Advertisement

Canadian Journal of Public Health

, Volume 100, Issue 3, pp 212–214 | Cite as

Quels rôles les affiches et la télévision peuvent-elles jouer pour favoriser la participation sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle?

  • Sahar El ShourbagiEmail author
Commentaire
  • 1 Downloads

Résumé

Depuis longtemps, le Québec favorise l’intégration et la participation sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle (DI). Toutefois, peu d’adaptations ont été réalisées dans ce contexte d’intégration. La situation actuelle de ces personnes se caractérise donc par la pauvreté, la dépendance, l’analphabétisme et l’isolement. Le modèle du Processus de production du handicap montre que cette situation peut s’améliorer en adaptant certains éléments de l’environnement aux caractéristiques de ces personnes, telles que la télévision et les affiches.

Ces deux moyens de communication pourraient répondre aux besoins des personnes ayant une DI pour favoriser leur participation sociale en: contribuant à une meilleure acceptation de leur différence de la part du reste de la population; encourageant les personnes ayant une DI à agir elles-mêmes, à sentir qu’elles sont capables et qu’elles réussiront à exécuter une tâche; servant mieux les personnes en DI à l’accessibilité aux informations.

De plus les concepteurs des messages médiatiques devraient assumer la responsabilité d’adapter leurs messages en fonction des caractéristiques et des besoins des personnes ayant une DI, en simplifiant les textes ou en ajoutant des pictogrammes par exemple.

Mots clé

médias déficience intellectuelle participation sociale 

Key words

Media intellectual disability mental disability social participation 

Abstract

For a long time, Québec has fostered the integration and social participation of people with an intellectual disability. However, few adaptations have been made in the context of integration. The current situation of these people is characterized by poverty, dependency, illiteracy and isolation. The “Processus de production du handicap” (Disability Creation Process) shows that this situation can be improved by adapting certain environmental elements, such as television and posters, to the characteristics of these people.

These two modes of communication could respond to the needs of people with an intellectual disability by more directly fostering their social participation. This would contribute to increased acceptance of their differences on the part of the general population, encourage them to act on their own behalf, encourage them to feel they are capable of and will succeed at accomplishing a task, and better serve them in terms of accessing information.

In addition, creators of media messages should assume the responsibility of adapting their messages to the characteristics and needs of people with an intellectual disability by such means as simplifying texts or adding pictograms.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Langevin J, Dionne C, Rocque S. Incapacités intellectuelles: contexte d’inclusion et processus d’adaptation de l’intervention. Dans: Rousseau R, Bélanger S (Éds.), La pédagogie de l’inclusion scolaire. Québec, Presses des Universités du Québec, 2003;173–203.Google Scholar
  2. 2.
    Office des personnes handicapées du Québec. La participation sociale des personnes handicapées au Québec: l’habitation, les communications et les déplacements, proposition d’une politique gouvernementale pour la participation sociale des personnes handicapées. OPHQ 2007. Disponible en ligne à l’adresse: https://doi.org/www.ophq.gouv.qc.ca/index.htm (consulté le 14 février 2008).Google Scholar
  3. 3.
    Bouchard C, Dumont M. «Où est Phil, que fait-il et pourquoi? Étude sur l’intégration sociale et le bien-être des personnes présentant une déficience intellectuelle». Direction générale de la planification et de l’évaluation 1996. Québec, Ministère de la Santé et des Services sociaux, 1996.Google Scholar
  4. 4.
    Perreault K. «Pour mieux comprendre la différence, Une étude sur les besoins des personnes ayant une déficience intellectuelle et sur ceux de leurs proches». Direction générale de la planification et de l’évaluation 1997, Québec, Ministère de la Santé et des services sociaux, 1997.Google Scholar
  5. 5.
    Powers LE, Wilson R, Matuszewski J, Philips A, Rein C, Schmacher D, Gensert J. Facilitating adolescent self-determination. What does it take? Dans: Sands DJ, Wehmeyer ML (Eds.), Self-Determination Across the Life Span. Independence and Choice for People with Disabilities. Baltimore, MD: Paul H. Brookes Publishing, 1996;257–84.Google Scholar
  6. 6.
    Fougeyrollas P, Noreau L, St-Michel G. La mesure des habitudes de vie Instrument détaillé (MAHVIE 3.0). Lac Saint-Charles: CQCIDIH, 1998.Google Scholar
  7. 7.
    Rocque S, Langevin J, Belly C, Trépanier N. Modèle de la situation de formation, approche écologique en réadaptation d’adultes présentant des incapacités intellectuelles. Revue Repères 1997;18:81–93.Google Scholar
  8. 8.
    Langevin J. Ergonomie et éducation des personnes présentant des incapacités intellectuelles. Revue francophone de la déficience intellectuelle 1996;7(2):135–50.Google Scholar
  9. 9.
    Centre de développement des transports (CDT). Améliorer l’information des usagers: Lignes directrices pour la conception d’une signalisation favorisant une meilleure accessibilité des transports. Montréal: Transports Canada, 1996;1–120.Google Scholar
  10. 10.
    American Association on Mental Retardation. Mental Retardation: Definition, Classification and Systems of Supports. Washington, DC: AAMR, 2002.Google Scholar
  11. 11.
    Dionne C, Langevin J, Paour J-L, Roque S. Le retard du développement intellectuel. Dans: Habimana E (Éd.), Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, approche intégrative. Montréal: Gaëtan Morin, 1999.Google Scholar
  12. 12.
    Caron-Bouchard M, Renaud L. Pour mieux réussir vos communications médiatiques en promotion de la santé: guide pratique, 2e éd. Québec: Ministère de la santé et des services sociaux, 2001;160.Google Scholar
  13. 13.
    Proulx S, Maillet D. La construction ethnographique des publics de télévision. Dans: Proulx S (Éd.), Accusé de réception, le téléspectateur construit par les sciences sociales. Québec: Les Presses de l’Université Laval, 1998;121–61.Google Scholar
  14. 14.
    Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI). Un comité de travail à la STM. Dans: INFOCRADI. Montréal: CRADI, 2006;4.Google Scholar
  15. 15.
    Tomas L. Handicapés ou non, ils jouent ensembles, pratiques d’intégration en centres de loisirs. Yves Michel, Levallois Perret, France, 1999;139.Google Scholar

Copyright information

© The Canadian Public Health Association 2009

Authors and Affiliations

  1. 1.Département de communication sociale et publiqueUniversité du Québec à MontréalMontréalCanada

Personalised recommendations