Eclogae Geologicae Helvetiae

, Volume 97, Issue 3, pp 371–379 | Cite as

New Early Cambrian eocrinoids from the Iberian Chains (NE Spain) and their role in nonreefal benthic communities

Original Paper

Abstract.

The Early Cambrian echinoderm-sponge meadows, which colonized shallow carbonate-siliciclastic platforms, have received relatively little study despite their widespread occurrence in several regions of Gondwana. Their taxa are generally preserved disarticulated, reworked and deposited through the action of waves and storms. Silicified echinoderm-rich packstones from the uppermost Bilbilian limestones (latest Early Cambrian in age) of the Valdemiedes Formation (Iberian Chains, NE Spain) formed through growth and destruction of echinoderm-sponge colonies by storm-wave action. This fauna has been studied in thin section and after etching by acetic acid. Eocrinoid remains include the thecal basal-ossicle of Rhopalocystis? mesonesensis n. sp. and other indeterminate species. Echinoderm columnals, visible in thin section, are associated with sponge spicules, trilobites, calcite- and phosphate-shelled brachiopods, chancelloriid sclerites, and foraminiferans. This finding suggests that stemmed eocrinoids were already present on the western Gondwana margin at the end of the Early Cambrian.

Key words.

Echinoderms palaeoecology Lower Cambrian western Gondwana margin 

Resume.

Malgré leur large distribution dans plusieurs régions du Gondwana, les colonies à échinodermes et éponges du Cambrien inférieur qui colonisèrent les plates-formes peu profondes en régime sédimentaire mixte demeurent relativement peu étudiées. Leur taxa sont généralement préservés désarticulés et remaniés au sein de dépôts hydrodynamiques sous l’influence des vagues et tempêtes. Des packstones silicifiés à échinodermes du Bilbilien terminal (fin du Cambrien inférieur) de la Formation de Valdemiedes (Chaînes Ibériques, Nord-Est de l’Espagne) ont été étudiés en lames minces et par dissolution à l’acide acétique. Ces bancs calcaires furent formés par la destruction répétée de colonies à éponges et échinodermes par l’action commune des vagues et tempêtes. Les restes d’éocrinoïdes extraits incluent la pièce basale de la thèque de Rhopalocystis? mesonesensis n. sp., ainsi que d’autres espèces indéterminées. Des columnales d’échinodermes sont également visibles en lames minces. Ces fossiles sont associés à des spicules d’éponges, des trilobites, des brachiopodes à valves calcaires et phosphatées, des sclérites de chancelloriides et des foraminifères. Cette étude suggère que les échinodermes à tige étaient présents sur la marge occidentale du Gondwana dès la fin du Cambrien inférieur.

Mots clés.

Echinodermes paléoécologie Cambrien inférieur Marge occidentale du Gondwana 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Birkhäuser Verlag, Basel 2004

Authors and Affiliations

  1. 1.U.F.R. Sciences de la Terre, Laboratoire de Paléontologie et Paléogéographie du Paléozoïque (LP3)Université des Sciences et Technologies de LilleVilleneuve d’Ascq CedexFrance

Personalised recommendations