, Volume 20, Issue 3, pp 169-177

Grippe et antiviraux

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

Les inhibiteurs de la neuraminidase (INA), de l’oseltamivir et du zanamivir sont les antiviraux commercialisés actuellement recommandés dans le traitement de la grippe. Cependant, l’émergence de virus résistants à l’oseltamivir en 2007 et du virus pandémique A(H1N1) en 2009 ont mis l’accent sur le besoin de traitements antiviraux contre la grippe plus efficaces. Dans cette revue, nous reprenons les enseignements tirés au cours de la pandémie pour le traitement des cas de grippe grave, ainsi que les essais en cours sur de nouveaux traitements. Des essais cliniques sont menés pour évaluer l’efficacité antivirale de l’administration d’oseltamivir, de zanamivir ou de peramivir par voie parentérale, d’association d’antiviraux, et d’un nouvel INA à effet prolongé, le laninamivir. Des antiviraux ayant d’autres cibles virales sont également à l’étude. Ainsi, le favipiravir, un inhibiteur de polymérase et le DAS181, une sialidase capable de cliver les acides sialiques à la surface des cellules épithéliales de l’hôte, sont en cours d’essais cliniques. Enfin, des siRNA (small interfering RNAs) sont capables de bloquer l’expression des ARN viraux (ARNv) in vitro, et le nitazoxanide de bloquer in vitro la voie finale de glycosylation de l’hémagglutinine. Des pistes de nouveaux traitements contre la grippe sont donc à l’étude et des avancées concrètes sont attendues de ces travaux.

Abstract

Neuraminidase inhibitors, including oseltamivir and zanamivir are the recommended licensed anti-influenza drugs. However, the emergence in 2007 of oseltamivir-resistant and in 2009 of pandemic A(H1N1) influenza viruses highlighted the need for more efficient antiviral agents for influenza treatment. In this article, we review the advances in knowledge, based on experience from the last pandemic in particular, for patients admitted to the intensive care unit for severe influenza infection. We also focus on undergoing trials evaluating the efficiency of parenteral administration of oseltamivir, zanamivir or peramivir, the associations of antiviral agents, as well as laninamivir, a new long-acting neuraminidase inhibitor. Favipiravir, a polymerase inhibitor and DAS181, a sialidase removing the sialic acids within the host epithelial respiratory tract, are also undergoing clinical trials. In vitro studies showed that small interfering RNAs are able to inhibit the expression of influenza viral RNA and nitazoxide to block the terminal glycosylation of haemagglutinins. To date, new drugs are being actively developed to improve influenza treatment.