Annales françaises de médecine d'urgence

, Volume 7, Issue 1, pp 16–21

Épidémiologie des accidents liés à l’usage privé de trampoline

Article Original / Original Article

DOI: 10.1007/s13341-017-0716-6

Cite this article as:
Yvenou, S., Berne, G., Kergaravat, P. et al. Ann. Fr. Med. Urgence (2017) 7: 16. doi:10.1007/s13341-017-0716-6
  • 29 Downloads

Résumé

Introduction

L’usage privé du trampoline est en pleine expansion et est associé à un nombre croissant de recours aux soins pour lésions traumatiques liées à son utilisation. Nous avons cherché à connaître le profil épidémiologique et traumatologique des patients victimes d’accidents de trampoline se présentant au service d’urgence.

Méthode

Nous avons conduit un recueil prospectif transversal bicentrique sur trois mois, des traumatismes spontanés déclarés comme étant liés à l’usage privé du trampoline. Nous avons évalué les données épidémiologiques concernant les victimes de traumatisme, les types de traumatismes et leur traitement ainsi que le respect ou non des consignes de sécurité usuelles sur ce type de matériel.

Résultats

Sur la période de recueil, nous avons recensé 101 victimes d’accident de trampoline, majoritairement des enfants dans la tranche de 6 à 14 ans (67 %), avec un âge médian de 8 ans (cinq patients de plus de 18 ans). La majorité des lésions observées intéresse les membres inférieurs (66 %) puis les membres supérieurs (22 %) puis à parts égales les traumatismes du rachis et craniofaciaux. Les fractures représentent un tiers des lésions observées aux membres inférieurs et supérieurs. Au total, 80 % des traumatismes pris en charge ont nécessité une intervention thérapeutique. L’utilisation d’un filet de protection est significativement associée à une moindre nécessité d’intervention thérapeutique en cas de lésion. Les consignes de sécurité sont connues par seulement 23 % des consultants. Le matériel de sécurité (filets, ressorts protégés) est absent ou endommagé dans 7 % cas. Les patients (ou leurs parents) admettent pour 40 % d’entre eux que le trampoline est un jeu dangereux, mais seuls 13 % de l’effectif pensent le supprimer.

Conclusion

Le trampoline est une activité accidentogène responsable de traumatismes parfois graves souvent par méconnaissance ou non-respect des règles de sécurité. Une information diffusée largement au grand public doit être entreprise afin de sensibiliser les usagers à la dangerosité de ce sport et au respect des consignes de sécurité.

Mots clés

Trampoline Traumatology Épidémiologie 

A prospective study on domestic trampoline accident

Abstract

Introduction

The domestic use of trampolines is on the rise and the cause of an increasing need of medical care for injuries that occur during their use. Our aim was to pinpoint the epidemiologic and traumatological profiles of the patients, victim to accidents, who were cared for at the emergency department.

Method

We conducted a prospective bi-centric transversal study during a period of three months, on injuries reported as being the result of private trampoline use. We have taken into consideration the epidemiologic data concerning the victims, the types of injury and their treatment, as well as the respect of the safety recommendations that apply when using of this type of equipment.

Results

During the collection period we identified 101 victims of trampoline accidents, mostly children between 6 and 14 (67%), with a media age of 8 [6-11], with 5 patients being over 18 years of age. The majority of the injuries were to the lower body (66%) followed by the upper body injuries (22%), and finally an equal amount for spine and craniofacial. A third of the lesions were fractures to the lower and upper body. A total of 80% of the traumas examined resulted in therapeutic intervention, the extend of which decreased significantly with the presence of a safety net on the trampoline in question. The safety equipment (nets, spring protection) were absent or defective in 7% of the cases. Trampolines were considered as dangerous by 40% of the patients or their parents but only 13% would consider removing them.

Conclusion

Playing on trampolines is a hazardous activity, causing sometimes serious injury often through ignorance or non-respect of safety recommendations. A public campaign must be launched to raise awareness of trampoline users concerning the dangers of this activity and the necessity of respecting these recommendations.

Keywords

Trampoline Traumatology Epidemiology 

Copyright information

© Société française de médecine d'urgence and Lavoisier 2017

Authors and Affiliations

  • S. Yvenou
    • 1
  • G. Berne
    • 1
  • P. Kergaravat
    • 1
  • F. Delamare
    • 1
  1. 1.Service d’accueil des urgencescentre hospitalier de Saint BrieucSaint BrieucFrance