, Volume 67, Issue 4, p 406

Competition for nitrogen by three sympatric species of Eucalyptus

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

  • • Nitrogen (N) exists in the soil in a variety of different forms and thus plants may avoid competition by taking up N as different chemical forms.

  • • This study examined the uptake of nitrate, ammonium and glycine by three co-occurring species of Eucalyptus (E. obliqua, E. radiata and E. rubida) from dry sclerophyll forest in south-eastern Australia. Species preference for N forms was determined by measuring uptake of glycine, nitrate and ammonium from 15N-labelled solutions containing equimolar 100 μmol L concentrations of all three N forms. KCl extracts were used to assess the relative abundance of the different forms of N in the soil’s exchangeable pool.

  • • KCl extracts of soil indicated that amino acids comprised 30–40% of the soluble non-protein N, while ammonium varied from 10–70% and nitrate from 5–70%. In all species, ammonium was the preferred source of nitrogen and was taken up 2.5–4.5 times faster than glycine, and 30–50 times faster than nitrate. Species did not differ in preference for N-forms (species*N-form interaction, not significant).

  • • This study indicates that nitrate, ammonium and amino acids are all present in soil, and thus there is the potential for niche differentiation based on chemical forms of N. However, there is no evidence that co-occurring Eucalyptus avoid competition for N by taking up different chemical forms.

  • Résumé

  • • L’azote (N) existe dans le sol sous une variété de formes différentes et donc les plantes peuvent éviter la concurrence en absorbant N depuis différentes formes chimiques.

  • • Cette étude a porté sur l’assimilation du nitrate, de l’ammonium et de la glycine par trois espèces d’eucalyptus co-occurentes (E. obliqua, E. radiata et E. rubida) de la forêt sclérophylle sèche dans le sud-est de l’Australie. La préférence des espèces pour les formes de N a été déterminée en mesurant l’absorption de la glycine, du nitrate et de l’ammonium à partir de solutions marquées 15N contenant des concentrations équimolaires de 100 μmol L de toutes les trois formes de N. Des extraits de KCl ont été utilisés pour évaluer l’abondance relative des différentes formes de N dans le pool échangeable du sol.

  • • Les extraits de KCl du sol ont indiqué que les acides aminés étaient constitués de 30−40 % de non protéines N solubles, tandis que l’ammonium variait de 10−70 % et les nitrates de 5−70 %. Chez toutes les espèces, l’ammonium était la source privilégiée d’azote et a été absorbé 2.5−4.5 fois plus vite que la glycine, et 30−50 fois plus vite que les nitrates. Les espèces ne diffèrent pas dans leur préférence pour les formes d’azote (interaction espèces*formes d’azote, non significative).

  • • Cette étude indique que les nitrates, l’ammonium et les acides aminés sont tous présents dans le sol, et donc il y a le potentiel pour la différenciation de niches, basées sur des formes chimiques de N. Toutefois, il n’existe aucune preuve que les espèces co-occurentes d’Eucalyptus évitent la compétition pour l’azote en absorbant différentes formes chimiques.