International Orthopaedics

, Volume 26, Issue 5, pp 306–309 | Cite as

The effect of tourniquet use in total knee arthroplasty

  • Eric Vandenbussche
  • Louis-Denis Duranthon
  • Monique Couturier
  • Louis Pidhorz
  • Bernard Augereau
Original Paper

Abstract.

We conducted a prospective, randomised study on primary total knee replacements to evaluate the effects of tourniquet use on total calculated blood loss using Gross formula, post-operative measured blood loss, operating time, need for blood transfusion, post-operative pain, analgesia requirement and knee flexion. Forty patients were operated on with the use of an arterial tourniquet with pressure of 350 mmHg (group A), and 40 patients without the use of a tourniquet (group B). Total calculated blood loss was significantly increased (P=0.0165) without the use of a tourniquet. There was no significant difference in measured blood loss or operating time. The median units of blood given were similar in both groups. In spite of autologous transfusions 14% of patients received additional homologous transfusions. At 6 h post-operatively pain was significantly less (P=0.0458) in group B but was similar at 24 and 48 h. There was no significant difference in analgesia requirement. The mean change in total flexion in group B was significantly better (P<0.001) at 5 days than in group A, but knee flexion was similar at 10 days and 3 months. Knee arthroplasty operations without the use of a tourniquet cause a greater blood loss but have only small benefits in the early post-operative period.

Résumé. Une étude prospective et randomisée a été réalisée sur 80 arthroplasties totales du genou consécutives de première intention dans le but d'évaluer l'effet de l'utilisation du garrot pneumatique sur les pertes sanguines totales calculées selon la formule de Gross, les pertes sanguines mesurées par drainage aspiratif, la durée opératoire, la nécessité de transfusion sanguine, la douleur post-opératoire, le besoin d'antalgique et la récupération de la flexion du genou. Quarante patients ont été opérés avec un garrot pneumatique gonflé à 350 mmg (group A), et quarante sans garrot pneumatique (group B). Les pertes sanguines totales calculées étaient plus élevées de façon significative (P=0.0165) dans le groupe B. Il n'y avait pas de différence significative entre les deux groupes sur les pertes sanguines mesurées par drainage aspiratif et la durée opératoire. Le nombre de culots globulaires nécessaire était le même dans les deux groupes. Malgré un protocole d'autotransfusion, 14% des patients ont eu une transfusion homologue complémentaire. La douleur post-opératoire était significativement moindre (P=0.0458) à la sixième heure dans le groupe B mais était identique à 24 et 48 heures. Il n'y avait pas de différence sur la consommation d'antalgique. La flexion dans le groupe B était meilleure (P<0.001) au cinquième jour que dans le groupe A, mais était identique à 10 jours et au troisième mois post-opératoire pour les deux groupes. La non-utilisation d'un garrot pneumatique apporte quelques bénéfices dans la période post-opératoire immédiate mais est responsable d'une majoration des pertes sanguines totales calculées.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Springer-Verlag 2002

Authors and Affiliations

  • Eric Vandenbussche
    • 1
  • Louis-Denis Duranthon
    • 1
  • Monique Couturier
    • 2
  • Louis Pidhorz
    • 3
  • Bernard Augereau
    • 1
  1. 1.Department of Orthopaedic Surgery, Hôpital Européen Georges Pompidou, 20 Rue Louis Blanc, 75908 Paris Cedex 15, France
  2. 2.Department of Anesthesiology, Hôpital Européen Georges Pompidou, 20 Rue Louis Blanc, 75908 Paris Cedex 15, France
  3. 3.Department of Orthopaedic Surgery, Centre Hospitalier Universitaire d'Angers, 49033 Angers Cedex 01, France

Personalised recommendations