—ce sont des faux amis, parmi lesquels on distinguera les vrais des faux -, soit parce que l’équivalence des mots généralement posés en miroir présente des subtilités qui interdisent parfois de traduire l’un par l’autre : parmi ces «vrais amis» , moins amicaux qu’il n’y paraît, on distinguera, là encore, les vrais, des faux. On tâchera de montrer que parfois, «bien» traduire ce peut être d’opter pour une traduction descriptive; d’autres fois, c’est choisir un équivalent fonctionnel, dès lors qu’on a identifié que l’on ne se trouve pas dans l’espace non partagé par les deux concepts juridiques; d’autres fois encore, mais de manière marginale, c’est décider de ne pas traduire.

Keywords

Traduction des concepts juridiques Faux amis Fidélité en traduction Équivalents fonctionnels Équivalents sémantiques 

Bibliographie

Ouvrages et Articles

  1. 1.
    Bandia, P. 2010. Le concept bermanien de l’‘Étranger’ dans le prisme de la traduction postcoloniale. TTR: traduction, terminologie, rédaction, volume 14, n°2, 2ème semestre 2001, Antoine Berman aujourd’hui/Antoine Berman for our time, sous la direction de Alexis Nouss: 123–139. Montréal: Association canadienne de traductologie. http://id.erudit.org/iderudit/000572ar (accès le 14 mai 2010).
  2. 2.
    Bensimon, P. 1998. Présentation. Traduire la culture, Palempsestes n°11: 9–30. Actes du colloque organisé en Sorbonne les 22–24 mai 1996. Paris: Presses de la Sorbonne Nouvelle.Google Scholar
  3. 3.
    Bocquet, C. 2008. La traduction juridique, fondement et méthode. Bruxelles: De Boeck.Google Scholar
  4. 4.
    Bouveret, M. 1996. Néologie et terminologie: production de sens du terme, thèse de doctorat sous la direction de M. le professeur Paul Siblot, Université Paul Valéry Montpellier III. Accessible en micro-fiches.Google Scholar
  5. 5.
    Chénard, I. Dossier de synthèse sur la normalisation du droit des délits, groupe tort, Juriterm, CTJJ éd. http://www0.umoncton.ca/CTTJ/Documents/droit_delits/tort_CTDJ_6M.pdf (accès en mai 2010).
  6. 6.
    Colignon, J.-P., and P.-V. Berthier. 1979. Pièges du langage (2). Homonymes, paronymes, «faux amis», singularités et Cie. Paris: Duculot Gembloux.Google Scholar
  7. 7.
    Collins, H. 2003. The law of contract. Cambridge: Cambridge University Press.Google Scholar
  8. 8.
    Cornu, G. 1987. 3ème édition revue et augmentée 1992. Vocabulaire juridique. Association Henri Capitant, Paris: Presses Universitaires de France.Google Scholar
  9. 9.
    Cornu, M. et al. 2003. Dictionnaire comparé du droit d’auteur et du copyright, sous la direction de Marie Cornu, Isabelle de Lamberterie, Pierre Sirinelli, Catherine Wallaert. Paris: CNRS Éditions.Google Scholar
  10. 10.
    Crépeau, P.-A. 1995. La transposition linguistique. Français juridique et science du droit, textes réunis par Gerard Snow & Jacques Vanderlinden, 51–61. Bruxelles: Bruylant.Google Scholar
  11. 11.
    Daviault, P. 1961. Langage et traduction. Ottawa: Bureau Fédéral de la Traduction.Google Scholar
  12. 12.
    Focsaneanu, C. 1971. Les langues comme moyen d’expression du droit international. Paris: Annuaire français de droit international, 16.Google Scholar
  13. 13.
    Gémar, J.-C. 1995. Le langage du droit au risque de la traduction. De l’universel et du particulier. Français juridique et science du droit, textes réunis par Gerard Snow & Jacques Vanderlinden, 123–154. Bruxelles: Bruylant.Google Scholar
  14. 14.
    Gémar, J.-C. 1998. Les enjeux de la traduction juridique, principes et nuances: 1–19. http://www.tradulex.org/Actes1998/Gemar.pdf (accès le 7 décembre 2011).
  15. 15.
    Giráldez, J. À paraître. La combinatoire collocationnelle dans le discours juridique: élément indispensable d’aide à la traduction. Actes du 1er colloque de jurilinguistique La traduction juridique organisé à Lyon les 25 et 26 mars 2010 par Initerm. Une version de cet article est accessible en ligne: http://www.initerm.net/post/2010/02/02/Des-nouvelles-du-colloque-sur-la-traduction-juridique (accès le 20 juin 2012).
  16. 16.
    Kasirer, N. 1995. Dire ou définir le droit? Français juridique et science du droit, textes réunis par Gerard Snow & Jacques Vanderlinden, 165–201. Bruxelles: Bruylant.Google Scholar
  17. 17.
    Kasirer, N. 2008. ‘Délit’ interdit! No ‘offence’! Regards croisés sur le droit privé 1975–2005:, 203–233. Cowansville: Yvon Blais.Google Scholar
  18. 18.
    Lane, A. 1982. Legal and administrative terminology and translation problems. Langage du droit et traduction, J-C Gémar (éd), 83–100. Québec: Conseil de la langue française.Google Scholar
  19. 19.
    Lundquist, L. 1998. Cadres et espaces mentaux dans la structuration cognitive des connaissances–et des discours juridiques. Discours professionnels en français, sous la direction d’Yves Gambier, 123–150. Frankfort: Peter Lang.Google Scholar
  20. 20.
    Monjean-Decaudin, S. 2010. Approche juridique de la traduction du droit. http://tradonline.fr: 1–11 (accès le 16 mai 2010).
  21. 21.
    Montanier, J.-C., and G. Samuel. 1999. Le contrat en droit anglais. Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble.Google Scholar
  22. 22.
    Moréteau, O. 2009. Les frontières de la langue et du droit: vers une méthodologie de la traduction juridique. Revue internationale de droit comparé, n°4, 695–713. Paris: Société de législation comparée.Google Scholar
  23. 23.
    Pigeon, L.-P. 1982. La traduction juridique–L’équivalence fonctionnelle. Langage du droit et traduction, essais de jurilinguistique, sous la direction de Jean-Claude Gémar, 271–281. Québec: Conseil de la langue française et Linguatech.Google Scholar
  24. 24.
    Schroth, P.W. 1986. Legal translation. American Journal of Comparative Law. 34, 47–65. Éditeur: American Society of Comparative Law.Google Scholar
  25. 25.
    Veslot, H., and J. Blanchet. 1928. Les traquenards de la version anglaise. Paris: Hachette.Google Scholar
  26. 26.
    Vinay, J.-P., and J. Darbelnet. 1958. Stylistique comparée du français et de l’anglais. Méthode de traduction. Paris: Didier.Google Scholar
  27. 27.
    Virgo, Graham. 1999. The principles of the law of restitution. Londres: Oxford University Press.Google Scholar

