Advertisement

Canadian Journal of Public Health

, Volume 100, Issue 1, pp 29–31 | Cite as

La place des programmes d’échanges de seringues parmi les stratégies de réduction de méfaits dans les pénitenciers canadiens

  • Mylène M. Orsi
  • Serge Brochu
Commentaire

Résumé

Les taux de prévalence de consommation de drogues illicites dans les milieux carcéraux s’avèrent beaucoup plus élevés que ceux de la population canadienne en général. Parmi les substances consommées en détention, les drogues injectables sont celles qui préoccupent davantage les autorités pénitentiaires et de santé publique, vu que la haute prévalence des maladies transmissibles par le sang dans ces milieux peut être imputable au partage de matériel destiné à l’injection de drogues. Aux prises avec cette situation, le Service correctionnel du Canada met actuellement en pratique quelques stratégies de réduction de méfaits ciblant les détenus usagers de drogues injectables, tels les programmes d’entretien à la méthadone et l’accès à de l’eau de javel. Toutefois, malgré son utilisation dans la communauté, les programmes d’échange de seringues ne sont pas encore acceptés dans les pénitenciers. Cet article analyse les limites des stratégies de réduction des méfaits actuellement approuvées par les autorités carcérales et discute les sources de résistance qui continuent à empêcher la réalisation d’un projet pilote pour évaluer la faisabilité des programmes d’échange de seringues en détention au Canada.

Mots clés

pénitencier échange de seringues drogues injectables 

Abstract

The prevalence rates of illicit drug consumption within the prison system are much higher than those in the Canadian population in general. Of the substances used in detention, those of most concern to prison and public health authorities are injection drugs, as the sharing of injection drug equipment may be responsible for the high prevalence of blood-borne diseases in prison facilities. Faced with this situation, the Correctional Service of Canada put in practice a number of harm reduction strategies targeting injection drug users, such as methadone maintenance programs and access to bleach. However, despite their use in the community, needle-exchange programs are not yet allowed in penitentiaries. This article analyzes the limits of harm reduction strategies approved by the prison authorities and discusses the sources of resistance that continue to impede the realization of a pilot project to assess the feasibility of needle-exchange programs in detention in Canada.

