Canadian Journal of Anesthesia

, 54:940

Anesthesia and the role of short-term service delivery in developing countries

Article

DOI: 10.1007/BF03026800

Cite this article as:
Froese, A. Can J Anesth (2007) 54: 940. doi:10.1007/BF03026800

Abstract

Purpose

To clarify the ongoing need for involvement of anesthesiologists in short-term surgical projects in developing countries, and provide information to guide the selection of, application for, and preparation for these rewarding experiences.

Observations

The lack of safe anesthesia services severely limits the performance of needed surgical procedures in developing countries around the world. Even in countries where well-trained anesthesiologists are available in major urban centres, resources are often absent or limited for large numbers of people in rural or remote areas. Anesthesiologists are highly sought members of surgical teams. Internet sites provide extensive project information. Projects occur in Central and South America, Africa, Asia and Eastern Europe. Projects can bring specialized surgical expertise to an otherwise well-serviced urban area, or work in remote areas that have surgical services only when a team comes. Available equipment, drugs, housing, food and transportation vary markedly with project site. Flexibility, adaptability and problem-solving skills are essential. Translators provide language assistance. Anesthesiologists who have experience providing anesthetics in settings with less technological support can assist other anesthesiologists in adapting to less sophisticated settings.

Conclusions

Severe shortages of trained health professionals plague developing countries, reflecting complex economic and political problems that will require decades for resolution. Until such time as surgical services are widely available and affordable in remote as well as urban areas of developing countries, anesthesiologists will continue to provide a valuable and personally rewarding contribution through short-term assistance.

L’anesthésie et le rôle des offres de services à court terme dans les pays en voie de développement

Résumé

Objectif

Clarifier le besoin suivi de l’engagement des anesthésiologistes dans les projets chirurgicaux à court terme dans les pays en voie de développement, et fournir des renseignements afin de guider la sélection, la candidature et la préparation de ces expériences enrichissantes.

Observations

Le manque de services d’anesthésie sécuritaires limite sérieusement la performance de procédures chirurgicales nécessaires dans les pays en voie de développement du monde entier. Même dans les pays où des anesthésiologistes bien formés sont disponibles dans les centres urbains les plus importants, les ressources font souvent défaut ou sont limitées pour une grande partie de la population résidant dans des zones rurales ou reculées. Les anesthésiologistes sont des membres très prisés des équipes chirurgicales. Des sites Internet fournissent des informations détaillées sur les projets. Les projets ont lieu en Amérique Centrale, en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie et en Europe de l’Est. Ces projets permettent d’offrir une expertise chirurgicale spécialisée dans une zone urbaine bien desservie, ou de travailler dans des zones reculées qui n’ont de services chirurgicaux que lorsqu’une équipe s’y rend. La mise à disposition d’équipements, de médicaments, de logement, de nourriture et de transport varient de façon importante selon les projets. Afin de garantir leur disponibilité, il est possible d’apporter des médicaments et des équipements suggérés. La flexibilité, l’adaptabilité et une habileté à résoudre des problèmes sont essentiels. Des traducteurs fournissent une assistance linguistique. Des anesthésiologistes habitués à pratiquer l’anesthésie dans des contextes où le soutien technologique est moins important peuvent assister d’autres anesthésiologistes dans leur adaptation à ces environnements moins sophistiqués.

Conclusions

D’importantes pénuries en personnel médical formé sont un fléau dans les pays en voie de développement, reflétant des problèmes économiques et politiques importants qui nécessiteront des décennies avant d’être résolus. En attendant que des services chirurgicaux soient aisément disponibles et abordables dans les zones reculées aussi bien qu’urbaines des pays en voie de développement, les anesthésiologistes continueront de fournir une contribution précieuse et gratifiante par le biais de l’assistance à court terme.

Download to read the full article text

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 2007

Authors and Affiliations

  1. 1.Departments of Anesthesiology, Physiology and PaediatricsKingston General Hospital, Queen’s UniversityKingstonCanada

Personalised recommendations