Date: 02 Feb 2013

Gabapentin reduces preoperative anxiety and pain catastrophizing in highly anxious patients prior to major surgery: a blinded randomized placebo-controlled trial

Rent the article at a discount

Rent now

* Final gross prices may vary according to local VAT.

Get Access

Abstract

Introduction

Gabapentin is increasingly being used for the treatment of postoperative pain and a variety of psychiatric diseases, including chronic anxiety disorders. Trials have reported mixed results when gabapentin has been administered for the treatment of preoperative anxiety. We tested the hypothesis that gabapentin 1,200 mg vs placebo would reduce preoperative anxiety in patients who exhibit moderate to high preoperative anxiety.

Methods

A blinded randomized controlled trial was conducted from September 2009 to June 2011 at the Toronto General Hospital. Following ethics approval and informed consent, 50 female patients with a 0-10 numeric rating scale (NRS) anxiety score of greater than or equal to 5/10 consented to receive either gabapentin 1,200 mg (n = 25) or placebo (n = 25) prior to surgery. Randomization was computer generated, and the Investigational Pharmacy was responsible for the blinding and dispensing of medication. All patients and care providers, including physicians, nurses, and study personnel, were blinded to group allocation. Before administering the study medication, baseline anxiety levels were measured using a NRS, the Spielberger State-Trait Anxiety Inventories, the Pain Catastrophizing Scale, and the Pain Anxiety Symptoms Scale-20. Baseline pain intensity (0-10 NRS) and level of sedation (0-10 NRS and Richmond Agitation-Sedation Scale [RASS]) were also measured. Two hours after the administration of gabapentin or placebo (prior to surgery), patients again rated their anxiety, pain, and sedation levels using the same measurement tools as at baseline. The main outcome was a reduction in preoperative anxiety.

Results

Forty-four patients (22 treated with gabapentin 1,200 mg and 22 treated with placebo) were included in the analysis of the primary outcome. Analysis of covariance in which pre-drug NRS anxiety scores were used as the covariate showed that post-drug preoperative NRS anxiety (Effect size, 1.44; confidence interval [CI] 0.19 to 2.70) and pain catastrophizing (Effect size, 0.43; CI 0.12 to 0.74) scores were significantly lower in the gabapentin group than in the placebo control group, respectively. Post-drug sedation (Effect size, −3.02; CI −4.28 to −1.77) and RASS (Effect size, 0.41; CI 0.12 to 0.71) scores were significantly higher in the gabapentin group than in the placebo group, respectively.

Conclusions

Administration of gabapentin 1,200 mg prior to surgery reduces preoperative NRS anxiety scores and pain catastrophizing scores and increases sedation prior to entering the operating room. These results suggest that gabapentin 1,200 mg may be a treatment option for patients who exhibit high levels of preoperative anxiety and pain catastrophizing; however, the sedative properties of the medication and the possibility of delayed postoperative discharge in the elective ambulatory population need to be considered.

Résumé

Introduction

La gabapentine est de plus en plus utilisée pour le traitement de la douleur postopératoire ainsi que pour le traitement de plusieurs maladies psychiatriques, notamment les troubles anxieux chroniques. Des études ont rapporté des résultats mitigés lors de l’administration de gabapentine pour le traitement de l’anxiété préopératoire. Nous avons testé l’hypothèse que 1200 mg de gabapentine vs. un placebo réduirait l’anxiété préopératoire chez les patients manifestant une anxiété préopératoire modérée à élevée.

Méthode

Nous avons réalisé une étude randomisée contrôlée en aveugle entre septembre 2009 et juin 2011 à l’Hôpital général de Toronto. Après avoir obtenu l’approbation du comité d’éthique et le consentement éclairé des sujets de l’étude, 50 patientes ayant un score d’anxiété sur une échelle d’évaluation numérique (ÉÉN) de 0-10 supérieur ou égal à 5/10 ont consenti à recevoir 1200 mg de gabapentine (n = 25) ou un placebo (n = 25) avant la chirurgie. La randomisation a été effectuée par ordinateur, et le département de pharmacie était en charge de la mise en aveugle et de l’administration du médicament. Personne parmi les patientes ou les fournisseurs de soins, y compris les médecins, les infirmières et le personnel de recherche, ne connaissait l’attribution des groupes. Avant l’administration du médicament à l’étude, les niveaux d’anxiété de base ont été mesurés à l’aide d’une ÉÉN, des inventaires d’anxiété situationnelle et de trait d’anxiété de Spielberger, de l’échelle de catastrophisation de la douleur, et de l’échelle des symptômes d’anxiété face à la douleur 20. L’intensité de la douleur de base (ÉÉN 0-10) et le niveau de sédation (ÉÉN 0-10 et échelle de sédation-agitation de Richmond [RASS]) ont également été mesurés. Deux heures après l’administration de la gabapentine ou du placebo (avant la chirurgie), les patientes ont à nouveau attribué une note à leur anxiété, à leur douleur, et aux niveaux de sédation à l’aide des mêmes outils de mesure qu’au début. Le critère d’évaluation principal était une réduction de l’anxiété préopératoire.

Résultats

Quarante-quatre patientes (22 traitées avec 1200 mg de gabapentine et 22 traitées avec placebo) ont été incluses dans l’analyse du critère d’évaluation principal. L’analyse de la covariance, utilisant les scores d’anxiété sur l’ÉÉN avant l’administration du médicament comme covariable, a démontré que les scores d’anxiété préopératoire sur l’ÉÉN après l’administration du médicament (ampleur de l’effet, 1,44; intervalle de confiance [IC] 0,19 à 2,70) et de catastrophisation de la douleur (ampleur de l’effet, 0,43; IC 0,12 à 0,74) étaient significativement plus bas dans le groupe gabapentine que dans le groupe témoin placebo, respectivement. Les scores de sédation après administration du médicament (ampleur de l’effet, −3.02; IC −4,28 à −1,77) et de RASS (ampleur de l’effet, 0,41; IC 0,12 à 0,71) étaient significativement plus élevés dans le groupe gabapentine que dans le groupe placebo, respectivement.

Conclusion

L’administration de 1200 mg de gabapentine avant la chirurgie réduit les scores d’anxiété préopératoire sur l’ÉÉN ainsi que les scores de catastrophisation de la douleur, et augmente la sédation avant l’entrée en salle d’opération. Ces résultats suggèrent que 1200 mg de gabapentine pourraient constituer une option de traitement pour les patients manifestant des niveaux élevés d’anxiété préopératoire et de catastrophisation de la douleur; toutefois, les propriétés sédatives du médicament et la possibilité d’un délai dans le congé postopératoire dans la population ambulatoire pour chirurgies non urgentes doivent être prises en compte.

Author contributions

Hance Clarke is the primary author of this manuscript. He is responsible for designing the study and reviewing the analysis of the data. Joel Katz is the senior author. Kyle Kirkham is a co-author of the manuscript. Kyle Kirkham, Raynauld Ko, and Joel Katz helped design the study. Kyle Kirkham and Joel Katz helped review the analysis of the data. Kyle Kirkham, Beverley Orser, Rita Katznelson, Adam Snyman, Raynauld Ko, Martin Ma, and Joel Katz contributed to the writing of the manuscript. Beverley Orser helped to develop the initial protocol. Nicholas Mitsakakis is the biostatistician responsible for the analysis of the data.