Advertisement

Algorithme matriciel et connexions d'ordre supérieur dans des fibrés non vectoriels

  • 12 Accesses

Résumé

Le calcul des jets devenant rapidement presqu'inextricable, un calcul matriciel partiel est proposé qui pallie en partie à cet inconvénient et permet de mieux saisir la structure algebrique des jets holonomes (chap1). Cet algorithme est ensuite utilisé dans le calcul des jets et permet de définir des connexions d'ordre supériéur ainsi que les différentielles absolues correspondantes de manière très simple (chap2). Ceci généralise naturellement l'algorithme classique mis sous forme adéquate (voir introduction).

Bibliographie

  1. [1]

    Ch. Ehresman (a) CRAS, t 233, p. 598–600, (b) ibid p. 777–779.

  2. [2]

    R. Guy, CRAS, t 266, 1968 p. 128 et 193.

  3. [3]

    S. Lang,Introduction aux variétés différentiables, Dunod, Paris, 1967.

  4. [4]

    P. Libermann (a) Annales Inst. Fourier, 14, 1, p. 145–171 et s.q. (b) CRAS, t 259, p. 2948.

  5. [5]

    A. Lichenowitz,Théorie globale des connexions et des groupes d'holonomie, Rome, 1955, p. 73.

Download references

Author information

Additional information

Entrata in Redazione il 13 dicembre 1969.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Guy, R. Algorithme matriciel et connexions d'ordre supérieur dans des fibrés non vectoriels. Annali di Matematica 86, 331–355 (1970). https://doi.org/10.1007/BF02415725

Download citation