Date: 24 May 2012

Transversus abdominis plane block for analgesia after Cesarean delivery: a systematic review and meta-analysis

Abstract

Purpose

To assess the efficacy of transversus abdominis plane (TAP) block in improving analgesia following Cesarean delivery (CD).

Source

We searched MEDLINE, CENTRAL, EMBASE, and CINAHL for randomized controlled trials that assessed the efficacy of TAP block following CD and reported on postoperative pain scores and/or opioid consumption. Studies were combined according to the use or non-use of intrathecal morphine (ITM). Another analysis was performed for studies comparing TAP block with ITM.

Principal findings

Nine studies were included. Transversus abdominis plane block significantly reduced opioid consumption (mg morphine equivalents) after Cesarean delivery at six hours (mean difference [MD] −10.18; 95% confidence interval [CI] −13.03 to −7.34), at 12 hr (MD −13.83; 95% CI −22.77 to −4.89), and at 24 hr (MD −20.23; 95% CI −33.69 to −6.77). The TAP block also reduced pain scores for up to 12 hr and nausea in patients who did not receive ITM. When added to ITM, TAP block produced a small reduction in pain scores on movement in the first six hours (MD −0.82, 95% CI −1.52 to −0.11). When compared with ITM, pain scores on movement and opioid consumption at 24 hr were lower (MD 0.98; 95% CI 0.06 to 1.91 and MD 8.42 mg; 95% CI 1.74 to 15.10, respectively), and time to first rescue analgesic was longer with ITM (8 hr vs 4 hr), although opioid-related side effects were more common.

Conclusion

Transversus abdominis plane block significantly improved postoperative analgesia in women undergoing CD who did not receive ITM but showed no improvement in those who received ITM. Intrathecal morphine was associated with improved analgesia compared with TAP block alone at the expense of an increased incidence of side effects.

Résumé

Objectif

Évaluer l’efficacité du bloc dans le plan du muscle transverse de l’abdomen (TAP) pour l’amélioration de l’analgésie après accouchement par césarienne.

Source

Nous avons recherché des essais randomisés contrôlés qui évaluaient l’efficacité du bloc TAP et qui présentaient des scores de douleur postopératoire et/ou de consommation de morphiniques dans les bases de données MEDLINE, CENTRAL, EMBASE et CINAHL. Les études ont été combinées en fonction de l’utilisation, ou non, de morphine intrathécale. Une autre analyse a été réalisée pour les études comparant le bloc TAP à l’utilisation de morphine intrathécale.

Constatations principales

Neuf études ont été incluses. Le bloc dans le plan du muscle transverse de l’abdomen a réduit de façon significative la consommation de morphiniques (en mg d’équivalents morphine) six heures après (différence moyenne [DM]: −10,18; intervalle de confiance à 95 % [IC]: −13,03 à −7,34), 12 h après (DM: −13,83; IC à 95 %: −22,77 à −4,89) et 24 h après une césarienne (DM: −20,23; IC à 95 %: −33,69 à −6,77). Le bloc TAP a également réduit les scores de douleur pendant une période pouvant atteindre 12 heures et les nausées chez les patientes n’ayant pas reçu de morphinique intrathécal. Ajouté à la morphine intrathécale, le bloc TAP a entraîné une petite diminution des scores de douleur sur le mouvement au cours des six premières heures (DM: −0,82, IC à 95 %: −1,52 à −0,11). Comparativement à la morphine intrathécale, les scores de douleurs au mouvement et la consommation de morphiniques à 24 h ont été plus faibles (respectivement, DM: 0,98; IC 95 %: 0,06 à 1,91 et DM: 8,42 mg; IC à 95 %: 1,74 à 15,10), et le temps écoulé jusqu’au premier analgésique de secours a été plus long avec la morphine intrathécale (8 h contre 4 h) bien que les effets indésirables liés au morphinique aient été plus fréquents.

Conclusion

Le bloc dans le plan du muscle transverse de l’abdomen a amélioré l’analgésie postopératoire chez des femmes subissant une césarienne qui n’avaient pas reçu de morphine intrathécale, mais n’a pas entraîné d’amélioration chez celles qui en avaient reçu. La morphinique intrathécale a été associée à une meilleure analgésie que le bloc TAP seul, mais avec une augmentation de l’incidence des effets indésirables.

Author contributions

Ashraf S. Habib was responsible for the concept and design of the study and he critically revised the manuscript. Ashraf S. Habib, Basem M. Mishriky, and Ronald B. George were involved in conducting the study, extracting data, and manuscript preparation. Basem M. Mishriky and Ronald B. George analyzed the data.