International Orthopaedics

, Volume 9, Issue 1, pp 29–36

The treatment of brachial plexus injuries

  • A. O. Narakas
Article

Summary

The author describes 1068 patients with brachial plexus lesions who were referred to him during a period of 18 years. Seventy two percent of the injuries were caused by road traffic accidents. Traction or crush injuries were the usual type encountered. They may occur at five levels above, behind and below the clavicle.

Of 329 patients who underwent operation, 23% had an associated injury of a major vessel and 80% had multiple injuries elsewhere. The operative approach preferred is described and the principles governing the choice of nerve repair, nerve graft and nerve transfer are discussed. The details of the problems encountered and the procedures carried out in this group of patients are given, and the results obtained are closely analysed. In about 15% of supraclavicular injuries reconstruction of the plexus is worthwhile. The results in infraclavicular lesions are much better with a high level of success if treated early.

Only 5 patients had direct lacerations of nerves of the plexus and another 5 had suffered gunshot wounds.

Only 11 out of 80 cases of obstetric palsy seen since 1976 have been operated on. The majority of the patients were seen late. At operation similar lesions were encountered as in adults, and useful improvement was obtained in some cases.

In post-irradiation lesions of the plexus good results may be obtained if operation is undertaken early. Otherwise surgery should only be performed to relieve severe pain.

Key words

Injuries Brachial Plexus Nerve grafts 

Résumé

L'auteur décrit 1068 patients présentant une lésion du plexus brachial, qui lui ont été adressés en 18 ans. 72% des lésions étaient causées par les accidents de la circulation routière. Il s'agissait habituellement de lésions par élongation ou écrasement qui se produisent à cinq niveaux différents, au-dessus, en arrière et en dessous de la clavicule.

23% des 329 cas opérés présentaient une lésion vasculaire majeure associée et dans 80% des cas, il s'agissait de polytraumatisés. L'auteur décrit son approache chirurgicale et son choix de réparation nerveuse par greffes ou transferts nerveux, en détaillant les problèmes que l'on rencontre, les procédés utilisés dans ce groupe de patients et il analyse les résultats obtenus.

A peu près dans 15% des cas avec lésions susclaviculaires, il vaut la peine de procéder à une reconstruction plexuelle. Les résultats des réparations infra-claviculaires sont nettement meilleurs, avec un taux de succès élevé si la réparation est faite précocément.

5 patients seulement ont présenté des sections du plexus et 5 opérés avaient des lésions par projectiles.

Sur 80 cas de paralysie obstétricale vus dès 1976, 11 seulement ont eu une réparation chirurgicale directe du plexus. La majorité d'entre eux furent vus tard après le traumatisme obstétrical. Des lésions similaires à celles de l'adulte furent observées opératoirement et une amélioration utile fut obtenue dans quelques cas. Dans les plexopathies par radiothérapie, de bons résultats sont obtenus si l'opération est précoce; sinon, la chirurgie n'est indiquée que pour amender les états douloureux.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Springer Verlag 1985

Authors and Affiliations

  • A. O. Narakas
    • 1
  1. 1.Clinique Longeraie for Reconstructive Surgery of the ExtremitiesCH-LausanneSwitzerland

Personalised recommendations