Dictionnaires et Glossaires

  1. 28.
    CTTJ (Centre de Traduction et de Terminologie Juridique), Juriterm, banque terminologique de la Common Law. Université de Moncton. Édition abrégée: http://www8.umoncton.ca/cttj/juriterm/cttj/juriterm.dll/EXEC (accès le 7 décembre 2011).
  2. 29.
    Curzon, L.B. 1979, 5ème édition 1998. Dictionary of Law. Londres: Financial Times & Pitman Publishing.Google Scholar
  3. 30.
    Robert, P. 1974. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française. Paris: Le Robert.Google Scholar
  4. 31.
    Rundell, M. et Fox, G. (éd). 2002, 2ème édition 2007. Macmillan English Dictionary for Advanced Learners. Oxford: MacMillan Education.Google Scholar
  5. 32.
    1911 Online Encyclopaedia, http://encyclopedia.jrank.org/ (accès le 7 juin 2012).

Copyright information

© Springer Science+Business Media B.V. 2012

Authors and Affiliations

  1. 1.LERMA (Laboratoire d’Études et de Recherche sur le Monde Anglophone)Linguistique, traduction et recherches transversalesÉquipe d’AccueilFrance
  2. 2.Département d’AnglaisUFR Arts, Langues, Lettres et Sciences Humaines, Aix-Marseille UniversitéAix-en-ProvenceFrance

Personalised recommendations