, Volume 22, Issue 2, pp 155-163
Date: 11 Jan 2013

Quel monitorage hémodynamique pour le patient atteint de syndrome de détresse respiratoire aiguë ?

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est caractérisé par une augmentation de la perméabilité vasculaire pulmonaire à l’origine d’un oedème pulmonaire et d’une hypoxie. L’association fréquente d’un SDRA à un état de choc est à l’origine d’une mortalité élevée. L’une des difficultés dans la prise en charge de ces malades est la gestion de la volémie. En effet, en cas d’état de choc, le remplissage vasculaire par le biais d’une augmentation du débit cardiaque, et ainsi du transport en oxygène, peut améliorer le pronostic de ces patients. À l’inverse, en cas de SDRA, la fuite capillaire pulmonaire et la présence potentielle d’un coeur pulmonaire aigu font que le remplissage vasculaire peut provoquer une aggravation de l’hypoxie et une chute du transport en oxygène. C’est pourquoi, en cas de SDRA, le monitorage hémodynamique devrait permettre à la fois d’évaluer la fonction cardiaque droite, d’estimer la fuite capillaire pulmonaire et de prédire l’effet du remplissage vasculaire sur le débit cardiaque et l’oedème pulmonaire.

Abstract

Acute respiratory distress syndrome (ARDS) is due to the increase in permeability of the capillary alveolar membrane leading to non-cardiogenic pulmonary edema and hypoxia. Because ARDS is often associated with shock, its mortality rate remains high. One of the difficulties in ARDS is the management of fluid and volume expansion. During shock, volume expansion may lead to increase in oxygen transport related to increase in cardiac output, thus improving the patient’s outcome. However, in case of ARDS, pulmonary capillary leakage could raise hypoxia and lead to decrease in oxygen transport during volume expansion. Therefore, hemodynamic monitoring is mandatory in ARDS. Monitoring allows analyzing the right ventricular function and pulmonary capillary leakage, helping to predict fluid responsiveness and risk of increased pulmonary edema. In ARDS, monitoring should be based on oxygen transport that would take into account all hemodynamic and respiratory parameters.