Date: 08 Dec 2012

Review article: The evolving role of information technology in perioperative patient safety

Abstract

Purpose

The adoption of new technologies in medicine is frequently met with both enthusiasm and resistance. The universal adoption of health information technology (IT) and anesthesia information management systems (AIMS) remains low despite the potential benefits. Electronic medical records, and hence AIMS, are at the intersection of patient safety. This article highlights advantages and barriers to adoption and implementation of IT in general and AIMS in particular, with a focus on clinical decision support systems (CDSS) and computerized physician order entry (CPOE) as hallmarks that may lead to improvement in patient safety and quality in the perioperative setting.

Principal findings

The advantages of health IT and AIMS include improved legibility of documentation; the ability to integrate new scientific evidence into practice; enhanced management and exchange of complex health information; the ability to standardize order sets, incorporate computerized physician order entry, and provide clinical decision support; and the ability to capture data for management, research, and quality monitoring and reporting. While not foolproof, AIMS have been shown to improve safety, quality, and patient outcomes. Barriers to the adoption of health IT and AIMS include costs, lack of truly interoperable AIMS components in health-system IT solutions, and lack of clinician involvement in implementation, planning, design, and installation of many IT or AIMS products.

Conclusions

Health IT and AIMS are at the intersection of patient safety and technology. Anesthesiologists are perfectly positioned to be the physician leaders of adoption, design, implementation, and integration, not only for AIMS but also for health-system IT solutions in general.

Résumé

Objectif

L’adoption de nouvelles technologies en médecine suscite souvent à la fois enthousiasme et résistance. L’adoption universelle de l’informatique pour les soins de santé et des systèmes de gestion de l’information en anesthésie (AIMS) demeure peu répandue malgré leurs avantages potentiels. Les dossiers médicaux électroniques, et donc les AIMS, sont au cœur de la sécurité des patients. Cet article souligne les avantages et les barrières à l’adoption et à la mise en œuvre de l’informatique en général et des AIMS en particulier, en se concentrant sur les systèmes de soutien à la décision clinique (CDSS) et à l’entrée informatisée des ordonnances du médecin (CPOE) en tant que percées qui pourraient entraîner des améliorations au niveau de la sécurité des patients et de la qualité dans le contexte périopératoire.

Constatations principales

Les avantages de l’informatique dans les soins de santé et des AIMS comprennent une lisibilité améliorée de la documentation; la capacité d’intégrer de nouvelles données probantes scientifiques à la pratique; une meilleure gestion et un échange amélioré des informations de santé complexes; la capacité de normaliser des ensembles de modèles d’ordonnance, d’incorporer la saisie informatisée d’ordonnances de médecins, ainsi que de fournir un soutien à la décision clinique; et la capacité à saisir des données pour l’administration, la recherche, le suivi de la qualité et les rapports de qualité. Bien que les systèmes AIMS ne soient pas à toute épreuve, il a été démontré qu’ils amélioraient la sécurité, la qualité et les pronostics des patients. Parmi les barrières à l’adoption de l’informatique dans les soins de santé et des systèmes AIMS, citons les coûts, l’absence de composantes d’AIMS véritablement intégrables dans les solutions informatiques des systèmes de santé, et le manque d’engagement des médecins dans la mise en œuvre, la planification, la conception et l’installation de nombreux produits informatiques et d’AIMS.

Conclusion

L’informatique dans les soins de santé et les systèmes AIMS se situent à l’intersection de la sécurité des patients et de la technologie. Les anesthésiologistes sont dans une situation idéale pour devenir les médecins chefs de file de l’adoption, de la conception, de la mise en œuvre et de l’intégration – non seulement des systèmes AIMS, mais également des solutions informatiques pour les systèmes de santé en général.