Date: 22 Nov 2011

Gender differences in mortality following non-cardiovascular surgery: an observational study

Abstract

Purpose

Although inequality between males and females in cardiovascular surgery is well recognized, few studies have examined the influence of sex on mortality following non-cardiovascular surgery. The objective of the study was to determine whether there are differences in mortality between males and females following non-cardiovascular surgery and to ascertain to what extent preoperative risk factors explain these differences.

Methods

This was an observational study of 39,433 consecutive non-cardiovascular inpatient surgical cases from non-sex-biased surgical services from 2003 to 2009. Data on the surgical procedure, patient risk factors, and outcomes was retrieved from the institutional Electronic Data Warehouse. The primary outcome was in-hospital mortality within 30 days of surgery. Multivariate analysis using logistic regression was conducted to determine the role of risk factors for mortality.

Results

The 30-day mortality was 2.76% for males and 1.89% for females (odds ratio, 1.47; 95% confidence interval [CI], 1.29 to 1.69). Logistic regression showed that age, number of Charlson comorbidities, American Society of Anesthesiologists (ASA) classification, and emergent/urgent status were independent predictors of mortality (receiver operating characteristic area, 0.90). After adjustment for these factors, the odds ratio for male mortality was reduced to 1.31 (95% CI, 1.14 to 1.52).

Conclusion

Males present for non-cardiovascular surgery with a higher ASA classification, with more comorbidities, and more often emergently than females, providing a partial explanation of the observed difference in mortality.

Résumé

Objectif

Alors que les inégalités entre hommes et femmes sont bien connues dans le domaine de la chirurgie cardiovasculaire, peu d’études se sont intéressées à la mortalité après chirurgie non cardiovasculaire. L’objectif de l’étude était de déterminer s’il y avait des différences en termes de mortalité entre les hommes et les femmes après chirurgie non cardiovasculaire et de définir dans quelle mesure les facteurs de risque préopératoires expliquaient d’éventuelles différences.

Méthodes

Il s’agit d’une étude observationnelle incluant 39 433 patients consécutifs, hospitalisés dans des services de chirurgie non cardiovasculaires offrant des interventions pour les deux sexes, entre 2003 et 2009. Les données concernant l’intervention chirurgicale, les facteurs de risque des patients et l’évolution ont été extraits du dépôt de données électroniques des établissements. Le critère d’évaluation principal était la mortalité en cours d’hospitalisation dans les 30 jours suivant la chirurgie. Une analyse multifactorielle a été menée au moyen d’un modèle de régression logistique pour déterminer le rôle des facteurs de risque sur la mortalité.

Résultats

La mortalité à 30 jours a été de 2,76 % pour les hommes et de 1,89 % pour les femmes (rapport de cotes: 1,47; intervalle de confiance à 95 % [IC]: 1,29 à 1,69). Le modèle de régression logistique a montré que l’âge, le nombre de comorbidités de Charlson, la classification de l’American Society of Anesthesiologists (ASA) ainsi que le statut d’urgence ou de secours étaient des facteurs prédictifs de mortalité (surface sous la courbe ROC [receiver operating characteristic]: 0,90). Après ajustement pour ces facteurs, le rapport de cotes pour la mortalité masculine a été abaissé à 1,31 (IC à 95 %: 1,14 à 1,52).

Conclusion

Les hommes se présentent pour une chirurgie non cardiovasculaire avec une classification ASA plus élevée, davantage de comorbidités et plus souvent en urgence que les femmes, ce qui peut expliquer partiellement la différence de mortalité observée dans l’étude.

Author contributions

Keerat Grewal and Gordon Tait had full access to all data in the study, and they take responsibility for the integrity of the data and the accuracy of the data analysis. Duminda N. Wijeysundera and W. Scott Beattie provided advice on the statistical analysis and interpretation of the results. Jo Carroll provided advice on the interpretation of the results and assisted with accessing the data from the Electronic Data Warehouse. All authors reviewed and approved the manuscript.