The antero-posterior diameter of the lumbar dural sac does not predict sensory levels of spinal anesthesia for Cesarean delivery

  • Cristian Arzola
  • Mrinalini Balki
  • Jose C. A. Carvalho
Reports of Original Investigations

DOI: 10.1007/BF03022955

Cite this article as:
Arzola, C., Balki, M. & Carvalho, J.C.A. Can J Anesth (2007) 54: 620. doi:10.1007/BF03022955

Abstract

Purpose

The lumbosacral cerebrospinal fluid (CSF) volume, as assessed by magnetic resonance imaging, is a major determinant of the intrathecal spread of local anesthetics. Ultrasound imaging of the lumbar spine allows measurement of dural sac dimensions, which we hypothesize can be used to estimate CSF volume. The purpose of this study was to investigate whether the dural sac antero-posterior diameter correlates with sensory levels of spinal anesthesia during elective Cesarean delivery (CD).

Methods

After Research Ethics Board approval and informed consent, a prospective observational study enrolled 41 patients scheduled for elective CD under spinal anesthesia. With ultrasound imaging (transverse approach, 2–5 MHz curved array probe), we measured the antero-posterior diameter of the lumbar dural sac (dural sac diameter, DSD). Spinal anesthesia was administered with 0.75% hyperbaric bupivacaine 1.6 mL, fentanyl 10 μg and morphine 100 μg, with the patient in the sitting position. Sensory block levels were assessed with ice and pinprick every five minutes until peak sensory levels (PSL) were attained. Spearman’s rank correlation was used to correlate DSD with PSL and time to attain PSL.

Results

There were no significant correlations between DSD and PSL assessed with ice (P = 0.474) or pinprick (P = 0.583). Similarly, there was no significant correlation between DSD and time to reach PSL, and between DSD and patient demographics.

Conclusion

The lumbar DSD, as determined by ultrasound, is not a predictor of spinal anesthesia spread. Further research is necessary to understand if ultrasound findings can be used to predict intrathecal spread of local anesthetics.

Le diamètre antéropostérieur du sac dural lombaire ne prédit pas l’étendue des niveaux sensitifs de la rachianesthésie pour la césarienne

Résumé

Objectif

Le volume de liquide céphalo-rachidien (LCR) lombosacré, tel que mesuré par imagerie par résonance magnétique, est un facteur déterminant majeur dans la diffusion intrathécale d’anesthésiques locaux. L’imagerie par ultrason de la colonne lombaire permet de mesurer les dimensions du sac dural, ce qui, selon notre hypothèse, pourrait être utilisé pour estimer le volume de LCR. L’objectif de cette étude était de découvrir si le diamètre antéropostérieur du sac dural correspond aux niveaux sensitifs de la rachianesthésie pendant une césarienne (CD) élective.

Méthode

Le Comité d’éthique de la recherche ayant donné son accord et un consentement éclairé ayant été obtenu des patientes, une étude prospective d’observation a été menée sur 41 patientes devant subir une césarienne élective sous rachianesthésie. A l’aide de l’imagerie par ultrason (approche transversale, sonde incurvée de 2-5 MHz), nous avons mesuré le diamètre antéropostérieur du sac dural lombaire (diamètre du sac dural, DSD). La rachianesthésie a été administrée avec 1,6 mL de bupivacaïne hyperbare 0,75 %, 10 μg de fentanyl et 100 μg de morphine, les patientes étant en position assise. Les niveaux de bloc sensitifont été évalués avec de la glace et une piqûre d’épingle toutes les cinq minutes jusqu’à ce que les niveaux sensitifs maximaux (PSL) soient atteints. Un test de corrélation de rang de Spearman a été utilisé pour corréler le DSD avec les PSL et le temps jusqu’à l’obtention des PSL.

Résultats

Il n’y a pas eu de corrélations significatives entre le DSD et les PSL évalués avec de la glace (P = 0,474) ou par piqûre d’épingle (P = 0,583). De même, il n’y a pas eu de corrélation significative entre le DSD et le temps jusqu’à l’obtention des PSL ou entre le DSD et le profil démographique des patientes.

Conclusion

Le DSD lombaire, tel que déterminé par ultrason, n’est pas un prédicteur de diffusion de la rachianesthésie. Des recherches plus poussées sont nécessaires afin de comprendre si les trouvailles de l’ultrason peuvent être utilisées pour prédire la diffusion intrathécale des anesthésiques locaux.

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 2007

Authors and Affiliations

  • Cristian Arzola
    • 1
  • Mrinalini Balki
    • 1
  • Jose C. A. Carvalho
    • 1
  1. 1.Department of Anesthesia and Pain Management, Mount Sinai HospitalUniversity of TorontoTorontoCanada

Personalised recommendations