Advertisement

Epidural anaesthesia in infants and children

  • F. G. Ruston
Article

Summary

Epidural anaesthesia has been employed in 77 infants since 1949 for the operation of pyloroplasty, for other abdominal procedures such as intussusception, resection of bowel, hernial repairs, splenectomies and for operations on the hip joint. The agents were procaine 1 or 2 per cent in the earlier cases, and xylocaine 1 or 2 per cent with epinephrine 1/200,000 in later cases. The technique has been satisfactory to anaesthetists and surgeons. The author’s technique is described.

Keywords

Xylocaine Intussusception Pentothal Epidural Space Procaine 
These keywords were added by machine and not by the authors. This process is experimental and the keywords may be updated as the learning algorithm improves.

Résumé

Ce texte décrit l’expérience de l’auteur dans l’emploi de l’anesthésie épidurale chez les nourrissons et les enfants, de 1949 jusqujà présent. Ce n’est que tout récemment que l’auteur a trouvé une référence dans les textes à son emploi antérieur.

Au début l’agent employé fut la procaïne, 1% ou 2%, remplacée plus tard par l’xylocaïne 1% ou 2% avec 1/200,000 d’épinéphrine. Des canules lombaires spéciales de 2 pouces, jauge No. 22 à biseau court furent employées. La méthode d’identification de l’espace épidurale fut celle de la goutte pendante qui disparaît dans le moyeu de la canule à cause de la pression négative dans l’espace épidurale. L’enfant est maintenu dans une position assise, par l’assistant, qui le tient coudes aux genoux, empêchant ainsi le mouvement de l’eifant. Le dosage moyen pour un enfant de 7 à 8 livres est de 5 à 6 ce d’xylocame 1% en dosage unique dans T10-L1 pour les opérations abdominales supérieures et dans L1-L4 pour les hernies et les procédés orthopédiques. L’anesthésie avec relâchement marqué s’ensuit en 10 minutes. Des agents anesthésiques supplémentaires furent le pentothal, le cyclopropane ou le protoxyde d’azote. Soixante-dix-sept épiduraux furent administrés avec une seule complication due à l’anesthésie et cela une réaction subcutanée causée par du sang coagulé provenant d’une canule bouchée avant l’emploi dans la technique de canules lombaires. La majorité des cas consistait en opérations sur le pylore (53) mais d’autres procédés abdominaux furent employés tels l’étranglement, l’excision de l’intestin, des réparations herniaires, la dissection de la rate et des opérations sur l’os de la hanche.

L’habileté de l’anesthésiste doit être grande pour empêcher l’injection intra-durable ou le dommage aux nerfs. Il faut être habile dans l’emploi de cette technique chez l’adulte avant de l’essayer chez l’enfant. Cette façon d’amener l’anesthésie est très utile lorsqu’il y a accompagnement d’infection respiratoire, ketosis, etc., et dans les cas où les machines à administrer le gas ne sont pas adaptables à l’anesthésie de l’enfant. Les chirurgiens sont contents à cause du relâchement maximum et de la respiration paisible des patients. Cependant il faut souligner qu’on doit veiller aux hasards de ce type d’anesthésie et savoir et pouvoir remédier avec efficacité aux complications.

References

  1. 1.
    Sievers, R. Peridural Anaesthesia for Cystoscopy in the Child. Arch. f. klin. Chir.185: 359 (1936).Google Scholar
  2. 2.
    Dogliotti, A. M. Anesthesia. Chicago: Debour (1939).Google Scholar
  3. 3.
    Southworth, J. L. &Hingson, R. A., ed. Pitkin’s Conduction Anesthesia. Philadelphia: Lippincott (1946).Google Scholar
  4. 4.
    Leigh, M. D. &Belton, M. K. Pediatric Anesthesia. New York: Macmillan (1948).Google Scholar
  5. 5.
    Foldes, F. F. Epidural Anesthesia: A Re-Evaluation. Paper read at International Congress of Anaesthetists, Quebec City, October, 1953.Google Scholar
  6. 6.
    Macintosh, R. R. Lumbar Puncture and Spinal Analgesia. Edinburgh: Livingstone (1951).Google Scholar
  7. 7.
    Frumin, M. J., Schwartz, H., Burns, J. J., Brodie, B. B. &Papper, E. M. Sites of Sensory Blockade during Segmentai Spinal and Segmental Peridural Anesthesia in Man. Anesthesiology14: 576 (1953).CrossRefPubMedGoogle Scholar

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 1954

Authors and Affiliations

  • F. G. Ruston
    • 1
  1. 1.Hamilton

Personalised recommendations