, Volume 66, Issue 1, p 106

Ectomycorrhizal fungus (Paxillus involutus) and hydrogels affect performance of Populus euphratica exposed to drought stress

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

  • • Mycorrhizal fungi and hydrogels (water-absorbing polymers) can improve water availability for trees. The combination of both factors for plant performance under water limitation has not yet been studied.

  • • To investigate the influence of the ectomycorrhizal fungus Paxillus involutus, hydrogel and the combination of both factors, a drought-sensitive poplar, Populus euphratica, was examined in this study.

  • • After 16 weeks of inoculation, no ectomycorrhizas were found. Nevertheless, P. involutus-inoculated poplars displayed increased concentrations of soluble sugars and osmolality, leading to an improved water status. Growth was diminished compared with non-inoculated P. euphratica. The presence of hydrogels in the rooting medium resulted in increased biomass and higher plant water content and decreased the osmolality of plant tissues. Drought markedly decreased water contents in rooting medium and plants, and leaf chlorophyll fluorescence, and stimulated the root growth, concentrations of soluble sugars and osmolality in plants. Under drought conditions, P. euphratica exhibited osmoregulation by accumulation of low-molecular-weight carbohydrates.

  • • These data indicate that adding hydrogels to soils may improve the plant performance. The reasons for improved osmoregulation by fungi and hydrogels were probably related to their stimulating influence on the formation of soluble carbohydrates under drought conditions.

  • Résumé

  • • Les champignons mycorhiziens et les hydrogels (polymères absorbant l’eau) peuvent améliorer la disponibilité de l’eau pour les arbres. La combinaison des deux facteurs pour améliorer la performance des plants en conditions de limitation d’eau n’a pas encore été étudiée.

  • • Pour étudier l’influence d’un champignon ectomycorhizien Paxillus involutus, des hydrogels et la combinaison des deux facteurs, un peuplier sensible à la sécheresse, Populus euphratica, a été étudié dans ce travail.

  • • Après 16 semaines d’inoculation, aucune ectomycorhize n’a été trouvée. Néanmoins, l’inoculation de P. involutus aux peupliers a provoqué une augmentation des concentrations de sucres solubles et de l’osmolalité conduisant à une amélioration du statut hydrique. La croissance a été diminuée par rapport à des individus non inoculés. La présence d’hydrogels dans l’enracinement a entraîné une augmentation de la biomasse et une teneur supérieure en eau des plants et une diminution de l’osmolalité des tissus des plants. La sécheresse a diminué sensiblement le contenu en eau des racines, des plants ainsi que la fluorescence de la chlorophylle des feuilles, et stimulé la croissance des racines, les concentrations de sucres solubles et l’osmolalité chez les plants. En condition de sécheresse, P. euphratica a présenté une osmorégulation par accumulation d’hydrates de carbone de faible poids moléculaire.

  • • Ces données indiquent que l’ajout d’hydrogels dans les sols peut améliorer la performance des plants. Les raisons de l’amélioration de l’osmorégulation par les champignons et les hydrogels étaient probablement liées à leur influence sur la stimulation de la formation d’hydrates de carbone solubles en conditions de sécheresse.