Brief review: Airway rescue with insertion of laryngeal mask airway devices with patients in the prone position

Abstract

Purpose

Unintentional extubation of the trachea while the anesthetized patient is in the prone position is a potentially life-threatening situation that is usually managed by turning the patient supine for emergent re-intubation. However, this approach may delay definitive airway management and lead to irreversible complications. This review evaluates the efficacy of insertion of a laryngeal mask airway device (LMAD) with the patient in the prone position as a rescue method in airway management for unintentional tracheal extubation.

Principal findings

We searched MEDLINE and EMBASE databases in the English language for the period 1980 to October 2009 in order to identify observational studies and case reports describing insertion of the LMAD with the patient in the prone position. We found 12 such articles (n = 526 patients) consisting of four retrospective studies, one prospective cohort with a control group, one non-controlled prospective study, and six case reports. On the first attempt, the LMAD was inserted successfully in 87.5-100% of the patients involved in the included reports. On the second attempt, the LMAD was inserted successfully in all patients, with or without laryngoscopy. Ventilation was maintained successfully in the lungs of 83.3-100% of the patients involved in the reported articles. Following insertion of the LMAD with patients in the prone position, the most common complications reported were sore throat, bleeding, bradycardia, and laryngospasm.

Conclusions

Cumulative experience from published reports suggests the feasibility of placing the LMAD with the patient in the prone position in the elective setting; however, the evidence is lacking regarding the use of this method for emergency management of unintended tracheal extubation with the patient in the prone position.

Résumé

Objectif

L’extubation involontaire de la trachée alors que le patient est en procubitus est une situation potentiellement fatale qu’on corrige en général en couchant le patient afin de réaliser une réintubation urgente. Cette approche pourrait cependant retarder la prise en charge des voies aériennes définitive et entraîner des complications irréversibles. Cet article de synthèse évalue l’efficacité de l’insertion d’un masque laryngé (LMAD) chez un patient en procubitus en tant que méthode de sauvetage pour la prise en charge des voies aériennes lors d’une extubation trachéale involontaire.

Constatations principales

Nous avons passé en revue les bases de données MEDLINE et EMBASE en anglais pour la période allant de 1980 à octobre 2009 afin de retrouver les études observationnelles et les présentations de cas décrivant l’insertion d’un LMAD chez des patients en procubitus. Nous avons récupéré 12 articles (n = 526 patients), soit quatre études rétrospectives, une étude prospective de cohorte avec groupe témoin, une étude prospective sans groupe témoin et six présentations de cas. L’insertion du LMAD a réussi au premier essai dans 87,5-100 % des patients décrits dans les présentations de cas examinées. L’insertion du LMAD a réussi à la deuxième tentative dans tous les patients, avec ou sans laryngoscopie. La ventilation a été bien maintenue dans les poumons de 83,3-100 % des patients recrutés dans les articles rapportés. À la suite d’une insertion du LMAD chez les patients en procubitus, les complications les plus fréquemment rapportées étaient les maux de gorge, les saignements, la bradycardie et le laryngospasme.

Conclusion

L’expérience cumulée des articles publiés laisse à penser qu’il est faisable d’insérer un LMAD chez un patient en procubitus dans un cadre non urgent; toutefois, nous manquons de données probantes quant à l’utilisation de cette méthode pour la prise en charge d’urgence d’une extubation trachéale involontaire lorsque le patient est en procubitus.