, Volume 22, Issue 2 Supplement, pp 409-416

Prevention of catheter-related infection: which catheter, which access and which insertion technique should be chosen?

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

Central venous and arterial catheters are commonly used in critically ill patients. Such catheters may entail mechanical and infectious complications. Catheter-related infections result in a high rate of morbidity and mortality and elevated costs. Numerous contributions have been made in the prevention of catheter-related infections, and the present review focuses on which catheter, which access and which insertion technique should be used. Regarding vascular access, some sites have shown higher risk of catheter-related bloodstream infections (CRBSI), such as the internal jugular site with tracheostomy and the femoral access site. With respect to which catheter should be used, there is evidence that catheters impregnated with rifampicin-(minocycline or miconazole) and chlorhexidine-silver sulfadiazine reduce the risk of CRBSI. These impregnated catheters could be considered in the following circumstances: vascular access channelling with increased risk of CRBSI (such as the internal jugular with tracheostomy or femoral access), immunocompromised patients or patients with disorders of skin integrity. Regarding the choice of insertion technique, there is evidence that ultrasound guidance may decrease cannulation failure and complication rates.

Résumé

Les cathéters veineux centraux et artériels sont souvent utilisés chez les patients de réanimation. Ces cathéters peuvent engendrer des complications infectieuses et mécaniques. L’infection liée au cathéter est associée à une morbimortalité élevée et à un surcoût important. Cette revue générale s’intéresse à l’impact du type de cathéter, du site d’insertion et de la technique de cathétérisme sur la survenue d’infection liée au cathéter. Concernant le site d’insertion du cathéter, certains sites ont été identifiés comme facteurs de risque de bactériémie liée au cathéter, tels que le site jugulaire en présence d’une canule de trachéotomie et le site fémoral. Le choix du type de cathéter influence également l’incidence de colonisation et d’infection liées au cathéter. Les cathéters imprégnés d’agents anti-infectieux (minocycline-rifampicine ou rifampicine-miconazole) ou antiseptiques (chlorhexidine-sulfadiazine argentique) sont associés à une réduction de l’incidence d’infection liée au cathéter. L’utilisation de ces cathéters pourrait être proposée dans les circonstances suivantes: cathéter tunnelisé chez un patient à risque d’infection liée au cathéter (par exemple accès jugulaire interne avec trachéotomie ou accès fémoral), patients immunodéprimés ou souffrant de lésions cutanées. L’utilisation de l’échographie permet de réduire le taux d’échec et les complications mécaniques.

Cet article correspond à la conférence faite par l’auteur au congrès de la SRLF 2013 dans la session: Catheter infection: what’s new?