Key words

Prisons needle-exchange programs substance abuse intravenous 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Adlaf EM, Begin P, Swaka E (Éd.). Enquête sur les toxicomanies au Canada (ETC): Une enquête sur la consommation d’alcool et d’autres drogues par les Canadiens: La prévalence de l’usage et les méfaits: Rapport détaillé. Ottawa, ON: Centre Canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies, 2005.Google Scholar
  2. 2.
    Service Correctionnel Canada. Prévention et contrôle des maladies infectieuses dans les pénitenciers fédéraux canadiens, 2000 et 2001. Rapport du système de surveillance des maladies infectieuses du Service Correctionnel du Canada. Ottawa: Service correctionnel du Canada, 2003.Google Scholar
  3. 3.
    Robinson D, Mirabelli L. Résumé des constatations du Sondage auprès des détenus réalisé en 1995. Ottawa: Service correctionnel du Canada, 1996.Google Scholar
  4. 4.
    Small W, Kain S, Laliberte N, Schechter MT, O’Shaughnessy MV, Spittal PM. Incarceration, addiction and harm reduction: Inmates experience injecting drugs in prison. Substance Use Misuse 2005;40:831–43.CrossRefGoogle Scholar
  5. 5.
    Tyndall MW, Currie S, Spitall P, Li K, Wood E, O’Shaughnessy MV, Schechter MT. Intensive injection cocaine use as primary risk factor in the Vancouver HIV-1 epidemic. AIDS 2003;17(6):887–93.CrossRefGoogle Scholar
  6. 6.
    Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie. L’échange de seringues: une façon de prévenir l’infection par le VIH liée aux drogues. Document de travail sur la politique du Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie. Rédigé par le groupe national de travail sur la politique du CCLAT, 1994. Disponible en ligne à l’adresse: https://doi.org/www.ccsa.ca/pdf/ccsa-005278-1994.pdf (consulté le 21 mai 2008).Google Scholar
  7. 7.
    Thomas G. Harm reduction policies and programs for persons involved in the criminal justice system. Ottawa: Canadian Centre on Substance Abuse, 2005.Google Scholar
  8. 8.
    Service Correctionnel Canada. Service correctionnel du Canada: lignes directrices spécifiques pour le traitement d’entretien à la méthadone. Ottawa: Service Correctionnel du Canada, 2003.Google Scholar
  9. 9.
    Abdala N, Gleghorn AA, Carney JM, Heimer R. Can HIV-I contaminated syringes be disinfected? Implications for transmission among injection drug users. J Acquir Immune Defic Syndr 2001;28(5):487–94.CrossRefGoogle Scholar
  10. 10.
    Hagan H, Thiede H. Does bleach disinfection of syringes help prevent hepatitis C virus transmission? Epidemiol 2003;14(5):628–29.CrossRefGoogle Scholar
  11. 11.
    Hughes RA. Drug injectors and the cleaning of needles and syringes. Eur Addict Res 2000;6(1):20–30.CrossRefGoogle Scholar
  12. 12.
    Monteroso ER, Hamburguer ME, Vlahov D, Des Jarlais DC, Ouellet LJ, Altice FL, et al. Prevention of HIV infection in street-recruited injection drug users. The collaborative injection drug user study (CIDUS). J Acquir Immune Defic Syndr 2000;25:63–70.CrossRefGoogle Scholar
  13. 13.
    Wodak A, Cooney A. Do needle syringe programs reduce HIV infection among injecting drug users: A comprehensive review of international evidence. Substance Use Misuse 2006,41:777–813.CrossRefGoogle Scholar
  14. 14.
    Nelles J, Fuhrer A, Hirsbrunner HP. How does syringe distribution in prison affect consumption of illegal drugs by prisoners? Drug Alcohol Rev 1999;18:133–38.CrossRefGoogle Scholar
  15. 15.
    Jacob J, Stover H. Échange de seringues dans les prisons de la Basse-Saxe: examen préliminaire. Bulletin canadien VIH, SIDA et droit 1997;3(2/3):30–31.Google Scholar
  16. 16.
    Dolan K, Rutter S, Wodak AD. Prison-based syringe exchange programmes: A review of international research and development. Addiction 2003;98(2):153–58.CrossRefGoogle Scholar
  17. 17.
    Stöver H. Evaluation of needle exchange pilot project shows positive results. Can HIV/AIDS Policy Law Newsl 2000;5(2/3):60–64.Google Scholar
  18. 18.
    Betteridge G, Dias G. Temps dur: programmes de prévention du VIH et de l’hépatite C pour les détenus au Canada. Toronto, ON: Réseau juridique canadien VIH/SIDA et Réseau d’action et de soutien pour les prisonniers et prisonnières vivant avec le VIH/SIDA (PASAN), 2007.Google Scholar
  19. 19.
    Syndicat des employé-es du Solliciteur général. ‘Non’ à l’échange de seringues, alors, ‘Non’ à l’échange de seringues maintenant! Disponible en ligne à l’adresse: https://doi.org/www.usge-sesg.com/fr/nouvellesmai2005.html#NeedleF (consulté le 30 octobre 2007).Google Scholar
  20. 20.
    Lines R. Les agents correctionnels d’Irlande demandent un meilleur accès à la méthadone pour les détenus. Revue canadienne VIH/SIDA et droit 2001;6(1/2):81–84.Google Scholar
  21. 21.
    Nelles J, Fuhrer A, Hirsbrunner HP, Harding TW. Provision of syringes: The cutting edge of harm reduction in prison? BJM 1998;317:270–73.CrossRefGoogle Scholar
  22. 22.
    Santé Canada. Consommation de substances: prévenir et aborder la consommation problématique. Ottawa: Santé Canada, 2003. Disponible en ligne à l’adresse: https://doi.org/www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/substan/index_f.html (consulté le 20 mars 2007).Google Scholar
  23. 23.
    Gouvernement du Canada. Stratégie nationale antidrogue: pour des collectivités plus sûres et plus saines. Ottawa: Gouvernement du Canada, 2007. Disponible en ligne à l’adresse: https://doi.org/www.strategienationaleantidrogue.gc.ca (consulté le 15 décembre 2007).Google Scholar
  24. 24.
    Fischer B. Réduction de méfaits, Dans: Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies, Toxicomanie au Canada: enjeux et options actuels. Ottawa: Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies, 2005.Google Scholar
  25. 25.
    Sherman SG. Critical condition facing needle exchange programs: The politics of science. Substance Use Misuse 2006;41:827–29.CrossRefGoogle Scholar

Copyright information

© The Canadian Public Health Association 2009

Authors and Affiliations

  1. 1.Centre international de criminologie comparée, Recherche et intervention sur les substances psychoactives Québec (RISQ)l’Université de MontréalMontréalCanada
  2. 2.Codirecteur du groupe Recherche et intervention sur les substances psychoactives Québec (RISQ), Centre international de criminologie comparéel’Université de MontréalMontréalCanada

Personalised recommendations