Annals of Forest Science

, Volume 67, Issue 1, pp 104–104

Seasonal changes in carbohydrates, cyclitols, and water relations of 3 field grown Eucalyptus species from contrasting taxonomy on a common site

  • Andrew Merchant
  • Stefan K. Arndt
  • Douglas M. Rowell
  • Sabine Posch
  • Andrew Callister
  • Michael Tausz
  • Mark A. Adams
Original Article

DOI: 10.1051/forest/2009085

Cite this article as:
Merchant, A., Arndt, S.K., Rowell, D.M. et al. Ann. For. Sci. (2010) 67: 104. doi:10.1051/forest/2009085

Abstract

  • • Alterations in plant chemistry underpin a suite of physiological adaptations to arid conditions. Qualitative and quantitative differences in leaf chemistry are found in the genus Eucalyptus correlating with physiological adaptation to aridity.

  • • Here we investigate seasonal water relations of three field grown eucalypt species grown at a common site known to differ in their ability to accumulate the cyclic sugar alcohol, quercitol.

  • • We show that quercitol contributes significantly to osmotic relations in field grown trees of Eucalyptus melliodora but is present only in trace amounts in E. rubida and E. obliqua.

  • • Measured concentrations of quercitol account for the difference in osmotic potentials between species and can be interpreted as a mechanism for adaptation to low water availability.

Keywords

Eucalyptus water potential pressure volume osmotic adjustment 

Variations saisonnières des hydrates de carbone, des cyclitols et des relations hydriques chez 3 espèces d’Eucalyptus de taxonomie contrastée, en plein champ et poussant sur un site commun

Résumé

  • • Des altérations dans la chimie des plants soutiennent une série d’adaptations physiologiques à l’aridité. Des différences qualitatives et quantitatives dans la chimie des feuilles sont trouvées chez le genre Eucalyptus en corrélation avec les adaptations physiologiques à l’aridité.

  • • Ici, nous étudions les relations hydriques saisonnières de 3 espèces d’Eucalyptus de plein champ, poussant sur un site commun, connues pour être différentes au plan de leur capacité à accumuler le quercitol.

  • • Nous montrons que le quercitol contribue de manière significative aux relations osmotiques chez Eucalyptus melliodora mais est seulement présent à l’état de trace chez Eucalyptus rubida et Eucalyptus obliqua.

  • • Les concentrations de quercitol qui ont été mesurées rendent compte des différences de potentiel osmotique observées entre les espèces et peuvent être interprétées comme un mécanisme d’adaptation à la faible disponibilité en eau.

Mots-clés

Eucalyptus potentiel hydrique pression volume ajustement osmotique 

Copyright information

© Springer S+B Media B.V. 2010

Authors and Affiliations

  • Andrew Merchant
    • 1
    • 2
  • Stefan K. Arndt
    • 2
  • Douglas M. Rowell
    • 2
  • Sabine Posch
    • 2
  • Andrew Callister
    • 2
  • Michael Tausz
    • 2
  • Mark A. Adams
    • 1
  1. 1.Faculty of Agriculture, Food and Natural ResourcesUniversity of SydneySydneyAustralia
  2. 2.Department of Forest and Ecosystem ScienceUniversity of MelbourneCreswickAustralia