, Volume 105, Issue 5, pp 364-369

Réponse humorale anti-Plasmodium falciparum AMA1 et MSP1 dans deux groupes ethniques vivant en sympatrie au Mali

Purchase on Springer.com

$39.95 / €34.95 / £29.95*

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Résumé

Les Peulhs du cercle de Koro au Mali présentent une susceptibilité réduite au paludisme, comparés à leurs voisins, les Dogons, en dépit des conditions socioculturelles et de niveaux de transmission du paludisme similaires. Cependant, les mécanismes responsables de cette hétérogénéité de la réponse humaine face à l’agression plasmodiale ne sont pas clairement élucidés, particulièrement en ce qui concerne la réponse humorale spécifique d’antigènes au sein des groupes ethniques. Les antigènes apical membran antigen 1 (AMA1) et merozoite surface protein 1 (MSP1) sont deux candidats vaccin qui jouent un rôle central dans l’invasion des érythrocytes et, dans le cas de AMA1, des hépatocytes par le Plasmodium falciparum. Nous avons déterminé par la méthode ELISA (Enzyme Linked Immuno Sorbent Assay) les taux d’anticorps anti-P. falciparum AMA1 et MSP1 (allèle 3D7 et FVO) pour rechercher d’éventuelles différences entre les deux groupes ethniques. Les résultats de l’étude ont montré que l’indice splénique, la moyenne géométrique des anticorps anti-AMA1 et des anti-MSP1 étaient significativement plus élevés chez les Peulhs comparés aux Dogons. En revanche, l’indice plasmodique était plus faible chez les Peulhs que chez les Dogons. Nos résultats suggèrent que la susceptibilité réduite des Peulhs au paludisme pourrait être liée à une réponse humorale spécifique anti-AMA1 et anti-MSP1 plus élevée que celle des Dogons.

Abstract

Fulani of Mali are known for their lower susceptibility to Plasmodium falciparum malaria than their neighbours, the Dogon, despite similar transmission conditions. However, the mechanisms underlying these differences are poorly understood, particularly those concerning antigenspecific immune responses. The Apical Membrane Antigen 1 (AMA1) and the Merozoite Surface Antigen 1 (MSP1) are two malaria vaccine candidates, which play a pivotal role during the invasion of parasites into erythrocytes, and in the case of AMA1, of hepatocytes. Therefore, we analyzed the level of anti-AMA1 and anti-MSP1 antibodies (FVO and 3D7 alleles), by using ELISA (Enzyme Linked Immuno Sorbent Assay) to investigate whether there are differences between the two ethnic groups. Our results show that the splenic rate, the level of anti-AMA1 and anti-MSP1 were significantly higher in Fulani compared to Dogon; while the parasite rate was lower in Fulani group compared to Dogon. Our results suggest that the lower susceptibility of Fulani to malaria could be due to the higher specific humoral responses against AMA1 and MSP 1 in Fulani’s ethnic group compared to Dogon.